Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 21:05

 

Paolo Gentiloni reconduit la plupart des ministres de Matteo Renzi (Reuters)

 

Au lendemain de sa nomination à la présidence du conseil italien, Paolo Gentiloni a dévoilé Lundi 12 Décembre 2016 la composition de son gouvernement dans lequel la plupart des ministres sortants sont reconduits aux mêmes postes, ce qui devrait rassurer les marchés financiers.

L'Alliance Libérale populaire Autonomie (ALA), modeste parti du centre qui soutenait l'équipe sortante, a toutefois menacé de quitter la coalition gouvernementale, ce qui priverait le nouveau chef du gouvernement de la majorité au sénat.

Paolo Gentiloni, ministre des affaires étrangères sortant, avait été chargé Dimanche 11 Décembre 2016 de former un nouveau gouvernement, quatre jours après la démission de Matteo Renzi. Le chef de file du Parti Démocrate a comme promis renoncé à ses fonctions après le rejet de son projet de réforme constitutionnelle lors du référendum du Dimanche 4 Décembre 2016.

Parmi les ministres reconduits à leur poste figure celui de l'économie, Pier Carlo Padoan, chargé notamment de superviser le renflouement de Monte dei Paschi di Siena, troisième banque d'Italie.

La défense, l'industrie, la santé et la justice n'ont pas non plus changé de mains et le Parti Démocrate conserve la majeure partie des maroquins. Les affaires étrangères reviennent, elles, à l'ancien ministre de l'intérieur Angelino Alfano.

Il a donc suffi d'une journée à Paolo Gentiloni pour former son équipe, ce qui montre son soucis de continuité. Le nouveau gouvernement, qui sera le soixante quatrième en soixante dix ans, devait être investi dans la soirée. Le président du conseil sollicitera dans la semaine la confiance des deux chambres.

L'issue du vote au sénat semble toutefois incertaine après les déclarations de Denis Verdini, chef de file de l'ALA et ancien conseiller de Silvio Berlusconi, qui a menacé de refuser sa confiance à Paolo Gentiloni si son mouvement n'est pas mieux représenté au gouvernement.

Avec leurs partenaires de Choix Civique, les centristes de l'ALA disposent de dix huit sièges au sénat et un vote hostile de leur part priverait donc le gouvernement de la majorité. Rien ne l'empêchera en revanche d'obtenir la confiance de la chambre haute s'ils s'abstiennent.

S'il passe cet obstacle, l'un de ses premiers chantiers sera la réforme du code électoral qui, si elle est promulguée rapidement, pourrait ouvrir la voie à des élections anticipées au premier semestre 2017, avec un an d'avance sur le calendrier.

L'Italie dispose actuellement de lois électorales différentes pour ses deux chambres et le président Sergio Mattarella juge leur harmonisation nécessaire pour faire en sorte qu'un gouvernement cohérent puisse émerger du prochain scrutin.

Le Mouvement Cinq Etoiles (MCE) milite pour une réforme rapide et des élections législatives anticipées le plus tôt possible.

Matteo Renzi dit quant à lui s'attendre à des élections législatives anticipées au mois de juin 2017. « Les prochaines élections, vraisemblablement au mois de juin 2017, auront lieu à la proportionnelle », a-t-il dit dans une interview à www.quotidiano.net. Il a souhaité bonne chance à Paolo Gentiloni, « personne de qualité et qui réussira ».

« Nous espérons que des élections auront lieu le plus tôt possible », a-t-il dit par ailleurs, Lundi 12 Décembre 2016, lors d'une réunion des instances dirigeantes du Parti Démocrate.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens