Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 21:06

 

http://www.liberation.fr/planete/2016/11/15/en-irak-des-drones-veillent-sur-le-site-antique-de-nimrod-repris-a-l-ei_1528322

 

En Irak, des drones veillent sur le site antique de Nimrod repris à l'Etat Islamique

Par Hala Kodmani

Mardi 15 Novembre 2016

En partie détruite, la ville est sous contrôle de l'armée irakienne. Par crainte de combattants cachés ou de mines, les soldats ont ordre de rester à distance des vestiges.

Nimrod est bien libéré de l’Etat Islamique. La reprise de la cité antique assyrienne par les forces irakiennes est cette fois confirmée par un correspondant de l’Agence France Presse (AFP) sur place. Annoncée depuis Dimanche 13 Novembre 2016, cette reconquête symbolique de la ville située à une trentaine de kilomètres de Mossoul a été mise en doute suite à un cafouillage dans la communication de l’armée irakienne.

« Des unités de la neuvième division blindée ont totalement libéré Nimrod et ont levé le drapeau irakien sur les bâtiments », avait indiqué il y a trois jours un communiqué du commandement des opérations, citant un haut responsable militaire. Quelques heures plus tard la même source s’était excusée pour l’expression « libération totale », précisant toutefois que « le village et la colline où se situe le site archéologique ont bien été repris, mais pas encore l’ensemble de la zone de Nimrod ».

Saccage

Au printemps 2015, la conquête de Nimrod, à une trentaine de kilomètres au sud-est de Mossoul, et surtout sa destruction par les hommes de l’Etat Islamique avaient alarmé la communauté internationale. Dans une vidéo diffusée par leurs services, on voyait les jihadistes s’attaquer à la pioche et au marteau à des statues et des bas-reliefs trois fois millénaires. La ville aurait été « complètement rasée » au bulldozer, disait-on sur la foi d’images satellites. L’UNESCO avait dénoncé un « crime de guerre », contre le site inscrit au patrimoine mondial de l’humanité. L’émotion pour le « joyau de l’empire assyrien » fondé au treizième siècle avant Jésus Christ n’était certes pas aussi grande que celle pour la « perle du désert », Palmyre, prise quelques semaines après par les forces de l’Etat Islamique. Mais la propagande de l’organisation jihadiste avait atteint son objectif de choquer le monde.

« Dès que nous pouvons détruire les signes de l’idolâtrie et étendre le monothéisme, nous le ferons », promettait un de ses hommes à la fin de la vidéo sur le saccage de Nimrod. L’Etat Islamique s’était emparé du site et d’autres pans de territoire comme Mossoul lors d’une offensive éclair en Irak au mois de juin 2014.

Considérablement endommagée, la cité antique ne semble pas totalement perdue. « Des statues gisent à terre et détruites, un palais reconstruit est dévasté et un ziggurat, un édifice à degrés d’environ cinquante mètres de haut, a été réduit à une fraction de sa hauteur », décrit le journaliste de l’AFP. En attendant que les conditions de sécurité permettent aux archéologues et experts de venir évaluer ce qui reste de l’antique Nimrod, des drones surveillent et filment désormais le site repris et sécurisé par les forces irakiennes. Celles-ci prennent garde dans leurs mouvements, par crainte que des mines ou même des combattants soient cachés parmi les ruines ou dans des tunnels. Ils ont ordre de rester et de surveiller la ville à distance pour ne pas risquer d’abîmer davantage les trésors à restaurer, si possible.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens