Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 23:14
 
 
Shoah au CM2: Sarkozy désavoué
 
 
Par Yves-Marie CANN
Chef de groupe au Département Opinion publique de l'Ifop
 
 
 La proposition de Nicolas Sarkozy de confier à un élève de CM2 la mémoire d'un enfant victime de la Shoah fait presque l'unanimité... contre elle. Selon un sondage exclusif Ifop pour leJDD.fr, 85% des Français sont défavorables à cette idée, alors que 15% la soutiennent. Confier cette mémoire à une classe entière ne séduit guère plus: 61% des personnes y restent opposées.
 
 
 
Peut-on confier la mémoire des enfants victimes de la Shoah aux élèves de CM2? La proposition formulée par Nicolas Sarkozy à l'occasion du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a suscité un important débat ces derniers jours, marqué par de vives tensions entre les tenants de cette mesure et ses opposants. Les résultats de l'enquête réalisée par l'Ifop pour leJDD.fr (voir les résultats du sondage en cliquant ici) auprès d'un échantillon de représentatif de la population française témoignent de l'extrême sensibilité des Français à ce sujet.
 
Le rejet de la mesure telle que présentée initialement au dîner du CRIF par le chef de l'Etat apparaît massif au sein de l'opinion publique. Quelque 85% des personnes interrogées désapprouvent l'idée de perpétuer la mémoire de chaque enfant juif par un élève de CM2. A cet égard, la proportion de répondants se déclarant "tout à fait" opposés à cette proposition (57%) s'avère saisissante, une telle polarisation des jugements étant rarement observée dans une enquête d'opinion. Cette désapprobation se vérifie au sein de chaque catégorie de population interrogée, y compris parmi les jeunes âgés de 18 à 24 ans (77%), les cadres et les professions libérales (81%) ainsi que les sympathisants de l'UMP (71%). Notons également que 82% des sondés ayant au moins un enfant au sein de leur foyer expriment leur opposition à la mesure annoncée par le président de la République.
 
L'inflexion annoncée ce week-end dans les colonnes du Journal du Dimanche par la Directrice de Cabinet du président de la République, Emmanuelle Mignon (lire ici Mignon: "Transmettre la Shoah est essentiel"), marque une évolution du jugement de l'opinion: le rejet demeure majoritaire mais est atténué. Ainsi, 61% des personnes interrogées désapprouvent le fait de perpétuer la mémoire des enfants victimes de la Shoah par une classe de CM2, contre 39% exprimant un avis contraire. L'adhésion à la proposition présidentielle reste minoritaire dans toutes les catégories socio-démographiques et politiques à l'exception des sympathisants de l'UMP (65% approuvent la proposition contre 35% d'avis contraire).

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens