Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2008 2 30 /09 /septembre /2008 20:06

Après les Discours de Division, Bush Veut la Paix


Après les discours de division, les discours qui appel à la haine et les discours de soutien à ceux qui travaillaient à déchirer le pays, voilà un George Bush bien mielleux qui se dit heureux de voir un Liban en paixœ.
Voilà quelques extraits de sa déclaration lors d'une rencontre avec le président du Liban, Michel Sleimane.

« Votre discours d'investiture m'a impressionné. Notre mission est la vôtre : un Liban fort où les gens peuvent vivre en paix », déclare le président Bush à son homologue libanais, à la Maison-Blanche, jeudi.

« C'est un honneur pour moi de recevoir, ici, dans le bureau Ovale, le président de la République libanaise. Et les Américains d'origine libanaise (œ) veulent que le Liban soit libre, souverain et indépendant. Vous le voulez et moi aussi. »

«Les Etats-Unis sont fiers de se tenir à vos côtés.»

C'est par ces mots que le président George W. Bush a accueilli le président Michel Sleimane à son arrivée à la Maison-Blanche. Avant d'amorcer leur entretien (qui a eu lieu à 9 h 45, heure américaine), les deux chefs d'Etat se sont exprimés devant la presse.

Prenant la parole en premier, Bush a affirmé que cela faisait longtemps qu'un président libanais n'avait été au bureau Ovale. En effet, les dernières en date de ces visites remontaient aux présidents Amine Gemayel (1984) et Elias Hraoui (1996).

De son côté, le président Michel Sleimane l'a « remercié pour tous les efforts » que les USA ont entrepris pour « appuyer » le Liban, particulièrement son armée.

« Nous sommes ici pour affirmer notre droit à un Liban démocratique et prospère, un pays diversifié par sa nature et son peuple. Et cela est une richesse en soi, une richesse qui fait la puissance du peuple libanais. C'est un plus pour le Moyen-Orient, le monde arabe et le monde entier. »

Comme dans son discours aux Nations unies, le président Sleiman a réaffirmé la nécessité de libérer tout le territoire libanais et il a dit clairement que « le futur des Palestiniens était dans leur pays et non au Liban. Ce qui est aussi dans leur intérêt ».

Tous les points évoqués par le président Sleimane devant la presse ont été repris durant son entretien privé avec le président Bush, qui a affirmé qu'il n'y aura pas d'implantation des Palestiniens au Liban et que la création d'un Etat palestinien est « en très bonne voie ». De même qu'il a réitéré son soutien à l'armée libanaise.

Ont assisté à cette entrevue, côté américain, le vice-président Dick Cheney, Stephen Hadley, chef du Conseil national de sécurité, et l'ambassadrice des Etats-Unis au Liban, Michelle Sison. Côté libanais, on comptait le ministre des Affaires étrangères Faouzi Salloukh, l'ambassadeur du Liban à Washington, Antoine Chédid, le directeur de la présidence de la République, Nagi Abi Assi, et le conseiller du président Nazem Khoury.

Auparavant, très tôt dans la matinée, le président libanais avait reçu le secrétaire d'Etat à la Défense, Robert Gates, avec lequel il a revu le programme d'aide à l'armée libanaise qui avait été lancé en collaboration avec le ministre libanais de la Défense, Elias Murr, et qui va être intensifié.

Ce programme doit porter sur un matériel de grande efficacité : tanks, missiles et hélicoptères Cobra équipés qui seront livrés au début de l'année prochaine.

http://www.alterinfo.net

 

http://www.almanar.com.lb

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens