Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 18:09

 

http://www.revolutionpermanente.fr/Etats-Unis-Appel-a-fermer-les-universites-contre-la-politique-de-Trump-le-1er-mai

 

Solidarité avec les travailleurs migrants des Etats Unis

 

Appel à fermer les universités contre la politique de Donald Trump le premier mai 2017

 

Professeurs, étudiants et intellectuels reconnus ont lancé une campagne appelant à fermer les universités le premier mai 2017, jour de la fête des travailleuses et des travailleurs. Aux Etats-Unis, cette journée n'est pas fériée. Nancy Fraser, Judith Butler, Cornell West et Etienne Balibar, entre autres, entourés de nombreux étudiants, font partie des premiers signataires.

 

Vendredi 14 Avril 2017

 

Nous relayons ci-dessous cet appel à la grève et à des actions de lutte, intitulé « academics and students call for a nation wide university shut down on may day » et publié originellement sur Left Voice.

 

Cette pétition circule actuellement parmi les étudiants, personnels et professeurs aux Etats-Unis.

 

Face à un climat dans lequel augmentent l’intolérance et la violence, nous appelons la communauté universitaire à cesser toute activité et à agir en solidarité avec la grève des travailleurs immigrés le premier mai 2017.

Nous faisons face à un moment de grande incertitude. Les mesures de sécurité sociale et les droits de base sont remis en cause avec une rapidité plus grande encore que ne le permettaient les interventions légales et législatives traditionnelles. Des millions de migrants vivent sous la menace quotidienne d’être séparés de leurs familles et communautés par des raids intensifiés du contrôle de l’immigration et des douanes (ICE).

De nombreuses attaques auxquelles nous faisons face affectent directement l’université. Les arts, les humanités et les sciences, subissent des coupes budgétaires, ainsi qu’une attaque contre le concept même de liberté de la recherche. Les enquêtes concernant le changement climatique sont exclues du domaine public, les budgets des universités sont pris en otage par les gouvernements des états et nous sommes sous la menace de subir des représailles de la part du gouvernement fédéral. Les suprémacistes blancs prennent l’offensive pour commettre des crimes sur nos campus et de tels faits sont minimisés dans le débat national.

Le premier mai 2017 sera un jour de lutte contre l’administration de Donald Trump et les conditions structurelles dans lesquelles il a émergé. Un jour où les travailleurs de tout le pays, salariés et chômeurs, entreront en grève, manifesteront, se rassembleront et feront entendre nos voix contre le sexisme, le racisme, la xénophobie et l’homophobie de cette administration et contre le système global de production qui les rend possibles. Les travailleurs migrants prendront la tête de cette offensive, des centaines de milliers d’entre eux ont déjà appelé à la grève et plusieurs centaines de milliers d’autres sont attendus, dans ce qui peut être la plus grande grève de l’histoire des Etats-Unis.

Nous appelons la communauté universitaire à faire vivre la promesse d’une plus haute éducation, en arrêtant les activités pour le premier mai 2017, comme acte de solidarité. Alors que les forces productives de la nation arrêteront le travail pour cette journée d’action, les universités doivent s’arrêter aussi, car les travailleurs et les étudiants salariés de nos campus connaissent bien la brutalité des politiques néolibérales et la précarisation des conditions de travail, tandis que certains des étudiants font d’ores et déjà face à la terreur des raids de l’ICE.

Nous appelons les universités de tout le pays à s’engager dans l’action du premier mai 2017 pour que les étudiants, les travailleurs et les professeurs américains ou étrangers, avec ou sans papiers, puissent participer à ce jour de manifestations et à des cours ouverts alternatifs, en solidarité avec le jour sans les migrants, nom qu’a pris le jour de grève des travailleurs migrants. Nous appelons les administrateurs d’universités et les professeurs à annuler les cours, fermer les bureaux et reporter les activités de maintenance, pour démontrer notre solidarité avec les travailleurs migrants et notre soutien à leurs stratégies de résistance.

En tant qu’administrateurs, nous nous engageons à cesser tout activité normale à l’université pour permettre aux professeurs, travailleurs et étudiants de participer à ce moment d’engagement, sans perte de salaire ni représailles.

En tant que professeurs, nous nous engageons à organiser des cours ouverts alternatifs ou à rejoindre nos étudiants participant aux manifestations, à la place des cours habituels.

En tant que travailleurs de l’université, nous nous engageons à ne pas travailler et à permettre aux étudiants salariés de faire de même.

En tant qu’étudiants, nous nous engageons à participer aux cours ouverts alternatifs et aux manifestations, au lieu d’aller en cours.

En tant que membres de la communauté universitaire, nous nous engageons à agir pour soutenir tous ceux qui feraient face à des représailles pour leur participation à cet arrêt de travail ou à d’autres actions du premier mai 2017.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens