Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 17:51

Ouvrons les yeux et rêvons ensemble… Maintenant ?

Ce texte n’est qu’une rapide ébauche de propositions. Rejoignez le forum pour la développer et la faire vivre.

Soyons réalistes.

Face à la crise, les organisations sur lesquelles nous nous reposons pour gérer le monde dans lequel nous vivons et que nous avons contribué à fabriquer sont aujourd’hui irrémédiablement dépassées…

Nous nous retournons vers elles sans trouver de solution.

Syndicats, partis politiques, gouvernements, groupes de pressions, grandes multinationales, économistes, génies de la finances, voyants etc … se sont trompés, ou pire encore, pour ceux qui savaient.

Ils nous ont amenés dans le mur… Ils ne nous sortiront pas de la période critique dans laquelle nous rentrons. Ils sont dans la prospective et le tâtonnement… Et pourtant, d’une certaine manière, ils canalisent et neutralisent la réelle volonté que nous pourrions avoir, toutes et tous, individuellement, de donner un grand coup de pied dans la fourmilière…

Pourquoi ne serions nous pas dans le Rêve Général ?

Demandons l’impossible.

Il est sans doute temps de  mettre, d’une nouvelle façon, l’imagination au pouvoir, ou du moins essayer encore une fois…

Ces organisations qui nous régissent, ne sont en fait constituées que de groupes, pas si nombreux que cela, tenants d’un monde qui a prouvé son incapacité franchir le cap du 21ième siècle …  Alors que nous sommes bien plus nombreux à rêver d’un monde meilleur.

De plus, leur mode d’organisation, le plus souvent pyramidale, n’offre aucune garantie de démocratie pour les prises de décisions… La base est bien souvent flouée.

Tant qu’à rêver, remettons l’autogestion sur le tapis…

Syndicats, partis politiques, gouvernements, groupes de pressions, grandes multinationales, économistes, génies de la finances, voyants tiennent notamment les gens par les médias ; le vote des masses et leur information, sont décisifs…

Ne perdons pas confiance, pour autant, dans l’intelligence les uns des autres et dans leur capacité à se révolter et à résister.

Pourquoi ne jouerions nous pas aussi avec l’effet de masse pour contrer le système qui nous est imposé en nous appuyant sur le cinquième pouvoir et l’outil révolutionnaire que représente ce média surpuissant qu’est l’internet libre ?

Y a t’il urgence écologique, sociale et démocratique à cela ?…

Décroissants, écolos, déboulonneurs, adeptes de l’agriculture bio, anarchistes, féministes, libertaires, faucheurs volontaires, antilibéraux et anticapitalistes, gaullistes, républicains de tous poils… Insatisfaits de la tournure que prennent les événements…

Beaucoup de courants et de sensibilités peuvent être agrégés… Celles et ceux qui conviennent, du moins, de ne pas pratiquer sectarisme et excommunications immédiates et réciproques… Divisés, nous sommes vaincus.

Pourtant, nous sommes toutes et tous des électeurs, des consommateurs, clients de groupes financiers, lecteurs de presse écrite, des utilisateurs d’internet, des contribuables, des donateurs, des spectateurs qui font et défont les audiences TV, certains sont actionnaires, il ne faut pas trop facilement jeter la pierre… Nous pouvons initier des actions de masse par notre simple nombre. Comme beaucoup d’entre nous le font déjà individuellement ou sur le terrain associatif…

Il ne s’agit pas ici de refonder une simple communauté comme celles que l’on peut trouver sur Facebook. Il faudrait que toutes et tous s’impliquent et travaillent pour que la communauté, sur internet devienne très importante et soit potentiellement porteuse d’un projet ou susceptible, par un effet de masse, de contribuer à changer les choses.

Il faudrait que cette communauté soit capable de mobiliser, au-delà même d’internet et de favoriser une irruption citoyenne dans la vie réelle. C’est sans doute possible, tant internet est devenu LE média de chacune et chacun…

Combien de personnes militent sur internet ? Quel outil ?

Prenons donc la mesure du nombre que nous pourrions représenter si nous pouvions nous rassembler en une communauté, active, porteuse d’un autre projet de société, ou au moins, si nous n’arrivons pas à aller jusque là, d’autres valeurs que celles de la société qui périclite actuellement.

Parlons nombre ici : Non au TCE, candidature Bové, Primaire du PS, pétition contre Edvige… Qu’est que le cinquième pouvoir ? C’est la possibilité qu’offre internet de faire circuler librement une information et de la diffuser très largement… Pourquoi ne pas passer de la large information de la base à la construction par la base de cette communauté ?

Où nous organiser ? Pourquoi pas sur le terrain virtuel où est en train de naître le cinquième pouvoir ?

Problème : nous sommes incapables ensemble d’élaborer un projet de société. Des chapelles que nous avons constituées nous opposent.

Alors qu’en Guyane et en Guadeloupe, à la Réunion, la voie est montrée avec un projet de société.

Là c’est la population qui montre la voie et les organisations syndicales et politiques suivent, en amenant tout le savoir-faire qui peut accompagner un élan populaire

Si on ne peut pas fabriquer ça en France maintenant, faisons-le sur internet.

Agrégeons, groupons, unifions, rameutons, rassemblons les gens qui rêvent des mêmes choses. Insistons sur nos bases communes et pas sur les intransigeances qui peuvent nous diviser.

Soyons un groupe de pression d’un nouveau genre: les lobbies ne se gênent pas au parlement de Strasbourg et ailleurs.

Je voterai pour le candidat qui sera le plus proche des valeurs que notre collectif/communauté défend…

Etablissons ensemble et de façon autogérée, les règles de cette communauté…

Trouvons ensemble un objectif électoral. La révolution par les urnes est aussi une question de mobilisation, mais elle est pour beaucoup préférable à celle qui met les têtes sur des piques !

Les cybercitoyens d’aujourd’hui votent, discutent, débattent clairement (pas comme sur un plateau TV), se sondent (pas avec l’organe de Parisot) et échangent. Plus ils sont nombreux (principe de Facebook) plus ils comptent et pèsent : mais il faut être plus actif encore qu’en validant  simplement  électroniquement une cause. Un peu plus, en tout cas… Même si on ne pourra pas exiger cela de toutes et tous.

Au minimum, on compte que celui qui milite pour le groupe ira voter (si on a pas de vote électronique d’ici-là) pour le candidat que le collectif pourrait faire émerger…

Pourquoi pas ? Cela ferait combien de votes en 2012 ???

Qu’avons-nous à perdre sinon une bonne partie du temps que nous passons déjà sur la Toile.

Combien d’internautes refont le monde chaque jour ? Avec le soutien des lecteurs de leurs blogs? Les chiffres sont sans doute impressionnants. Pourquoi ne pas fédérer, d’abord sur la Toile, toutes ces énergies-là ? Ce serait si bon de commencer à changer les choses avec cet outil… Qu’ils ont tant popularisé pour développer le commerce.

La proposition est la suivante :

Pour participer à la discussion préalable à la naissance du collectif www.revegeneral.fr, merci de vous inscrire en ligne pour rejoindre le forum à l’adresse suivante :

http://projet-revegeneral.forumactif.com/





Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens