Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 14:03

 

http://www.leparisien.fr/ivry-sur-seine-94200/les-ivryens-prets-a-accueillir-les-migrants-10-10-2016-6191925.php

 

Les ivryens prêts à accueillir les migrants

 

« Au début j’ai hésité, puis j’ai dit oui à ce projet. Je ne le regrette pas », lance le maire du Parti Communiste Français (PCF) d’Ivry, Philippe Bouyssou. 

Soudain, une pluie d’applaudissements se répand dans l’assemblée. Soulagé, l’édile esquisse un sourire. Il l’a compris, la salle est avec lui. 

Lundi 10 Octobre 2016, près de trois cent personnes se sont rendues à la réunion publique organisée à l’hôtel de ville pour présenter le projet de centre d’hébergement pour migrants, d’ici le mois de janvier 2017 à Ivry. 

Au moment où les manifestations contre l’accueil des migrants se multiplient en France, la ville communiste avait proposé à Anne Hidalgo d’accueillir près de quatre cent réfugiés dormant porte de la Chapelle sur le site de l’ancienne usine des eaux de Paris. Diffusion d’un court film sur les chiffres de la migration et diaporama, la volonté de la ville était de rassurer, de sensibiliser et de défaire les préjugés, alors que plus de vingt deux mille migrants sont morts en traversant la Méditerranée depuis 2000, près de quatre mille en 2015. « Nous avons un devoir moral », rappelle le maire. « La France est la sixième puissance mondiale ». 

Merci à la France et à Ivry 

Vient l’heure de préciser le projet. Les primo-arrivants seront d’abord accueillis sur le site de Paris. Les hommes isolés seront logés sur place, cinq à dix jours. « L’état s’est ensuite engagé à les orienter vers des centres d’accueil de demandeurs d’asile », détaille Dominique Versini, adjointe à la maire de Paris, en charge de la solidarité. Les femmes enceintes et les familles, surtout des érythréens et des soudanais, iront à Ivry, sur le site de l’ancienne usine des eaux, propriété de la mairie de Paris, avenue Jean-Jaurès. Cent cinquante personnes en famille, cent trente personnes en couple, soixante dix femmes isolées et cinquante roms pendant trois à six mois, gérées par Emmaüs Solidarité. 

« Ce site a été pensé en quartier avec des chambres modulables en fonction de la taille des familles », précise Aurélie el Hassak-Marzorati, directrice générale adjointe d’Emmaüs Solidarité. Sous un grand chapiteau, chacun prendra ses repas, un pôle parentalité, des cours d’alphabétisation, des ateliers cuisine, une classe d’école et un pôle santé avec des gynécologues, seront mis en place. Dans la salle, les félicitations écrasent les rares critiques exprimées. 

Même l’intervention du député du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC), Jean-Luc Laurent, sur le manque de concertation avec la mairie de Paris ne remporte pas l’adhésion souhaitée. Puis, un médecin syrien, aidé d’un traducteur, prend, soudain, la parole. « Nous avons quitté notre pays. Les gens meurent dans les rues. Nous crions la nuit », lance-t-il, en pleurs. « Merci à la France et à Ivry de nous héberger ». L’homme distribue des baisers, la salle se lève, bouleversée. 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens