Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 20:20

APPUI À LA DÉMOCRATIE ET AU PROGRÈS SOCIAL EN AMÉRIQUE LATINE

Venezuela : pour une politique européenne indépendante

CONFÉRENCE INTERNATIONALE

Samedi 25 octobre 2008 de 9 h 45  à 17 h 45

Maison de l’Amérique latine

217, boulevard Saint-Germain, 75007 Paris

Métro : Solférino ou rue du Bac

                        Au cours des dix dernières années, sous la présidence de Hugo Chavez et dans le cadre d’élections libres et démocratiques, le Venezuela a connu  de remarquables progrès dans les domaines économique, social, culturel et écologique. En particulier la réduction spectaculaire de la pauvreté, l’élimination de l’analphabétisme et, pour la première fois dans l’histoire du pays, l’accès gratuit de l’ensemble de la population à la santé, aux soins, à l’éducation et à la formation.


 
Pendant toute cette période, également marquée par la récupération, au service de la population, des ressources naturelles de la nation, la Révolution bolivarienne a fait l’objet de constantes tentatives de déstabilisation par le gouvernement des Etats-Unis, dont le coup d’Etat du 11 avril 2002 est l’exemple le plus spectaculaire. Ces tentatives se poursuivent actuellement sous de multiples formes et s’étendent à d’autres pays de la région où des élections ont porté au pouvoir des gouvernements progressistes, en premier lieu en Bolivie.

 L’Europe ne doit pas s’aligner sur la politique de Washington. Sauf à renier les valeurs dont elle se prévaut, elle doit développer, avec les gouvernements et les sociétés du Venezuela et des autres pays d’Amérique latine engagés  dans des processus de transformation démocratique et sociale, des relations d’amitié, de connaissance mutuelle, de coopération et de solidarité.

 Dans sa séance plénière du matin, la Conférence s’efforcera de prendre la mesure  des enjeux démocratiques, sociaux, politiques et culturels d’une nouvelle relation entre l’Europe, le Venezuela et les autres gouvernements progressistes d’Amérique latine.

L’après-midi, dans 6 ateliers simultanés, seront exposées et mises en débat les politiques que la Révolution bolivarienne met en oeuvre dans des domaines particuliers, et dont l’intérêt dépasse les frontières du Venezuela. Ce sera l’occasion de nouer des contacts fructueux entre acteurs européens et vénézuéliens venus participer à la Conférence.

Une séance plénière de synthèse clôturera la Conférence.

Les travaux se dérouleront en trois langues (anglais, espagnol, français) avec interprétation simultanée dans les plénières.

 

PROGRAMME

 9 h 45-10 h : INSCRIPTIONS

 10 h – 13 h 15 : SÉANCE PLÉNIÈRE

 Animation : Ignacio Ramonet, président de Mémoire des luttes (France)

10 h – 11 h  : Les termes du débat

Les acquis de la Révolution bolivarienne, par Maurice Lemoine, rédacteur en chef du Monde diplomatique.

Comment le Venezuela dynamise l’intégration latino-américaine, par Temir Porras, ancien élève de l’ENA, directeur de cabinet du ministre vénézuélien des affaires étrangères Nicolas Maduro.

Dix années de tentatives de déstabilisation, par Alexander Main, analyste de politique latino-américaine (Washington)

Les défis de l’Europe face aux deux Amériques, par Raùl Morodo, ancien ambassadeur d’Espagne au Venezuela

 11 h  – 12 h  : La crise financière internationale vue du Sud. Comment reconstruire un système en faillite.

Nicolas Maduro, ministre vénézuélien des affaires étrangères

Mario Soares, ancien président du Portugal

Edgar Morin, philosophe (sous réserve)

 12 h   – 13 h 15 : Réactions et propositions

 Olivier Besancenot ou Alain Krivine, LCR (France) ; Jacques Fath, PCF (France), Raquel Garrido, PRS (France), Colin Burgon, député travalliste (Royaume-Uni) ; Céline Delforge, sénatrice Ecolo (Belgique) ;  Paolo Ferrero, secrétaire général de Rifondazione (Italie) ;  Miguel Angel Martinez, vice-président du Parlement européen (Espagne) ; Andros Kyprianous, député de AKEL (Chypre) et membre de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, un député de Die Linke (Allemagne, à confirmer).

 

14 h 45-16 h 30 : ATELIERS SPÉCIALISÉS

 

Atelier 1 : Les politiques environnementales et la lutte contre le changement climatique.

 Atelier 2 : Les droits des travailleurs et la justice sociale.

 Atelier 3 : Une société libre qui refuse les discriminations.

 Atelier 4 : La démocratisation de l’éducation et la participation des organisations de jeunesse et des mouvements étudiants.

 Atelier 5 : Les réponses à la guerre médiatique et le développement des médias alternatifs.

 Atelier 6 : Pour un monde multipolaire, l’action en faveur de l’intégration latino-américaine.

 

 16 h  45- 17 h 45 : SÉANCE PLÉNIÈRE DE CLÔTURE

 - Rapport des travaux des 6 ateliers

- Synthèse des travaux, par Bernard Cassen, secrétaire général de Mémoire des luttes

- Ce que le Venezuela attend de l’Europe, par Maximilien Arvelaiz, conseiller diplomatique du président Chavez.






Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens