Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 16:26

 

Donald Trump dit qu'il respectera le principe de la Chine unique (Reuters)

 

Le président américain Donald Trump a fait savoir à son homologue chinois Xi Jinping qu'il avait changé d'avis et qu'il respecterait le principe de la Chine unique, une déclaration de nature à apaiser les relations entre Washington et Pékin, très attaché à ses revendications sur Taïwan.

Donald Trump avait mis Pékin en colère au mois de décembre 2016 et s'entretenant avec la présidente de Taïwan. Il avait expliqué que les Etats-Unis n'étaient pas forcément tenus de se conformer à ce principe respecté depuis quarante ans par les Etats-Unis et qui consiste à s'aligner sur la position de la Chine communiste selon laquelle il y a une seule Chine dont Taïwan a vocation à faire partie.

Un communiqué de la Maison Blanche indique que les deux présidents ont eu une longue conversation, Jeudi 9 Février 2017, quelques heures avant une rencontre prévue entre Donald Trump et le premier ministre japonais Shinzo Abe.

La Maison Blanche a décrit l'entretien téléphonique, le premier depuis l'investiture du nouveau président américain le Vendredi 20 Janvier 2017, comme extrêmement cordial.

« A la demande du président Xi Jinping, le président Donald Trump a accepté de respecter le principe de la Chine unique », dit le texte.

La présidente taïwanaise Tsai Ingwen a déclaré par voie de communiqué qu'il était dans l'intérêt de son pays de maintenir de bonnes relations avec les Etats-Unis et la Chine.

En Chine, dit-on dans les milieux diplomatiques à Pékin, on craignait une humiliation du président Xi Jinping au cas où la conversation téléphonique entre les deux dirigeants aurait mal tourné et où les détails en auraient été divulgués par la presse.

Le cas s'est produit la semaine dernière après un entretien téléphonique difficile entre le premier ministre australien Malcolm Turnbull et Donald Trump à propos de l'immigration. Le Washington Post s'en est fait l'écho et les relations se sont tendues entre les deux pays pourtant alliés.

La question de Taiwan est la question la plus sensible de toutes pour la Chine. Dans leur conversation, les deux chefs d’état ont mentionné qu'une fois résolue la question de la Chine unique, leurs relations pourraient se normaliser.

« Des représentants des Etats-Unis et de la Chine vont engager des discussions sur une série de questions intéressant les deux pays », indique le communiqué.

Xi Jinping a déclaré par l'intermédiaire du ministère chinois des affaires étrangères qu'il avait été sensible à l'engagement pris Jeudi 9 Février 2017 par Donald Trump.

« Je crois que les Etats-Unis et la Chine sont des partenaires qui coopèrent et que nous pourrons, grâce à des efforts conjoints, améliorer nos relations à un niveau inédit », a déclaré Xi Jinping.

« Le développement de la Chine et des Etats-Unis peuvent absolument être complémentaires et avancer de concert. Les deux parties peuvent absolument devenir de très bons partenaires de coopération », a ajouté le président.

La Chine se montre particulièrement méfiante envers la présidente taïwanaise, dont le parti démocrate progressiste (DPP) est favorable à l'indépendance officielle de l'île, ce qui constitue une ligne rouge à ne pas franchir pour Pékin.

La Chine revendique la souveraineté sur Taïwan depuis 1949, depuis la victoire des communistes de Mao Tsétoung sur les forces nationalistes de Tchang Kaïchek qui, après leur défaite, se sont repliées dans l'île de Taïwan pour fonder la république de Chine.

Les Etats-Unis, qui ont d'abord reconnu Taïwan, ont modifié leur politique en 1979 sous la présidence du démocrate Jimmy Carter, pour reconnaître la Chine communiste.

L'avocat James Zimmerman, ancien chef de la chambre américaine de commerce en Chine, explique que Donald Trump n'aurait jamais dû aborder en premier la question de la Chine unique.

« Il y a bien sûr un moyen de négocier avec les chinois, mais les menaces concernant leurs intérêts vitaux et fondamentaux sont d'emblée contre-productives », déclare l'avocat par courriel.

« Au final, Donald Trump a confirmé à la face du monde qu'il n'est qu'un tigre de papier, un zhilaohu, quelqu'un qui semble menacer, mais qui est totalement inefficace et incapable de supporter une difficulté ».

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens