Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 16:46

 

http://www.reuters.com/article/us-usa-immigration-hawaii-idUSKBN17109L

 

 

Un juge fédéral d’Hawaï a prolongé indéfiniment Mercredi 29 Mars 2017 une ordonnance bloquant l’application du décret du président Donald Trump interdisant de voyage aux États-Unis les ressortissants de six pays majoritairement musulmans.

 

Le juge de district américain Derrick Watson a confirmé une ordonnance de restriction provisoire antérieure dans un procès intenté par l’état d'Hawaï contestant la directive sur les voyages de Donald Trump en tant que discrimination religieuse inconstitutionnelle.

 

Donald Trump a signé le nouveau décret le 6 mars 2017 dans le but de surmonter les problèmes juridiques avec une ordonnance du mois de janvier 2017 qui a provoqué un chaos dans les aéroports et qui a suscité des manifestations de masse avant qu'un juge de Washington n'ait arrêté son application au mois de février 2017. Donald Trump a déclaré que l'interdiction de voyager est nécessaire pour la sécurité nationale.

 

Dans sa contestation de l'interdiction de voyager, l’état d’Hawaï affirme que ses universités seraient endommagées par le décret parce qu'elles auraient du mal à recruter des étudiants et des professeurs.

 

Il dit aussi que l'économie de l’état insulaire serait touchée par une baisse du tourisme. Les documents de la cour citent des rapports selon lesquels les voyages aux États-Unis ont baissé après les actions de Donald Trump.

 

L’état d’Hawaï a été rejoint par un nouveau demandeur nommé Ismail Elshikh, un citoyen américain d'Egypte qui est un imam de l’association musulmane d'Hawaï et dont la belle-mère vit en Syrie, selon le procès.

 

L’état d’Hawaï et d'autres opposants de l'interdiction affirment que la motivation derrière elle est basée sur la religion et que la campagne électorale de Donald Trump promettait l'arrêt total et complet de l’entrée des musulmans aux États-Unis.

 

« La cour ne fera pas semblant de ne pas avoir vu ce qu’elle a vu », a écrit Derrick Watson, Mercredi 29 Mars 2017.

 

Derrick Watson a écrit que sa décision d'accorder l'injonction préliminaire était fondée sur la probabilité que l’état réussisse à prouver que l'interdiction de voyager violait la protection de la liberté religieuse de la constitution des États-Unis.

 

Donald Trump a promis de porter l'affaire devant la cour suprême des États-Unis, qui est actuellement divisée entre quatre libéraux et quatre conservateurs alors que la nomination du juge Neil Gorsuch est toujours en attente de confirmation.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens