Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 18:09

 

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/03/23/le-ministre-de-la-defense-jean-yves-le-drian-se-rallie-a-emmanuel-macron_5099455_4854003.html

 

Le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, se rallie à Emmanuel Macron

 

Depuis plusieurs semaines, les membres du cabinet du ministre de la défense travaillent avec ceux du candidat du Mouvement En Marche.

 

Cette fois, c’est fait. Après des semaines de rumeurs et de tergiversations, Jean-Yves Le Drian rejoint Emmanuel Macron. Le ministre de la défense annoncera son soutien à l’ancien ministre de l’économie à ses vice-présidents du conseil régional de Bretagne Jeudi 23 Mars 2017 dans l'après midi à Rennes, a dévoilé Ouest-France Jeudi 23 Mars 2017 dans la matinée. Le quotidien régional devait publier dans la journée un entretien avec Jean Yves Le Drian, où celui-ci explique les raisons de son engagement en faveur du leader du Mouvement En Marche, ses projets en Bretagne et les menaces terroristes.

Ce ralliement était attendu. Depuis plusieurs semaines, les membres du cabinet de Jean Yves Le Drian travaillaient main dans la main avec ceux d'Emmanuel Macron. Son programme en matière de défense, dévoilé le Samedi 18 Mars 2017 devant un parterre de gradés de l’armée, avait été entièrement conçu par des proches de l’élu breton.

Pour attendu qu’il était, ce soutien est une excellente nouvelle pour Emmanuel Macron. Jugé plus faible sur les questions régaliennes et de défense, le candidat de trente neuf ans peut espérer apparaître plus solide avec Jean-Yves Le Drian dans son équipe. Sa défection aurait été un coup dur pour lui.

Preuve de son importance, Emmanuel Macron avait déclaré à plusieurs reprises que, s’il ne cherchait pas particulièrement le soutien de membres du gouvernement, il faisait une exception pour Jean Yves Le Drian. C’est un cas très particulier, avait-il encore répété, Mardi 21 Mars 2017, lors d’une intervention dans le média en ligne Explicite.

L’adhésion de Jean Yves Le Drian est la troisième d’un membre du gouvernement. Avant lui Barbara Pompili, secrétaire d'état chargée de la biodiversité, et Thierry Braillard, secrétaire d'état chargé des sports, ont annoncé cette semaine qu’ils voteront pour l’ancien protégé de François Hollande lors du premier tour des élections présidentielles.

Selon différentes sources, ils pourraient être bientôt suivis par Patrick Kanner, ministre de la ville, de la jeunesse et des sports, par Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères, ou encore par Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'état chargé du développement et de la francophonie.

A droite, cela bouge également. Ancien ministre de la justice de Jacques Chirac, Dominique Perben, engagé dans la campagne d’Alain Juppé lors de l'élection primaire de la droite, soutiendra Emmanuel Macron pour le premier tour des élections présidentielles, a-t-il fait savoir, Jeudi 23 Mars 2017.

Dominique Perben, qui était chargé des questions régaliennes auprès du maire de Bordeaux, a publié une tribune dans le Figaro dans laquelle il approuve de nombreux points du discours d’Emmanuel Macron en matière de justice. S’agissant du projet, de nombreuses propositions d'Emmanuel Macron vont dans la bonne direction, vante encore Dominique Perben, garde des sceaux entre 2002 et 2005.

Celui qui fut également ministre de la fonction publique, entre 1995 et 1997, et ministre des transports, entre 2005 et 2007, rejoint auprès d’Emmanuel Macron d’autres anciens ministres chiraquiens, comme Jean-Paul Delevoye, Serge Lepeltier, Alain Madelin, Renaud Dutreil et Jean-Jacques Aillagon, et des anciennes secrétaires d'état, comme Anne-Marie Idrac et Nicole Guedj.

L’ancien ministre de l’économie a également enregistré dernièrement le ralliement de plusieurs soutiens d’Alain Juppé lors de l'élection primaire de la droite, dont le sénateur des Républicains de l’Yonne Jean-Baptiste Lemoyne, premier parlementaire à prendre une telle initiative.

Réagissant à cette annonce, l’équipe de Benoît Hamon, candidat officiel du Parti Socialiste au premier tour des élections présidentielles, a dénoncé cette décision. Dans un communiqué, ses porte-parole déclarent que « Jean-Yves Le Drian ne respecte pas le vote des électeurs de gauche qui, y compris dans le Morbihan, ont largement désigné Benoît Hamon comme leur candidat pour le premier tour des élections présidentielles. Il n’est pas acceptable, en démocratie, que des responsables politiques ne s’accommodent du vote des électeurs que lorsque celui-ci leur convient ».

Ils ajoutent que « ce ralliement questionne sur les raisons profondes qui le motivent », fustigeant notamment le fait que Jean Yves Le Drian avait jugé que le retour du service militaire, que propose Emmanuel Macron, « monopoliserait l’encadrement militaire et ruinerait ce délicat édifice de compétences et d’efficacité » qu’est la professionnalisation de l’armée française.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens