Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 18:40

 

http://www.autogestion.asso.fr/?p=6826

 

Nestor Makhno, paysan d’Ukraine

 

Vendredi 26 mai 2017

 

Par Benoît Borrits

 

« Prolétaires du monde entier, plongez en vous-mêmes, cherchez-y la vérité et créez la. Vous ne la trouverez nulle part ailleurs », citation de Nestor Makhno

 

Ce n’est sans doute pas un hasard si le film de la réalisatrice Hélène Chatelain a été tourné au tout début de la période de la perestroïka. Il s’agit d’un portrait de Nestor Makhno, anarchiste à l’initiative des premières communes libertaires autogérées en Ukraine. Nous disposions certes de ses propres mémoires écrites en exil à Paris, mais aussi des différentes accusations que le pouvoir soviétique portait à son encontre, comme celle de bandit ou d’antisémite. La réalisatrice profitera de cette période d’ouverture politique de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS) pour accéder aux archives et surtout à la parole des habitants de Gouliaïpolie, sa ville d’origine. Après plus de quatre vingt ans, celui-ci est resté présent dans les mémoires en dépit des interdits. Comme le dit le professeur d’histoire de la ville, « aujourd’hui il nous apparaît non pas tel qu’on nous l’a présenté mais tel qu’il était en réalité ».

 

Organisé en chapitre par thème, le film retrace la jeunesse de Nestor Makhno, le premier groupe anarchiste communiste né dans la foulée de la première révolution russe de 1905 à Gouliaïpolie, petite ville d’Ukraine orientale située entre le Don et le Dniepr. La répression ne tarde pas et celui-ci est condamné à mort, peine commuée à la perpétuité qui le mènera dans la prison de Moscou. Libéré à la faveur de la révolution du mois de février 1917, il rejoindra alors sa ville d’origine. Au mois d’août 1917, le général Lavr Kornilov menace Petrograd. C’est dans ce contexte que se crée un comité de défense de la révolution, dont Nestor Makhno est élu responsable, et que les propriétaires seront désarmés, les privilèges abolis et la terre partagée équitablement entre les paysans. D’une façon volontaire, les paysans se regrouperont alors dans des communes pour partager le travail et les outils agricoles. Cette révolution locale se réalise donc trois mois avant celle des soviets du mois d’octobre 1917.

 

Le traité de paix avec l’Allemagne signé à Brest-Litovsk prévoit l’abandon de l’Ukraine par la Russie. Les troupes allemandes envahissent alors Gouliaïpolie pour tenter de réinstaller les anciens propriétaires. Le film montre combien la tension est vive entre les paysans et la communauté juive locale. La position de Nestor Makhno est claire à ce sujet, « juif, respire librement. Du temps des tsars et des seigneurs, plus d’une fois tu as été chassé de tes hameaux paisibles et tu as erré loin de chez toi, sans tendresse et sans consolation. Tu es épuisé. Repose-toi et soit libre comme tous les autres peuples ». Il n’empêche que la lutte contre l’antisémitisme devra être menée aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur des communes paysannes.

 

La révolution allemande du mois de novembre 1918 aboutit à un retrait des troupes allemandes. Un pouvoir national est rétabli à l’ouest de l’Ukraine. À l’est, les troupes blanches d’Anton Dénikine menacent la jeune révolution makhnoviste. Il cherche à s’allier avec l’armée rouge pour combattre la contre-révolution. Or ce sont deux conceptions opposées de la révolution qui s’affrontent. Il y a, d’une part, une libre organisation de la paysannerie et, d’autre part, le rôle moteur du prolétariat représenté par des commissaires politiques.

 

Au mois d’avril 1919, un congrès paysan composé de délégués de soixante douze districts représentant deux millions de personnes se réunit à Gouliaïpolie. Comme le dit Nestor Makhno, « nous qui sommes les enfants de cette révolution et les enfants des peuples laborieux, nous allons créer notre destin ici dans nos villages et nos hameaux. Nous élaborerons une solution qui ne soit pas porteuse d’humiliations mais de responsabilité. Que les communes paysannes et les unions libres des ouvriers des villes préfigurent de véritables communautés de travail ». Ce congrès est déclaré illégal par le pouvoir bolchévique.

 

Qu’à cela ne tienne, la guerre civile fait rage et la Makhnovchtchina, armée des partisans paysans, s’allie dès que cela est possible à l’armée rouge pour combattre la contre-révolution. En 1921, les armées blanches du général Piotr Wrangel sont défaites par l’alliance de ces deux armées. Dès le lendemain, la cavalerie rouge prend les makhnovistes à revers. La réalisatrice laisse la conclusion à Nestor Makhno, « nous avons eu l’occasion de jeter les bases d’une société sur les principes anarchistes mais ceux que nous avions en face de nous ne nous ont laissé ni le temps ni l’espace ».

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens