Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 16:06

 

http://es.reuters.com/article/topNews/idESKCN18F15Z-OESTP?sp=true

 

Podemos dépose une motion de censure contre Mariano Rajoy (Reuters)

 

Unidos Podemos a déposé Vendredi 19 Mai 2017 une motion de censure contre le premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, en raison des scandales récents de corruption, une initiative qui a peu de perspectives tangibles de succès, car elle n'a pas le soutien nécessaire d'autres groupes.

La motion, qui présente comme candidat alternatif le leader de la formation violette, Pablo Iglesias, a été déposée au parlement trois semaines après l'annonce qu'il chercherait des alliances pour chasser du pouvoir le Parti Populaire, qui gouverne maintenant en minorité.

« Il y a une alternative sérieuse, solide et possible, au Parti Populaire, une alternative qui respecte les droits de l'homme et la démocratie et qui ne tolère plus les pratiques autoritaires, du pillage des fonds publics et de la corruption, une alternative sérieuse et forte qui vise à dire que, ici et maintenant, nous pouvons renverser le gouvernement du Parti Populaire », a déclaré la porte-parole parlementaire de Podemos, Irene Montero, après avoir déposé la proposition.

Podemos et ses alliés, qui ont soixante et onze sièges au parlement, doivent unir leurs forces dans un parlement fragmenté pour obtenir une majorité absolue de cent soixante seize sièges pour renverser le pouvoir du Parti Populaire, qui ces derniers mois a vu émerger de nouveaux cas de corruption parmi ses anciens dirigeants et qui a dû se défendre des accusations d'ingérence dans le système judiciaire.

Le dépôt de la motion, dont le débat au congrès pourrait avoir lieu la semaine prochaine, arrive deux jours avant les élections primaires du Parti Socialiste Ouvrier Espagnol (PSOE), sur lequel Podemos doit nécessairement compter s’il veut réussir son initiative.

Les deux candidats les plus susceptibles de gagner les élections primaires du PSOE, Susana Díaz et Pedro Sánchez, ont refusé de se joindre à la proposition de la formation violette, mais ils n’excluent pas de déposer leur propre motion de censure au cours de la législature.

« Les motions de censure sont constructives et nécessaires s’il y a une majorité alternative, mais il n’y en a pas », a dit Susana Diaz, la candidate qui a le plus de chance de gagner les élections primaires du PSOE, Dimanche 21 Mai 2017.

« Ce que fait Pablo Iglesias, c’est d’abord de vouloir intervenir dans les élections primaires du PSOE et ensuite d’être candidat lui-même », a-t-elle ajouté.

Pedro Sanchez, qui est le principal rival de Susana Diaz pour le secrétariat général du PSOE et qui est considéré comme plus proche de Podemos, a déclaré qu'une initiative de ce genre devait être dirigée par le PSOE, qui est actuellement le leader de l’opposition à Mariano Rajoy au congrès.

« Nous n’excluons pas de déposer une motion de censure, mais nous excluons de déposer une motion de censure perdante », a déclaré Pedro Sanchez, qui l'an dernier a tenté en vain de gouverner avec Podemos, Vendredi 19 Mai 2017 dans une interview à la Radio Nacional de Espana (RNE).

Pour renforcer la « clameur sociale de rejet » du Parti Populaire, Podemos a appelé à une manifestation citoyenne de soutien Samedi 20 Mai 2017 à Madrid.

Bien qu’elle n’ait aucune chance de succès, l'initiative augmente la pression contre Mariano Rajoy, qui devra apparaître dans tous les cas devant le parlement pour discuter du financement illégal présumé du Parti Populaire, elle obligera les autres partis à prendre position et elle présentera Podemos comme la seule opposition active au Parti Populaire.

Le gouvernement a déclaré Vendredi 19 Mai 2017 qu’il n'y avait aucune raison objective de présenter une motion de censure qualifiée de propagande, mais il écoutera les propositions de Pablo Iglesias pour l'Espagne.

« Jusqu'à présent, nous n’avons vu que les propositions négatives. Maintenant, nous allons voir les propositions positives et il devra convaincre les députés de voter en sa faveur », a déclaré le porte-parole du gouvernement, Íñigo Méndez de Vigo, dans une conférence de presse après le conseil de ministres.

Ciudadanos, le parti qui a fait de la régénération démocratique sa devise et qui soutient Mariano Rajoy, a rejeté également les « feux d'artifice » de Podemos et a plaidé pour insister sur des mesures visant à consolider la démocratie des institutions.

« Ni le gouvernement, ni Mariano Rajoy ne sont nécessaires pour renouveler l'illusion du pays, mais il faut reconnaître qu’ils ont gagné les élections à deux reprises et maintenant, même s’il n’y a pas d’alternative, il faut travailler dur pour imposer des changements à un gouvernement minoritaire », a dit à Barcelone le leader du parti orange, Albert Rivera.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens