Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 21:22

Manifestation contre la réouverture du centre de rétention de Vincennes (AFP)

Entre 190 et 300 personnes, selon la police ou les organisateurs, ont manifesté mardi devant le centre de rétention administrative (CRA) de Paris-Vincennes, au lendemain de la réouverture d'une partie de ses installations, pour réclamer notamment la fermeture des CRA.

L'un des deux bâtiments du Centre de rétention administratif (CRA) de Vincennes, incendiés le 22 juin lors de violents incidents déclenchés par des étrangers en situation irrégulière retenus, a rouvert lundi. "Les fonctionnaires ont repris possession des locaux lundi mais les premiers étrangers en situation irrégulière ne seront accueillis que dans quelques jours, fin de semaine ou début de semaine prochaine", a précisé la préfecture de police.

Les manifestants, qui ont répondu à l'appel du collectif "Liberté sans retenue", se sont réunis derrière une banderole où était écrit "Liberté pour les inculpés de Vincennes" et ont scandé "mur par mur, pierre par pierre, nous détruirons les centres de rétention", ou encore "ni rafles, ni centres de rétention, régularisation de tous les sans-papiers".

De léger heurts ont éclaté en fin d'après-midi entre la police et les manifestants quand ces derniers se sont dirigés vers l'autoroute A4 pour bloquer la circulation, a témoigné Rodolphe Nettier, de SôS Soutien aux sans-papiers.

La préfecture de police de Paris, interrogée par l'AFP, a affirmé que le rassemblement s'était déroulé sans interpellation ni incident, évoquant seulement une brève tension lorsque des manifestants ont entravé la circulation sur l'autoroute.

"Les cinq inculpés (soupçonnés d'être à l'origine de l'incendie du CRA le 22 juin, NDLR) sont un peu dans l'oubli. L'instruction est en cours et il y aura probablement d'autres inculpés car on cherche des boucs-émissaires", a déclaré à l'AFP Laurent, membre de "Liberté sans retenue".

Avec la fermeture du CRA de Vincennes, "il n'y avait pas assez de places et donc il y a eu moins de rafles cet été à Paris. Avec la réouverture du CRA, les rafles ont repris depuis ce week-end", a-t-il ajouté, en dénonçant "la politique du chiffre".

"On s'y attendait (à la réouverture du CRA, ndlr), Hortefeux ne va pas se décourager", a déploré de son côté Jacques Capet, militant de Gauche révolutionnaire.

"Suite aux provocations de Brice Hortefeux (ministre de l'Immigration, ndlr) il est normal que la résistance s'organise. M. Hortefeux allume les mèches pour faire sauter la poudrière", a dénoncé dans un communiqué SôS Soutien aux sans-papiers.

"L'activisme de Brice Hortefeux contre les sans-papiers qui sont criminalisés apparaît paradoxal par rapport au silence qu'il s'impose lorsqu'on évoque la période de Vichy", a pour sa part réagi l'historien Maurice Rajsfus.

Le CRA 1 de Vincennes a rouvert ses portes lundi après "des travaux de remise en conformité", avait indiqué la préfecture de police de Paris.

D'une capacité de 280 places, le CRA de Vincennes, doit être remplacé par trois modules de 60 places chacun.

Lors de l'incendie, les personnes retenues avaient été évacuées et une vingtaine d'entre elles avaient été légèrement blessées.




Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens