Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 21:12

 

Quinze mille fonctionnaires de plus écartés en Turquie (Reuters)

 

Les autorités turques ont annoncé Mardi 22 Novembre 2016 quinze mille nouveaux limogeages dans la fonction publique, l'armée et la police, ainsi que la fermeture d'organes de presse soupçonnés d'être impliqués dans le coup d'état manqué du Vendredi 15 Juillet 2016.

Près de deux mille des personnes visées font partie des forces armées, environ sept mille six cent personnes appartiennent aux forces de police, quatre cent personnes appartiennent à la gendarmerie et plus de cinq mille personnes sont des agents d'institutions publiques, parmi lesquels des infirmières, des médecins et des sages-femmes.

Les dernières annonces, contenues dans deux décrets, portent à plus de cent vingt cinq mille le nombre de personnes renvoyées ou suspendues de leur fonction depuis le coup d'état manqué du mois de juillet 2016 que les autorités turques imputent à Fethullah Gülen, prédicateur musulman qui s'est exilé aux Etats-Unis en 1999.

Depuis le mois de juillet 2016, trente six mille personnes ont été placées en détention dans l'attente de leur procès pour leur rôle présumé dans ce putsch manqué, qui a fait plus de deux cent quarante morts.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a estimé que ces mesures avaient permis d'affaiblir de manière significative le réseau qu'auraient constitué les partisans de Fethullah Gülen, tout en précisant que la répression n'était pas achevée.

« Nous savons qu'ils n'ont pas été totalement évincés. Ils sont encore présents dans notre armée, notre police et notre justice », a déclaré Recep Tayyip Erdogan devant la presse. « Nous ne leur abandonnerons pas notre pays. Nous ne les laisserons pas ravager cette nation. Nous ferons le nécessaire ».

Fethullah Gülen, opposant de Recep Tayyip Erdogan après avoir été son allié, a démenti être à l'origine du complot.

Le décret annonce aussi la fermeture de trois cent soixante quinze institutions, de dix huit associations caritatives et de neuf organes de presse. Depuis le mois de juillet 2016, plus de cent trente organes de presse ont été contraints de fermer en Turquie.

Indépendamment des deux décrets rendus publics, les autorités ont émis des mandats d'arrêt Mardi 22 Novembre 2016 contre soixante personnes dont des pilotes de l'armée de l'air basés à Konya, dans le centre du pays, et soupçonnées d'être liées au camp guléniste.

Plus de trois cent pilotes ont d'ores et déjà été interpellés ou renvoyés depuis la tentative de coup de force, au cours de laquelle les putschistes ont utilisé des chasseurs et des hélicoptères, mais aussi des chars, pour bombarder le parlement et d'autres édifices officiels à Ankara et tenter de s'emparer du pouvoir.

Les organisations de défense des droits de l'homme accusent le président Recep Tayyip Erdogan d'exploiter le putsch manqué pour museler l'opposition.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens