Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 20:22

 

Donald Trump accuse Barack Obama de l'avoir mis sur écoute téléphonique (Reuters)

 

Le président Donald Trump a accusé Samedi 4 Mars 2017 son prédécesseur Barack Obama de l'avoir fait placer sur écoute téléphonique au mois d'octobre 2016 durant les dernières semaines de la campagne présidentielle.

Il n'a fourni aucun élément à l'appui de cette accusation.

Dans une série de tweets, le nouveau locataire de la Maison Blanche dit qu'une de ces tentatives d'espionnage téléphonique avait eu lieu à la Trump Tower à New York et qu’elle n'a rien donné.

« Comment le président Barack Obama a-t-il pu tomber si bas pour mettre mes téléphones sur écoute durant ce processus électoral sacré. C'est le Watergate de Richard Nixon », dit-il encore.

Les services de Barack Obama n'ont pas donné suite à une demande de commentaire. La Maison Blanche n'a de même pas répondu aux sollicitations de Reuters.

En revanche, un ancien conseiller de Barack Obama, Ben Rhodes, a balayé les allégations du nouveau président.

« Aucun président ne peut ordonner des écoutes téléphoniques », a-t-il dit sur Twitter. « Ces restrictions ont justement été mises en place pour protéger les citoyens de gens comme vous », ajoute-t-il à l'adresse de Donald Trump.

La chef des démocrates à la chambre des représentants, Nancy Pelosi, a tourné en ridicule les tweets du président, l'accusant de détourner l'attention des vrais problèmes du pays et l'affublant du sobriquet de Deflector in Chief.

Une porte-parole du président s'est contentée de dire que le milliardaire républicain « a des réunions, passe des coups de téléphone et frappe quelques balles » sur son terrain de golf à West Palm Beach, en Floride.

L'administration de Donald Trump est sous le feu d'attaques presque quotidiennes, notamment des démocrates, à la suite de révélations dans la presse sur des contacts entretenus par certains de ses membres avec des diplomates russes durant la campagne présidentielle, au mépris de la loi.

Dernière personnalité en date accusée par la presse de tels agissements, le ministre de la justice, Jeff Sessions, a été contraint Jeudi 2 Mars 2017 d'annoncer qu'il se déclarerait incompétent dans toutes les investigations en cours ou à venir sur une possible intervention russe dans la campagne électorale.

Les agences américaines de renseignement sont parvenues l'an dernier à la conclusion que la Russie avait piraté des adresses électroniques du camp démocrate pour favoriser l'élection de Donald Trump. Le Kremlin a rejeté ces accusations.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens