Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 21:41

Fidel Castro salue les mesures d'Obama, en attend d'autres (Reuters)

Fidel Castro a salué la levée de restrictions touchant les Cubano-Américains décidée par les Etats-Unis mais dit attendre davantage de changements de la part du président Barack Obama.

Le président Barack Obama a ouvert une brèche lundi dans l'embargo imposé au régime communiste depuis 1962, en levant notamment les restrictions sur les voyages et transferts d'argent des membres de la communauté cubaine vers leur pays d'origine.

"La mesure d'assouplissement des restrictions sur les voyages est positive mais minimale. Il en faut beaucoup d'autres", estime l'ancien chef d'Etat cubain dans une tribune publiée sur le site internet du gouvernement.

Fidel Castro, qui a transmis le flambeau l'année dernière à son frère cadet Raul en raisons de problèmes de santé, a notamment fustigé l'obtention quasi automatique de l'asile pour les émigrés cubains qui entrent aux Etats-Unis parce qu'elle encourage leur fuite.

L'ancien chef d'Etat a signé sur le site gouvernemental sa seconde tribune de la journée, après l'éditorial publié par la presse officielle, dans lequel il déplorait que Washington n'ait rien fait pour lever l'embargo.

"Nous n'avons pas le moindre désir de faire du tort à Obama. Il ne porte pas la responsabilité de ce qui s'est passé et je suis certain qu'il ne commettra pas les atrocités de (l'ancien président George) Bush", écrit-il sur le site du gouvernement.

"CUBA RÉSISTERA"

Dans l'éditorial destiné à la presse, il avait affirmé ne pas tenir Barack Obama responsable de la politique menée par ses prédécesseurs.

Il lui avait lancé un appel, soulignant que "les conditions sont réunies pour qu'Obama utilise son talent à mener une politique constructive afin de mettre un terme à ce qui échoue depuis un demi-siècle".

Bien que retiré officiellement du pouvoir, Fidel Castro demeure très influent à Cuba et ses deux textes constituent pour l'heure les seules réactions officielles aux décisions américaines.

Dans son premier éditorial, il prévenait que Cuba n'entendait pas mendier la levée de l'embargo et déplorait que l'administration Obama ne l'ait pas envisagé.

"Pas un seul mot n'a été dit à propos du blocus qui est la plus cruelle des mesures", y disait Fidel Castro.

Pour le 'comandante', l'embargo américain est une forme de "génocide" qui a frappé l'économie cubaine et a semé la mort et la souffrance dans le pays en le privant de médicaments et d'équipements de santé.

Mais, affirmait-il "Cuba résiste et résistera".

"Il ne tendra jamais la main pour mendier. Il avancera la tête haute, coopérant avec ses frères latino-américains et caribéens", ajoutait-il.

Outre les mesures en faveur de la communauté cubaine, Barack Obama a décidé d'autoriser les entreprises de télécommunications américaines à fournir des services aux Cubains.

L'annonce de ces assouplissements intervient à quelques jours du sommet des Amériques qui se tiendra à partir de vendredi à Trinité-et-Tobago.

La Maison blanche a expliqué que les mesures d'Obama visaient à aider les familles cubaines et à promouvoir la démocratie et les droits de l'homme, domaines dans lesquels le président américain attend des progrès avant d'envisager la levée de l'embargo.




Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens