Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 18:17

 

http://www.liberation.fr/planete/2017/05/31/turquie-stop-a-la-detention-arbitraire-de-mathias-depardon_1573708

 

Stop à la détention arbitraire de Mathias Depardon

 

Editorial de Libération

 

Par Laurent Joffrin, directeur de la rédaction et de la publication de Libération

 

Mercredi 31 Mai 2017

 

Kafka en Turquie, alors qu’il se contentait de faire son travail, le journaliste et photographe Mathias Depardon, qui habite à Istanbul depuis cinq ans, a été arrêté le Lundi 8 Mai 2017 à Hasankeyf, dans le sud-est du pays, alors qu’il effectuait un reportage sur le Tigre et l’Euphrate pour le magazine National Geographic. Malgré un ordre d’expulsion prononcé le Jeudi 11 Mai 2017, il est toujours confiné dans un centre de rétention à Gaziantep, non loin de la frontière syrienne. Mathias Depardon, trente six ans, simple homonyme de Raymond Depardon, avait entamé une grève de la faim qu’il a interrompue après quelques signes donnés par les autorités turques.

 

Mais celles-ci se contentent pour l’instant de paroles plus ou moins rassurantes et notre confrère, qui a travaillé notamment pour Libération, est toujours détenu. Reporters Sans Frontières (RSF), qui a pris son affaire en mains, exige, comme Libération, qu’il puisse sortir dans les plus brefs délais de ce centre de rétention. Aucune charge n’est retenue contre lui, il exerce son métier sans incident depuis de longues années en Turquie, les autorités turques ne répondent rien de précis aux demandes qui leur sont adressées, c’est donc bien d’une détention arbitraire qu’il s’agit. On craint parmi ses amis que la Turquie cherche principalement, dans cette affaire comme dans d’autres, à intimider les journalistes et à les dissuader d’enquêter sur la situation dans le pays.

 

Un comité de soutien s’est constitué, Lundi 29 Mai 2017 à Paris au siège de RSF, pour adopter un programme d’actions diversifiées destinées à convaincre la Turquie de revenir au droit et à la raison. RSF, deux autres organisations de défense de la liberté de la presse et dix neuf rédactions ont envoyé le 19 mai 2017 une lettre ouverte au ministre turc de l'intérieur, Süleyman Soylu, appelant à la libération immédiate de Mathias Depardon. RSF a aussi fait passer à l’ambassadeur de Turquie en France une lettre demandant la libération du reporter. Emmanuel Macron, alerté, a évoqué son cas lors de sa rencontre avec le président Recep Tayyip Erdogan. Mais ces interventions diplomatiques n’ont pour l’instant abouti à rien, sinon à une visite d’une heure du vice-consul de France en Turquie.

 

RSF et le comité de soutien appellent donc de nouveau le gouvernement français à intervenir pour protéger le photographe et assurer sa remise en liberté. La Turquie occupe la cent-cinquante-cinquième place sur cent quatre vingt pays au classement mondial de la liberté de la presse, établi par RSF.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens