Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 18:42

http://www.internationalsocialists.org/wordpress/2015/01/statement-of-the-international-socialist-tendency-on-the-paris-shootings

Déclaration de la Tendance Socialiste Internationale sur les fusillades à Paris

Jeudi 22 Janvier 2015

Les fusillades à Paris dans les bureaux de Charlie Hebdo, Mercredi 7 Janvier 2015, suivies par l'assassinat de quatre clients dans un supermarché casher à Vincennes deux jours plus tard, ont attiré la condamnation quasi universelle. Et bien sûr, il est bon de les condamner. Mais la manière typique de cette condamnation, comme des actes barbares et irrationnels qui violent les libertés occidentales traditionnelles, refuse à affronter le contexte historique dans lequel les tueries ont eu lieu et sert à souscrire une politique de guerre impérialiste et de répression interne.

Comme après le 11 septembre 2001, nous avons vu le même cycle dans lequel la guerre impérialiste dans le monde musulman provoque des atrocités terroristes djihadistes qui sont à leur tour utilisées pour justifier plus de guerres qui à leur tour provoquent plus d'atrocités. Les fusillades à Paris sont le dernier tour de ce cycle. La réaction contre elles sont d’autant plus fortes parce qu’elles se sont produites dans le contexte de la montée d’EIIL dans l’orient arabe, un développement qui est le produit de l'éclatement de la société irakienne par l’invasion américano britannique de 2003 et la guerre contre-révolutionnaire menée par le régime de Bachar al Assad en Syrie.

Les meurtres de Paris, et avant eux les attentats à la bombe de Madrid en 2004 et de Londres en 2005, sont une conséquence prévisible de la guerre en Irak et de ses conséquences. Nous ne disons pas cela pour justifier les massacres, mais pour établir un lien de causalité de base souligné par de nombreux critiques et commentateurs avant même le début de la guerre. Pour cela, il faut ajouter la manière dont la « guerre contre le terrorisme » a été utilisée pour isoler et stigmatiser la population musulmane d’Europe, une minorité déjà économiquement marginalisée et culturellement isolée.

De plus en plus, l'islamophobie est devenue la forme dominante du racisme en Europe. Cela a été particulièrement marqué en France, où des lois ont été adoptées interdisant le port du foulard dans les écoles et en public, et des écoles légalement tenues de présenter l'histoire sanglante de l'empire colonial français dans une lumière positive. Dans un tel climat, il n’est guère surprenant qu'une petite minorité de jeunes musulmans européens soit attirée par les djihadistes armés d’al Qaïda et d’EIIL.

Par conséquent, la présentation de l'attaque contre Charlie Hebdo principalement comme un assaut contre la liberté d'expression est tout à fait trompeuse. Charlie Hebdo est un magazine dont les origines se situent dans la gauche d’après mai 1968, mais qui a consacré ces dernières années beaucoup d'énergie pour provoquer et insulter les musulmans. Les comparaisons avec l'assaut du dix-huitième siècle des Lumières contre l’église catholique sont absurdes. À ce jour, le Vatican continue à jouir d’un énorme pouvoir institutionnel et d’une influence cachée. L'islam est la religion d'une minorité pauvre et marginalisée en Europe. Les caricatures de Charlie Hebdo du prophète de l’islam mettent en colère et humilient un grand nombre de musulmans européens qui n’ont néanmoins pas de temps pour le terrorisme.

Le gouvernement de François Hollande, en tout cas, proclame rapidement son soutien haut et fort à la liberté d'expression en arrêtant un nombre croissant de gens pour ce qu'ils ont écrit en ligne. Mais le slogan « je suis Charlie » a permis à François Hollande et aux autres dirigeants des classes dirigeantes européennes de mobiliser un nombre sans précédent de gens ordinaires derrière eux à Paris, Dimanche 11 Janvier 2005.

Nous sommes dans la tradition marxiste révolutionnaire qui, depuis le temps de Karl Marx, de Friedrich Engels, des fenians, de Vladimir Lénine, de Léon Trotsky et des populistes, a rejeté le terrorisme comme une stratégie politique. Notre cible est le système capitaliste et impérialiste.

Il ne peut être renversé que par une action de masse de la classe ouvrière. Les groupes djihadistes poursuivent, en revanche, une stratégie terroriste classique, divisant fondamentalement une élite de combattants des masses, qui restent passives. En effet, sans aucun doute l'un des objectifs des tueries à Paris est de provoquer une réaction répressive et islamophobe qui conduira plus de musulmans à soutenir les organisations terroristes. Il y a donc une complicité entre ces tactiques et les méthodes de diviser pour régner pratiquées par la classe dirigeante.

Nous, en revanche, soutenons l'unité des opprimés et des exploités contre le capitalisme et l'impérialisme. Déjà avant la fusillade, le racisme et l'islamophobie montaient en Europe. Les effets de la crise économique et les politiques d'austérité des gouvernements européens, combinés à la corruption et à l'arrogance de l'élite politique néo libérale, ont créé une ouverture pour les partis de la droite populiste raciste et fasciste, le Front National en France, Pegida en Allemagne, UKIP en Grande-Bretagne et autres.

Les partis traditionnels ont flatté l'extrême droite avec des attaques contre les migrants, contre les musulmans et contre les autres minorités, contribuant à rendre le racisme plus légitime. L'atmosphère d'indignation et de peur créé par les meurtres de Paris est susceptible de rendre le climat actuel de racisme et d’islamophobie encore pire. Pendant ce temps, François Hollande en France et David Cameron en Grande-Bretagne exigent encore plus de pouvoirs pour leurs appareils de sécurité.

La tâche la plus urgente des socialistes révolutionnaires dans cette situation est de construire le plus grand mouvement possible contre le racisme et l'islamophobie. Ce que cela va impliquer dans différents pays varie selon les circonstances. Là où les racistes et les fascistes sont dans les rues, elles doivent être remplies avec des contre-mobilisations de masse. Les démagogues racistes doivent également être remis en cause par des manifestations de masse. La journée internationale d’action contre le racisme du 21 Mars 2015 offre une opportunité pour tous ceux qui veulent se lever contre le racisme et l'islamophobie. Il sera particulièrement important d'impliquer les musulmans dans ces mobilisations. Mais il est essentiel de comprendre que beaucoup de ceux qui participent à des manifestations officielles comme les « marches républicaines » en France du Dimanche 11 Janvier 2015 voulaient rejeter les atrocités terroristes mais aussi exprimer leur opposition au racisme et à la désignation des musulmans comme boucs émissaires.

Dans le même temps, nous devons continuer à faire campagne contre les interventions militaires impérialistes dans les pays du sud. Comme la majeure partie des forces d'occupation occidentales ont furtivement quitté l'Afghanistan, la campagne militaire contre EIIL continue à monter en Irak et en Syrie. Malgré les promesses de Barack Obama, le nombre de « bottes américaines sur le terrain » en Irak est en croissance.

L'impérialisme français a une longue histoire d'intervention militaire dans ses anciennes colonies africaines, plus récemment au Mali. Nous devons nous opposer à ces aventures militaires, et à toutes les tentatives d'élargir le mécanisme impérialiste de surveillance et de répression au nom de la lutte contre le terrorisme.

Les meurtres de Paris et leurs conséquences constituent un défi majeur pour la gauche radicale et révolutionnaire. Trop de tendances placent l’état et les islamistes sur le même plan, comme des ennemis également dangereux. Mais les états impérialistes occidentaux soutiennent le système capitaliste mondial de l'exploitation, l'exercice d’un vaste pouvoir pour opprimer et détruire. Toute égalité de traitement entre l’état et les islamistes peut glisser dans le soutien à l’état contre les islamistes, comme l’a fait la gauche en Egypte, par exemple, soutenant le régime contre-révolutionnaire du maréchal al Sisi contre les frères musulmans.

En Europe, d'importantes sections de la gauche radicale soutiennent Charlie Hebdo et abandonnent la minorité musulmane. Mais les socialistes révolutionnaires sont la tribune des opprimés. Toutes nos activités doivent être subordonnées à l'objectif de la promotion d'une classe ouvrière unie selon le sexe, la religion, la couleur et la nation et à la lutte pour débarrasser le monde de l'exploitation et de l'oppression capitaliste.

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens