Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 15:52

 

https://blogs.mediapart.fr/dominique-vidal/blog/240517/petition-rendons-visibles-les-prisonniers-palestiniens-en-greve-de-la-faim

 

http://www.france-palestine.org/Petition-rendons-visibles-les-prisonniers-palestiniens-en-greve-de-la-faim

 

Rendons visibles les prisonniers palestiniens en grève de la faim

 

Par Dominique Vidal

 

Mercredi 24 Mai 2017

 

Plus de cent quatre vingt universitaires et journalistes spécialistes du Proche Orient et du Moyen-Orient appellent à s'engager pour que les médias informent sur la tragédie des prisonniers palestiniens en grève de la faim et pour que le nouveau président et le nouveau gouvernement exercent les pressions nécessaires contre les autorités israéliennes.

 

Depuis le Lundi 17 Avril 2017, entre mille six cent et mille huit cent prisonniers politiques palestiniens ont entamé une grève de la faim. Le mouvement a été initié par le leader Marwan Barghouti et des détenus de toutes tendances politiques. Ils exigent, en priorité, des conditions de détention plus dignes. Rappelons que, à ce jour, six mille cinq cent palestiniens sont détenus dans les prisons militaires israéliennes, dont cinq cent trente six dans le cadre d’une détention dite administrative, c’est-à-dire sans qu’ils aient été formellement inculpés ou jugés.

Des milliers de palestiniens manifestent en Cisjordanie et dans la bande de Gaza en signe de solidarité. Mardi 23 Mai 2017, un appel à la grève générale a été massivement suivi, symbole du caractère populaire du mouvement. Face à cela, le gouvernement israélien a opté pour l’épreuve de force.

D’abord par les mots, à l’image du ministre israélien de la défense et des affaires étrangères, Avigdor Lieberman, qui a appelé à suivre le modèle de Margaret Thatcher face aux grévistes de la faim irlandais.

Puis par les actes, en réprimant les mobilisations palestiniennes et en tentant par tous les moyens de briser la grève, isolement, privation de visite et harcèlement physique et moral.

Lors de la visite dans les territoires palestiniens occupés du président des États-Unis, Donald Trump, la question des prisonniers palestiniens n’a semble-t-il même pas été évoquée. Il est donc plus qu’urgent d’agir, avant que Marwan Barghouti ne devienne le Bobby Sands de notre époque.

Nous, chercheurs et journalistes spécialisés, consacrons l'essentiel de notre vie professionnelle au Proche Orient et au Moyen-Orient.

C'est pourquoi nous ne pouvons plus nous taire face au danger de mort qui menace, comme une épée de Damoclès, les prisonniers palestiniens engagés dans une grève de la faim de plus en plus dure. Il est des moments comme celui-là où la distance nécessaire du chercheur et du journaliste par rapport à son terrain de travail doit laisser place à l'engagement pour que les médias brisent le mur du silence, pour qu'ils informent l'opinion sur la tragédie qui se joue en Israël et en Palestine et pour que le nouveau président et le nouveau gouvernement français exercent les pressions nécessaires contre les autorités israéliennes.

 

Premiers signataires

 

Gilbert Achcar, Isabelle Avran, Etienne Balibar, Pierre Barbancey, Jean Pierre Bouche, François Burgat, Pierre Cours Salies, Sylvain Cipel, Jean Paul Chagnollaud, Monique Chemillier Gendreau, Sonia Dayan Herzbrun, Nicolas Dot Pouillard, Didier Epsztajn, Jacques Fath, José Fort, Alain Gresh, Raoul Marc Jennar, Pierre Khalfa, Olivier Le Cour Grandmaison, Michael Löwy, Ziad Majed, Gilles Manceron, Farouk Mardam Bey, José Luis Moragues, Rosa Moussaoui, Véronique Nahoum Grappe, Bernard Ravenel, Julien Salingue, Catherine Samary, Shlomo Sand, Enzo Traverso, Dominique Vidal

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens