Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 18:29

 

http://www.ouest-france.fr/politique/francois-fillon/fillon-son-ex-suppleant-marc-joulaud-entendu-par-les-juges-financiers-4881153

 

L'ancien suppléant de François Fillon, Marc Joulaud, mis en examen

 

Visé par l’enquête sur de possibles emplois fictifs de Pénélope Fillon dont il a aussi été l’employeur, l'ancien suppléant de François Fillon à l'assemblée nationale, Marc Joulaud, a été mis en examen pour détournement de fonds publics après avoir été entendu Vendredi 24 Mars 2017 par les juges d’instruction financière.

Convoqué Vendredi 24 Mars 2017 chez les juges d’instruction, Marc Joulaud, a été mis en examen pour détournement de fonds publics en lien avec un emploi fictif ou surévalué.

Contacté, l’actuel maire de Sablé-sur-Sarthe nous a indiqué qu’il ne ferait aucun commentaire.

Collaborateur du député sarthois dès 1995, Marc Joulaud a été son attaché parlementaire et l’a suivi de la mairie de Sablé au conseil général de la Sarthe, puis à la région des pays de la Loire.

De 2002 à 2012, il a pris la place de François Fillon à l'assemblée nationale, quand ce dernier est entré au gouvernement, en tant que suppléant. Entre-temps, Marc Joulaud est devenu maire de Sablé, depuis 2008, président de son intercommunalité et député européen en 2014.

Au total, de 1986 à 2013, avec des interruptions, Pénélope Fillon a perçu six cent quatre vingt mille euros net, soit environ trois mille six cent euros mensuels net, comme assistante auprès de son époux ou de son suppléant. Les enquêteurs soupçonnent qu’il s’agit d’emplois fictifs, tout comme ceux des enfants du candidat de la droite au premier tour des élections présidentielles, employés de 2005 à 2007 comme assistants parlementaires de leur père, alors sénateur.

Depuis les premières révélations du Canard Enchaîné, à la fin du mois de janvier 2017, suivies de l’enquête préliminaire du Parquet National Financier (PNF) et de l’ouverture d’une information judiciaire, cette affaire empoisonne la campagne présidentielle de l'ancien premier ministre.

Le Mardi 14 Mars 2017, il a été mis en examen, une première pour un candidat majeur à l’Élysée, notamment pour détournement de fonds publics et complicité d’abus de biens sociaux.

Selon une source proche du dossier, Pénélope Fillon est convoquée à son tour le Mardi 28 Mars 2017 en vue d’une éventuelle mise en examen, à moins que la date ne soit modifiée comme cela avait été le cas pour François Fillon, qui avait initialement annoncé que son audition aurait lieu le Mercredi 15 Mars 2017.

L’enquête porte aussi sur l’emploi rémunéré de Pénélope Fillon entre le mois de mai 2012 et le mois de décembre 2013 à la Revue des Deux Mondes, propriété du Président Directeur Général (PDG) du groupe Fimalac, Marc Ladreit de Lacharrière, proche de François Fillon. Elle avait alors cumulé cet emploi, pour trois mille cinq cent euros mensuels net, avec celui d’assistante parlementaire.

Les investigations ont été élargies le Jeudi 16 Mars 2017 à des soupçons de trafic d’influence, d’escroquerie aggravée, de faux et d’usage de faux, dans la foulée de révélations sur les costumes de luxe offerts au candidat ou des soupçons de faux dans le calcul d’heures accomplies par Pénélope Fillon à l'assemblée nationale.

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens