Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 18:14

Un premier ministre de transition nommé en Grèce (Reuters)

Le président grec Prokopis Pavlopoulos a désigné Jeudi 27 Août 2015 la présidente de la cour suprême Vassiliki Thanou comme premier ministre d'un gouvernement intérimaire chargé d'expédier les affaires courantes d'ici la tenue d'élections législatives anticipées en septembre 2015.

Vassiliki Thanou, qui est la première femme à accéder à la tête d'un gouvernement en Grèce, a prêté serment à 18 heures, 17 heures GMT, et le nouveau gouvernement de transition prendra ses fonctions Vendredi 28 Août 2015. Les élections pourraient avoir lieu Dimanche 20 Septembre 2015.

Le premier ministre grec Alexis Tsipras a présenté sa démission la semaine passée et aucune autre formation politique n'a été en mesure de constituer une coalition de gouvernement.

Magistrate de la cour suprême, Vassiliki Thanou, soixante-cinq ans, est une ardente opposante aux mesures d'austérité, ayant notamment mené une bataille contre les réductions de salaires imposées à la Grèce par ses créanciers internationaux.

Elle avait également dénoncé l'adoption en 2012 d'une taxe foncière impopulaire dans le cadre du programme de renflouement financier du pays.

Dans une lettre adressée en février 2015 au président de la commission européenne, Jean-Claude Juncker, elle demandait à ce dernier « d'aider le peuple grec à retrouver sa dignité ».

Elle a été désignée à la présidence de la cour suprême en juin 2015 par le gouvernement d’Alexis Tsipras, une nomination critiquée par les conservateurs.

La désignation de Vassiliki Thanou comme premier ministre de transition met fin à une semaine de négociations politiques pour tenter de constituer un cabinet en mesure de succéder à celui conduit par Alexis Tsipras.

Le parti de la Nouvelle Démocratie, deuxième formation en importance du parlement, a tenté de rassembler autour de lui d'autres formations affirmant vouloir éviter de nouvelles élections dont la Grèce n'avait pas besoin.

Jeudi 27 Août 2015, c'est le nouveau parti Unité Populaire créé par les frondeurs de Syriza qui a renoncé dans sa tentative de rassembler une majorité au parlement grec.

Aucun sondage majeur n'a été publié au cours des dernières semaines pour évaluer l'état des forces en présence mais il semble que le chef du gouvernement sortant demeure populaire dans l'opinion publique.

Dans un entretien à la chaîne de télévision Alpha TV, Mercredi 26 Août 2015, Alexis Tsipras a répété que son parti ne ferait pas alliance avec la Nouvelle Démocratie ou avec les socialistes du Pasok qui ont, à tour de rôle, gouverné le pays pendant plusieurs décennies.

Il a également exclu une alliance contraignante avec les centristes de To Potami qui soutiennent une position pro-européenne.

Alexis Tsipras a estimé que les divergences étaient « très importantes » avec ces trois partis qui incarnent, selon lui, « l’ancien système partisan ». Seule la formation d'extrême droite des grecs indépendants apparaît comme une alliée possible, si elle parvient à avoir des élus.

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens