Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 17:21

https://socialistworker.co.uk/art/43091/The+Independent+Labour+Party+-+prioritising+parliament+gave+more+power+to+the+right

Le parti travailliste indépendant (ILP) qui donnait la priorité au parlement a donné plus de pouvoir à la droite

Charlie Kimber étudie l’ILP, l'une des organisations fondatrices du parti travailliste

Mardi 19 Juillet 2016

L'histoire de l'ILP a des leçons importantes pour les socialistes. Il montre les possibilités et les pièges de l'organisation à l'intérieur et à l'extérieur du parti travailliste.

L’ILP a été fondé en 1893 par les socialistes qui voulaient une rupture nette avec les libéraux.

Il visait à « assurer la propriété collective et communautaire des moyens de production, de distribution et d'échange » et il était un vrai pas en avant, car il insistait sur l'indépendance de classe.

Ses dirigeants comprenaient Keir Hardie, un nouveau député, et Ben Tillett, qui avait dirigé la grève des dockers de 1889.

En 1900, l'ILP est devenu un élément central du plus large Labour Representation Committee (LRC), le précurseur du parti travailliste moderne.

Les dirigeants de l'ILP ont convenu que la seule façon de parvenir à un changement était par l’élection de députés.

Au congrès du parti de 1909, le leader de l’ILP, Ramsay Mac Donald a insisté pour dire que le « gouvernement démocratique », il voulait dire le parlement, « était essentiel pour la construction de l’état socialiste ».

L'ILP n’était pas une organisation révolutionnaire. Mais il a refusé de défendre ses propres dirigeants quand la première guerre mondiale a commencé.

En 1914, il a dit que « hors de l'obscurité, nous saluons nos camarades de la classe ouvrière dans tous les pays ».

L'ILP est resté dans le parti travailliste, mais ses dirigeants ont démissionné de plusieurs de leurs positions à l’intérieur du parti. Son opposition était pacifiste plutôt que révolutionnaire et, à la différence des bolcheviks en Russie, il n'a pas cherché à transformer la guerre en un assaut contre la classe dirigeante.

L'ILP prenait position contre le massacre, mais il était inefficace pour l'arrêter.

La révolution russe de 1917 a enthousiasmé les travailleurs partout.

L'ILP a grandit à environ sept cent cinquante sections et il avait des dizaines de milliers de militants dans la classe ouvrière. Les leaders de l’ILP sont arrivés à la direction du parti travailliste.

Au lieu de rejoindre le nouveau parti communiste, l'aile gauche de l'ILP est restée à l’intérieur du parti travailliste pour chercher à le gagner dans son ensemble au parti communiste.

Mais il y avait des pressions dans l'autre sens.

Les travailleurs révolutionnaires ont été enfermés derrière une direction droitière du parti travailliste qui, par exemple, a refusé de soutenir la grève générale de 1926.

Puis vint la grande crise de 1929. Ramsay Mac Donald, membre de l’ILP et premier ministre du parti travailliste, était déterminé à mettre en œuvre l'austérité.

Lorsque les ministres du gouvernement hésitaient, Ramsay Mac Donald a formé un gouvernement de coalition avec les conservateurs et les libéraux.

Quand l’ILP a rompu avec le parti travailliste un an plus tard, il est parti avec quinze mille des meilleurs militants et cinq députés. L'ILP évoluait fortement vers la gauche. Mais en dépit de la rupture organisationnelle, sa politique restait centriste, oscillant entre la révolution et la réforme.

En 1934, le révolutionnaire russe Léon Trotsky écrivait que « l’ILP a rompu avec le parti travailliste. C'était correct. Si l'ILP voulait devenir un levier révolutionnaire, il était impossible de laisser ce levier dans les mains de carriéristes soigneusement opportunistes et bourgeois. L'indépendance politique et organisationnelle complète et inconditionnelle d'un parti révolutionnaire est la première condition préalable à son succès ».

Mais Léon Trotsky a également insisté sur le fait que « tout en rompant avec le parti travailliste, il était immédiatement nécessaire de se tourner vers lui » et de chercher un travail de front uni.

Au lieu de cela, l'ILP a dégénéré. En 1936, sa conférence a voté contre la direction du parti sur les mesures à prendre après l'invasion italienne de l'Ethiopie. Les députés ont menacé de démissionner et la conférence a immédiatement inversé sa politique.

Politiquement, l'ILP était mort.

Les révolutionnaires ont besoin de clarté politique sur les grandes questions de la politique, quel que soit l’organisation qu’ils choisissent. Et ils ont besoin d’une organisation révolutionnaire indépendante quelle que soit les structures dans lesquelles ils travaillent.

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens