Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 18:36

 

LE GRAND BANQUET DU BELVEDERE 

 

Merci d’accepter mon texte qui est en décalage avec ce qui s’est dit au grand banquet du Belvédère, mais cela reflétera notre diversité. 

Comme la grande majorité, les élections présidentielles ne m’intéressent pas. La politique spectacle est de plus en plus pathétique. Les « moi, président, je » qui, relayés par les mainates des médias ainsi que les partis politiques « écuries » me font vomir. 

Cela dit, à mon sens, il me semble qu’il n’est pas utile de déglinguer un abribus ou une permanence du Parti Socialiste ou encore de mettre de la colle sur une urne, car cela ne changera pas notre immonde société où la barbarie du capitalisme règne pour préserver la rente et maintenir dans la misère et la précarité des centaines de millions de femmes et d’hommes. 

Tous les gouvernements de droite et de gauche de la planète ont le rôle de favoriser l’expansion capitaliste, jusqu’à subventionner le capital avec l’argent des contribuables, à organiser des guerres pour lui conquérir des nouveaux marchés et à l’aider à piller les ressources naturelles. 

C’est pourquoi nos gouvernements organisent des élections, truquées.

« Vote toujours tu m’intéresses ». 

A l‘abordage est un joli nom, il me plaît. Imaginons un mouvement de fond qui va à l’abordage. Ce serait une autre histoire. 

Chers amis, posons-nous un moment et travaillons à amplifier « l’abordage » pour qu’il devienne un tsunami. Travaillons à comment faire pour que cela advienne. A mon sens un collectif ne suffit pas, cela ressemblerait à une piqûre de moustique. Un collectif par arrondissement sur Paris donne la mesure pour que cela s’étende sur les autres villes en France et ailleurs, à l’image de l’occupation des places. 

Chers amis du grand banquet, travaillons à cela, suggérons des questions et pas des réponses. Nous aurons les réponses en élargissant les collectifs à la population, en les démultipliant. En frottant nos cervelles, le débat peut produire l’intelligence collective, il peut produire aussi un mode de vie solidaire. 

Le mouvement des Nuits Debout l’a montré. Il y a des centaines d’exemples à travers le monde. 

Comment faire pour coordonner ces initiatives ? c’est la vraie difficulté, travaillons à cela. 1789 n’est arrivée que parce que des milliers d’assemblées de villages élaboraient des cahiers de doléances. 

1871, la commune de Paris a été le produit de milliers de clubs qui débattaient de comment vivre ensemble, jusque dans les moindres détails de la vie. 

Ces quelques lignes n’ont qu’un but, le débat avant l’action et pas l’inverse si nous voulons changer ce monde. 

Salut à vous et au prochain banquet. 

Jacky 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens