Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 21:10

Samedi 14 mars 14H-17H

Réunion du CLUB « Socialisme maintenant »

Introduction au Débat par Pierre SAUVE, Robert DUGUET et Emile FABROL

Librairie « RESISTANCES » 4 villa Compoint 75017 Paris
(Angle du 40 Rue Guy Môquet) Métro Guy Môquet ou Brochant)

Comme nous l’ écrivions dans notre dernier éditorial (voir plus bas ) : « Sur le fil des rapports politiques entre les classes, la tension s’accroît. Le point de rupture n’est pas encore atteint mais les grèves de Guadeloupe, de Martinique et des chercheurs- enseignants sont grosses de potentialités. Si le gouvernement cède à la mobilisation, il sera déstabilisé. Déjà la bourgeoisie, son gouvernement n’agit plus avec cohérence (…) Le gouvernement doute, vacille. Une crise politique se développe (…) Partout il y a crainte que la mobilisation de la classe des salariés bouscule les gouvernements. Mais en attendant il n’ y  a qu’ en France qu’un tel processus est réellement engagé. Pour l’ heure le mouvement de mobilisation est toujours surveillé par les appareils syndicaux. Mais il existe. Contagion, c’est le mot clef. Sarkozy craint les contagions, Martine Aubry et les secrétaires généraux des confédérations
syndicales aussi.(…) ».

Nous vivons des semaines particulièrement importantes. Il convient  de faire le point et d’apprécier le degré du recul opéré dans les conflits par le gouvernement Sarkozy et le niveau atteint aujourd’hui par la crise  politique gouvernementale, dans le cadre de cette crise globale qui secoue le capitalisme mondial et qui frappe durement et dans des formes particulières en France.  Le gouvernement et ses ministres,  est contraint maintenant à l’ Université de s’en remettre à la bonne volonté des représentants syndicaux. Les chercheurs enseignants sont en grève illimitée depuis le 2 février. Jusqu’où leur auto organisation dans leurs assemblées et coordinations nationales de délégués élus, leurs manifestations, leur liaison avec le mouvement étudiant qui commence à s’auto organiser aussi et à se mobiliser à nouveau,  permettra t elle d’imposer aux responsables syndicaux qu’ils fonctionnent à leur service jusqu’au bout et se rendra –t-elle ainsi  capable d’ infliger à Sarkozy une défaite revendicative et politique. Le degré de cette défaite dépend de cette capacité de contrôle des salariés et jeunes sur leur mouvement. Jusqu’ à quel niveau en sommes nous aujourd’hui ?

Par quelles voies et comment peut on renforcer et  oxygéner suffisamment le mouvement contre Sarkozy et sa politique en liant les revendications immédiates à une solution pérenne au niveau de la société ? Quel est le développement de la réflexion de ceux qui, entrés en désobéissance contre les mesures des ministres nous ont appelé à  une réflexion commune sur leur activité, leur métier, définissant par là des normes pour une société humaine contre celles que la société capitaliste et sa marchandisation veut continuer à imposer ? Comment se dégage et jusqu’ où la perception d’ un horizon possible au-delà d’un capitalisme, perçu par beaucoup aujourd’hui, comme nous précipitant dans le désastre matériel et moral ?

Quel est l’ écho par exemple rencontré par le Manifeste des 9 Intellectuels antillais nous appelant à penser ensemble pour la conquête « des hautes nécessités » ? Comment s’articule- t- il  à la plateforme du « Rassemblement contre les profits abusifs et l’exploitation » le LKP ? Quelles leçons tirer après le premier succès imposé en Guadeloupe ?

Dans ce cadre là comment apprécier le rôle joué par ceux qui prétendent ouvrir une voie anti capitaliste, particulièrement après les congrès du NPA et du PG? Où en est on dans cette recomposition ? Quel est le degré atteint par le libre débat pour construire quelque chose qui soit à la hauteur des problèmes posés ? Les espoirs ouverts se voient ils confirmés ?

Nous vous appelons à nous faire parvenir vos réactions, vos commentaires afin que la discussion soit la plus ample et précise possible. Nous tiendrons compte des communications déjà arrivées et lirons celles de ceux  et celles qui ne pourraient  être parmi nous, mais bien sûr nous vous invitons à venir nombreux pour débattre librement ensemble. Débattre librement pour comprendre, Comprendre pour agir : Il n’ y  a pas d’urgence plus urgente.

www.socialisme-maintenant.org




Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens