Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 18:05

 

http://www.liberation.fr/debats/2017/03/02/verite-et-justice-pour-la-syrie_1552833

 

Vérité et justice pour la Syrie

 

Jeudi 2 Mars 2017

 

Utilisation d’armes chimiques, attaques d’hôpitaux et viols d’enfants, il semble ne plus y avoir de limites à l’impunité pour le régime de Bachar al Assad. Une centaine de chercheurs, d’artistes se mobilisent contre ces violations des droits humains.

Chaque jour apporte son lot de révélations nouvelles sur la tragédie que vit le peuple syrien et sur les atrocités criminelles dont l'état de barbarie de Bachar al Assad, pour reprendre la juste expression de Michel Seurat, se rend toujours plus coupable, avec la complicité de ses soutiens russes et iraniens. La semaine dernière, un rapport de Human Rights Watch sur l’utilisation d’armes chimiques lors de l’offensive sur Alep venait s’ajouter à celui de Médecins Sans Frontières (MSF) sur les attaques délibérées contre les hôpitaux.

Quelques jours auparavant, c’était le rapport d’Amnesty International dénonçant le meurtre de plus de treize mille personnes dans des conditions épouvantables à la prison de Saidnaya, près de Damas et, s’il fallait encore s’enfoncer un peu plus dans l’abomination, la révélation par Mediapart de viols d’enfants, ainsi que d’innombrables témoignages d’exactions diverses, qui viennent s’ajouter aux crimes de guerre commis par l’armée syrienne et ses alliés.

La population civile continue d’être bombardée, affamée et contrainte à la fuite. Aujourd’hui, près de douze millions de syriens sont déplacés, quatre millions sept cent mille en exil, la plupart dans des camps de réfugiés en Turquie ou au Liban, et sept millions six cent mille déplacés au sein de la Syrie elle-même.

Face à cela, les institutions internationales sont prises en otages par le veto russe systématiquement utilisé au conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU) contre toute tentative de protestation et de sanctions. Pire, l’idée que nous ne pouvons rien faire, ou que Bachar al Assad, aussi détestable soit-il, est après tout le meilleur rempart contre l'Etat Islamique se répand insidieusement dans les opinions occidentales, appuyée par un négationnisme efficace et la propagande du régime qui s’efforce, parfois avec succès, de présenter Bachar al Assad en interlocuteur respectable.

Nous refusons énergiquement cette complaisance et cette résignation. Rappelons que les forces de Bachar al Assad ont combattu à Alep la résistance syrienne, laissant le champ libre à l'Etat Islamique pour réinvestir Palmyre. Que ces deux-là sont donc secrètement complices.

Et que le combat contre l'Etat Islamique, s’il veut être légitime et efficace, doit aussi être un combat contre Bachar al Assad et ses alliés. Nous appelons l’opinion publique à se mobiliser avec nous pour obliger les gouvernements européens à cesser la politique de l’autruche.

Exigeons d’eux qu’ils condamnent clairement les violations du droit international et les exactions d’où qu’elles viennent afin que soit mis un terme aux crimes du régime et qu’ils mettent en œuvre tous les moyens juridiques internationaux et nationaux pour enquêter et faire cesser l’impunité du régime de Bachar al-Assad.

Nous recommandons en particulier de soutenir le mécanisme international, impartial et indépendant, contre les violations les plus graves du droit international commises en république arabe syrienne depuis le mois de mars 2011, voté par l'assemblée générale de l’ONU au mois de décembre 2016, afin qu’il ne demeure pas une coquille vide. Nous demandons d’exiger la visite en Syrie d’une commission d’enquête indépendante contre les actes de torture commis par le régime, la Syrie ayant signé la convention contre la torture en 2004, malgré son rejet du vingtième article de la convention. Nous demandons de renforcer, réformer et utiliser au mieux les dispositions existantes dans certains états sur la compétence universelle, pour permettre des poursuites et des procès par des juridictions nationales et pour s’en doter rapidement pour les autres. Nous demandons de soutenir le travail des associations de défense des droits de l’homme, notamment syriennes, et des Organisations Non Gouvernementales (ONG) internationales. Nous demandons d’accorder beaucoup plus largement l’asile aux réfugiés syriens et de les accueillir dans les meilleures conditions possibles, en apportant aux victimes de la torture l’assistance médicale, psychologique et juridique nécessaire.

 

Premiers signataires :

 

Etienne Balibar, François Burgat, Jean-Paul Chagnollaud, Daniel Cohn-Bendit, Antoine Garapon, Florence Hartman, Pierre Hassner, Joël Hubrecht, Alain Joxe, Farouk Mardam Bey, Olivier Mongin, Michel Morzière, Véronique Nahoum-Grappe, Boris Najman, Valérie Osouf, Thomas Piketty, Emmanuel Wallon

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens