Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 20:02


Pourquoi je ne voterai pas pour Dieudonné.

Cela faisait longtemps que j’avais envie de donner un avis sur la candidature de Dieudonné aux Européennes qui auront lieu le 07 juin prochain ; même si je vous l’accorde personne ne m’a demandé de le faire. Je pense que lorsqu’on consacre une partie de sa vie à lire et à s’informer cela devient nécessaire d’avoir la possibilité de donner un avis de citoyen et c’est aussi cela l’incroyable privilège d’avoir des sites alternatifs qui donnent la parole à d’autres voix ; merci donc à Alterinfo de me laisser la parole même si je sais très bien que mon positionnement ne correspond pas à celui de son directeur de publication.

Jusque-là, j’attendais de voir comment cette candidature allait aboutir. Les choses étant désormais claires puisqu’on connaît depuis le vendredi 08 mai la plupart de ses colistiers ; je me sens prête à exposer mon point de vue. L’honnêteté voudrait que je dise que les précisions apportées par Dieudonné vendredi dernier n’ont strictement rien changé à un positionnement parfaitement clair depuis déjà fort longtemps, bien avant l’annonce de sa candidature si ce n’est, que les noms de la liste présentés par le PAS n’a fait que le renforcer.

La première des choses que je souhaite faire je crois est de redonner du sens aux mots ; parce que c’est peut-être cette démarche intellectuelle qui manque le plus cruellement dans la société de 2009. Lorsque nous parlons ou nous écrivons nous devons être capables de traduire au plus près - par l’usage de mots appropriés - ce que nous pensons de telle sorte que tout un chacun puisse identifier la nature exacte du message que nous désirons envoyer. C’est de l’ordre du respect pour sa propre pensée mais aussi de l’ordre du vivre ensemble. La réalité aujourd’hui est que ni ceux qui s’expriment ne font l’effort de l’exigence par rapport au choix méticuleux des mots qu’ils utilisent ; ni ceux qui lisent ces messages n’ont le souci  de lire et d’interpréter la nature du message pour ce qu’il est et ce qu’il dit réellement ; c’est un vrai problème parce que cela ne fait que traduire une constante incompréhension des uns et des autres de telle sorte que si, depuis l’avènement d’Internet, on ne s’est jamais autant «  parlé » par voie électronique on ne sait, dans le même temps, jamais autant mal compris. C’est presque à un monologue perpétuel auquel on assiste tant chacun est emprisonné dans les propres barrières de son langage et de ses convictions premières  et, nous assistons au final, à un appauvrissement des idées et de la pensée.

Quand je choisis de m’exprimer, je choisis un mot pour une raison précise parce qu’il évoque au plus près ce que je pense et ce que je veux exprimer ; c’est une exigence que j’ai vis-à-vis de moi-même et ma démarche est la même quand je lis une pensée formulée par quelqu’un d’autre ; j’essaie d’avoir  l’honnêteté de ne pas déformer le message délivré par l’auteur. Il me revient ensuite évidemment le droit d’être d’accord ou non avec ce qui a été dit. Pourquoi faire cette mise au point par rapport au cas Dieudonné ? Parce que je crois qu’on peut soutenir Dieudonné eu égard au fait que sa liberté d’expression en tant qu’artiste est dangereusement bafouée ; on peut dénoncer les méfaits du sionisme et en même temps dire, en toute conscience, qu’on choisira de ne pas voter pour sa liste aux prochaines élections et cela pour des raisons qui elles aussi doivent être audibles.

Je veux remonter un peu dans le temps. Dieudonné fait un sketch chez Fogiel en 2006 et dans la minute qui suit, toute une machine de destruction s’est enclenchée;  ce fut un raz de marée nauséabond rarement égalé dans notre pays. J’oserais employer une sémantique fréquemment employée pour Israël envers les Palestiniens « une réponse disproportionnée » comme seule l’entité sioniste est capable d’en faire vis-à-vis de peuple.  Ravageuse, destructrice, bref une riposte qui sème le chaos là où elle passe. Je rappelle que nous étions dans le cadre d’un artiste qui faisait un sketch sur une scène! Je pense que cela a tout son sens de rappeler ce point … D’où la seule et unique question qui vient à l’esprit : de quelle liberté d’expression parle t-on dans ce pays ? D’une liberté d’expression qui est sans contrainte pour certains et, qui au contraire devient parfaitement intolérable lorsque d’autres osent en user. Tout le côté intolérable, dans cette histoire « dieudonnesque » - en dehors du fait que les procédés mis en place soient par essence totalement intolérables - vient de cet éternel et insupportable deux poids deux mesures, dans l’usage que les citoyens ont la permission ou non,  de faire de leurs droits pourtant pleinement garantis par les lois constitutionnelles de ce pays.

Par analogie, lorsqu’on reprend tout le dossier de presse sur les fameuses caricatures du prophète Mohamed en 2005,  on voit bien comment on est dans une démarche strictement inverse à celle usée vis-à-vis de Dieudonné. Tous les bien-pensants de ce pays sont montés au créneau  et  le mantra national a été dans ce cas précis : « La liberté d’expression est en danger… » ; « Luttons pour défendre la liberté d’expression » ; « Vive la liberté d’expression » etc. etc. Alors que des années après la publication de ces dessins, nous savons fort bien et cela, parce que des articles fort pertinents nous ont éclairés en nous montrant ce qui se cachaient réellement derrière ces caricatures,  rien de moins qu’une vaste opération de propagande visant à promouvoir la « guerre des civilisations… »

La rhétorique du deux poids deux mesures est infiniment bien connue et fort dérangeante (et c’est un euphémisme) pour les consciences éclairées qui ne cessent de voir leur libre expression chaque jour un peu plus menacée par des lois liberticides que les Français semblent pourtant étrangement peu enclins à dénoncer...

Face à ce lynchage en règle, Dieudonné  qui possède un vrai talent artistique a eu du ressort et il n’a pas manqué de le montrer dans les différents spectacles qui ont suivi son bannissement. Le problème est que (du moins c’est ce que je pense) lorsque vous vous retrouvez dans une situation comme la sienne  totalement insensée « d’ennemi public n°1 » vous n’êtes plus tout à fait maître de votre destin et que pour exister vous en venez à agir et à prendre des décisions pour lesquelles vous ne pouvez plus mesurer l’ensemble des conséquences. Et je pense que c’est ce qui s’est produit ; c’est pourquoi je reste convaincue que Dieudonné aurait dû partir sur une île déserte pendant quelques temps pour réfléchir à la situation dans laquelle il se trouvait et à tout ce qu’elle impliquait pour lui, ainsi que pour l’avenir de son art dont il a montré plus d’une fois que c’était du grand art.

Selon moi, il n’a pas eu ce recul nécessaire, d’une part, pour adopter la meilleure des stratégies face à un pareil tsunami médiatique ni d’autre part, pour mettre à profit ce moment singulier pour faire « une salutaire retraite intellectuelle » ; il y a en effet une vraie différence à être un artiste au fait de l’actualité, (de telle sorte que parce que vous êtes quelqu’un d’intelligent et il l’est sans aucun doute, vous savez user de cette même l’actualité pour dénoncer brillamment les rouages d’un système parfaitement corrompu) et être quelqu’un de véritablement cultivé  pour être capable d’apporter un message plus construit à un public, que l’on se doit d’appeler aujourd’hui ses futurs électeurs puisque c’est dans le champ politique que Dieudonné prétend évoluer depuis un mois.

Il ne fait aucun doute pour moi, qu’il fallait un juste recul pour pouvoir adopter la meilleure posture possible eu égard à ce qui est mis en jeu quand on est devenu une telle « cause nationale» sur lequel se cristallise toute « la bien-pensance » autoproclamée de France et de Navarre (l’onde de choc ne s’est en effet pas limitée à l’hexagone ; preuve que la mondialisation n’est pas qu’un mirage…) Pour moi, cette distance bénéfique Dieudonné ne pouvait l’acquérir qu’en se retirant du monde, en prenant le temps d’aborder d’une autre manière, plus érudite, je crois des thèmes qu’il prétend défendre mais pour lesquels il n’a en réalité que des connaissances « basiques » et qui en aucun cas ne se révèlent assez solides pour mener une action de longue haleine qui plus est, une action qu’il entend inscrire désormais dans le champ du politique.

Prenons le cas de la Palestine ; ce n’est pas parce que Dieudonné a fait deux ou trois apparitions   dans certaines manifestations qui dénoncent le nettoyage ethnique en Palestine, que l’homme est un connaisseur de l’histoire palestinienne ; c’est même loin d’être le cas … Pire, je crois que lui-même et ses colistiers par la légèreté de leurs mots sont en train de banaliser les réelles souffrances des Palestiniens. En effet, quand je les entends dire dans leur première conférence de presse que si nous n’y prenons garde « nous allons vivre en France la même chose que les Palestiniens » ; je trouve cela amoral eu égard à l’indicible qui se produit en Palestine depuis plus de soixante ans.  Idem pour l’idéologie sioniste. J’ai été extrêmement déçue de la manière dont Dieudonné et ses compères ont exposé cette idéologie raciste depuis le lancement de sa campagne; tout son argumentaire est de l’ordre de  la causerie, presque parfois de l’ordre du cliché ; celui que tout un chacun qui aurait un minimum de savoir sur la question serait capable d’avancer. Excusez-moi, mais j’attends beaucoup plus de quelqu’un qui est tête de liste aux élections européennes d’un parti ouvertement déclaré « parti anti sioniste. » J’attends pour moi qu’il m’apporte des références, des rappels historiques… bref qu’il construise dans ce pays un véritable argumentaire sur les dégâts causés en Palestine occupée et implantés dans les sociétés contemporaines eu égard à ce soutien jamais démenti des chefs d’Etat occidentaux  envers Israël ; dégâts dont je ne peux que me lamenter que les responsables politiques internationaux aient, sous la pression, refuser de parler à Genève afin de ne pas  mettre en difficulté « l’ami israélien. »

Ayant déclaré officiellement sa candidature aux Européennes, Dieudonné ne peut plus se projeter uniquement  comme le saltimbanque qui fait son numéro sur la scène du théâtre de la Main-d’Or, où deux ou trois mots bien placés suffisent à qualifier un sujet ; non ! Désormais il se doit d’ancrer son discours dans une stratégie politique sinon le fait même de se présenter perd tout son sens. Pour ma part en tant que citoyenne, eu égard à son engagement dans la campagne pour les Européennes, mon exigence vis-à-vis de lui ne saurait être la même que si je me retrouvais spectatrice de l’un de ses sketches ; c’est évident ! Si on prétend être le chantre de la dénonciation de l’inconséquence et des comportements inqualifiables des politiques issus des partis traditionnels on se doit de facto d’être plusieurs étages au-dessus de ces mêmes politiques, sinon on perd toute crédibilité. C’est du moins mon point de vue et je l’assume. Je le répète deux ou trois bons mots bien placés devant un micro ne sauraient constituer un programme politique !...

D’ailleurs, je l’ai cherché ce programme du PAS pour l’analyser mais force est de constater qu’il n’y a pas de programme et qu’il n’y en aura pas et les Français devront faire avec puisqu’Alain Soral a dit toujours dans cette même conférence de presse : « on pourrait s’amuser à faire un programme ; c’est facile. Pour être honnête les élections européennes ne servent à rien, ce n’est pas là que ça se décide, ça ne passe pas par eux. » Moi je trouve renversant d’entendre cela quand on sait que la France, tout comme les autres Etats européens, sont au cœur d’un projet à vocation fédérale et que nos dirigeants politiques  ne sont en fait que les exécutants d’une politique supra-nationale !

Je le redis  sans la moindre ambigüité, j’exècre au plus haut point le harcèlement utilisé à l’encontre de Dieudonné (harcèlement qui est d’ailleurs de mon point de vue surement condamnable sur le plan juridique tant il va loin) ; il suffit de voir quelles sont les méthodes dont usent certains élus pour saborder ses spectacles … Ces méthodes de ceux qui entendent placer le curseur sur ce qui est acceptable ou non en France vis-à-vis de la liberté d’expression sont plus que nauséabondes et relèvent de pratiques largement utilisées dans des régimes dictatoriaux cela ne fait aucun doute; la griffe est parfaitement identique … D’autre part, j’affirme également qu’il n’y a personne aujourd’hui ayant un minimum de capacité à observer la marche du monde qui ne saurait remettre en cause la nécessité de lutter contre le sionisme qui fait non seulement des ravages en Palestine mais aussi dans nos sociétés occidentales. Pourtant malgré ces deux affirmations, je n’arrive pas à suivre la voie empruntée par Dieudonné parce qu’elle ne me semble pas être une démarche  mûrie ; parce que la liste de Dieudonné contient en son sein des personnes qui prétendent lutter contre une idéologie  qui symbolise le mépris, l’humiliation, et la haine de l’autre alors que leur propre idéologie n’est pas moins fascisante et parce qu’en dernier ressort Dieudonné ne présente pas un projet politique abouti. La présentation du nom de ses colistiers et l’absence de programme me conforte encore un peu plus dans cette idée.

Il me semble important de revenir sur deux ou trois choses très symboliques pour ceux qui accordent de l’intérêt au vivre ensemble à l’intérieur des sociétés.

Le coup d’éclat de Dieudonné avec Le Pen reste pour moi une faute majeure.  Je n’ai pas oublié et je ne veux pas oublier les meetings de tous ces nationalistes-populistes du Front National aux cours desquels les portraits de ceux qui constitueront sans aucun doute le gros des spectateurs de Dieudonné étaient montrés sur des écrans géants et honteusement conspués par des frontistes toujours chauffés à blanc dès lors qu’il ont une occasion de mettre en avant l’identité nationale de la France blanche et chrétienne. Est-ce qu’on peut vouloir dénoncer le racisme induit pat l’idéologie sioniste et faire fi de l’idéologie raciste lepéniste ? Cette idéologie qui permet à un Le Pen de déclarer que « la France n’est plus que l’ombre d’elle-même sous l’effet de l’immigration. » Un peu de cohérence voyons Monsieur Dieudonné ! Et j’oserais dire un peu de respect pour vous-même en tant que porte-parole d’un certain nombre d’idées et de valeurs qui ont toutes leur raisons d’être dans ce pays! La présence sur votre liste d’une personne chargée de la jeunesse au sein du FN et d’un autre responsable (j’ai beaucoup de mal à dire ex) du Front National tant les idées nationalistes que ce Monsieur a prônées ces dernières années  semblent faire partie intégrante de sa personne (et je suis sûre de ce que j’avance parce que j’ai lu et relu tous ses écrits datant de ces années qu’il a passées au Front National  et je dois dire que  la sémantique  employée est édifiante !) Le cas Soral, puisque c’est de lui dont il s’agit, (j’ignore d’ailleurs le rang qu’il occupe sur la liste de Dieudonné) mérite quand même qu’on s’y attarde deux secondes, parce que sous couvert d’avoir à faire à un parti antisioniste, je ne peux pas mettre de côté ce qui pour moi, relève du méprisable dans les mêmes proportions. Je m’explique.

Nous savons que jusqu’en février dernier, Soral faisait encore partie du comité central du Front National au côté de Jean-Marie Pen ! Rappelez-vous comment le 18 novembre 2007, il avait été nommé, par le Président  du Front National en personne, au comité central du parti d’extrême- droite ; son grand ami Marc Georges également. Qu’est ce que cela signifie ? Et bien tout simplement qu’il appartenait à l’organe essentiel du parti. Allez, on dira qu’il faisait partie de la crème de la crème du FN… puisque c’est cet organe composé de 120 frontistes qui est chargé notamment de définir les orientations politiques à moyen terme, les campagnes de propagande et les choix stratégique du Front National ; c’est avoir la mémoire un peu courte que d’oublier cela. Non ?

Pour bien se rendre compte vers quelle destination les potentiels électeurs musulmans de Dieudonné vont, je vais prendre un exemple tout récent mais qui sera surement très « parlant » pour cette frange de Français apparemment très enthousiastes à l’idée de donner leurs voix au parti antisioniste (dont je suis convaincue que c’est Soral en particulier qui va tenir « la ligne politique… » Qui serait capable de le faire sur cette liste sinon lui ?) Il faut dire que par rapport à l’électorat musulman,  Dieudonné, Soral et Gouasmi n’ont pas perdu le nord en obtenant des badges VIP pour la réunion inaugurale du Bourget ; là je dois dire que je ne suis pas dans les petits papiers de l’UOIF mais il y en a qui doivent s’en mordre les doigts d’avoir fait une pareille bourde. Si ces derniers voulaient donner un chèque en blanc au PAS et bien on peut dire que c’est gagné. Décidément, il n’y a rien de pire que ces organisations islamiques dans lesquelles un grand nombre de personnes y occupent des postes pour lesquels elles n’ont décidément aucune des qualifications requises ! Comment pouvait-on accorder un badge à ces gens et permettre de facto que les différents représentants musulmans soient mitraillés sous les flashs en leur compagnie et par transitivité naturelle assimilés au PAS ?... C’est un mystère qu’il conviendra d’éclaircir ultérieurement.

J’en reviens à mes lepénistes et leurs stéréotypes racistes dégoulinant de haine pour l’autre ; cet autre qui ne peut-être que blanc et bon chrétien de surcroît (avec tout le respect que j’éprouve pour la foi des chrétiens et des juifs mais là n’est pas le propos.)  C’est cette idéologie qui traduit au mieux la misère des hommes et surement pas un ou deux euros en plus ou en moins sur leur compte en banque à la fin du mois.

Une école musulmane doit être construite a Chelles (77), manifestement ce projet dérange beaucoup les «braves français lepénistes ». Depuis plusieurs semaines, les représentants du Front National se mobilisent dans les rues de la ville de Chelles et des communes environnantes pour dénoncer l’inconséquence des responsables politiques communaux qui ont autorisé qu’un établissement scolaire privé musulman puisse voir le jour. Trahison absolue à la mère patrie ; Au secours, au secours ! la France est en péril ont annoncé à tue tête tous ces bons patriotes. Pour rappel, les établissements catholiques représentent 97 % de l’enseignement privé sous contrat en France, soit 8 847 établissements catholiques. Selon les derniers chiffres disponibles, datant de 2003, on comptait une centaine de groupes scolaires juifs, incorporant au total 256 établissements et tout cela contre 4 établissements musulmans en France qui sont tous hors contrat. Mais non ! C’est encore trop pour ces gens qui luttent de toute leur sainte âme contre « l’islamisation de la France qui désormais se fait au grand jour! » Monsieur le Pen, ami de Dieudonné et de Soral, a bien sûr été le premier à signer la pétition contre cette école. Je rappelle quand même que dans la France de 2009, il y a des jeunes filles musulmanes qui n’ont interdite d’accès à l’école républicaine et cela non pas parce qu’elles sont des délinquantes mais parce qu’elles portent un voile dont elles estiment qu’il fait partie intégrante de leur foi musulmane. Pourquoi tous les parents de France auraient-ils la possibilité d’offrir un enseignement confessionnel à leurs enfants sauf les musulmans ?! Je rappelle que la devise de la patrie est « Liberté, égalité, fraternité » pour tous les Français !

http://www.charles-martel.fr/index.php?option=com_content&view=article&catid=2:interieure&id=18:petition-ecole-musulmane

Alors moi, j’avoue que cela ne manque pas de m’interpeller quand les premiers intéressés par toutes ces questions importantes qui témoignent de la pleine reconnaissance de leur statut de Français dans une société qui se complaît à leur rappeler depuis des lustres qu’ils sont des éternels « originaires de » musulmans de surcroît, prennent le chemin des urnes en ayant l’intention de voter pour des gens qui font ami, ami avec l’idéologie fasciste d’un Le Pen. Mon père avait cette sage habitude de dire ; «  ne donne jamais aux gens le bâton qui leur permettra de te frapper le moment venu …» et je pense que c’est de cela dont on parle. Soit dit en passant, ce vote musulman en faveur de l’extrême-droite n’est plus du domaine de l’utopie, puisque il est bien connu qu’un certain nombre de Français musulmans ont voté pour des représentants du Front National lors de divers scrutins ces dernières années… même pour
les Umpistes - ajouterez-vous surement et à raison - tant il est vrai que sur bon nombre de sujets ces derniers n’ont fait que reprendre les thèses du Front National … Cette incapacité à considérer les choses pour ce qu’elle sont vraiment ne manque évidemment pas d’interpeller les consciences…

Je maintiens et je maintiendrai toujours que l’idéologie du Front National est une idéologie fasciste et qu’il est nécessaire de ne jamais l’oublier. Quand on va faire un petit tour sur le site du Front National ou sur celui de Julien Sanchez un jeune frontiste très prometteur on comprend mieux à quel parti appartenait Soral il y a encore trois mois et ça laisse définitivement pantois. Il y avait un article de presse qui titrait cette semaine « Lieberman pire que Le Pen » ; moi je dirais qu’en réalité les deux se valent !  Je pense indispensable de rappeler également que si Soral a quitté le Front National ce ne sont pas les valeurs du Front ni celles de Mr Le Pen qu’il a reniées ; loin s’en faut son seul problème c’est qu’avec Marine les choses ne collaient pas ; Marine qui selon lui a fait dévier le Front National de sa ligne dure… « Marine qui a tout fait pour (lui) barrer la route et(le) neutraliser depuis deux ans, et ce malgré la confiance et l’amitié que (lui) accordait le Président, le respect et la neutralité courtoise d’un Bruno Gollnisch » … mais en aucun cas c’est avec l’idéologie lepéniste qu’il avait des doutes existentiels. Dans sa lettre intitulée « Marine m’a tuer » il n’a pas manqué de saluer la grandeur de son maître à penser : « Je salue aussi bien respectueusement le Président pour ses 60 ans d’engagement pour la France, pour son talent, sa culture, sa gentillesse. Je salue en lui l’homme facétieux et délicat, et je lui dis, malgré la déception, que je ne lui en veux pas d’avoir, au final, préféré sa fille à un peuple de France qui, c’est vrai, ne s’est pas montré à la hauteur de ses attentes. »

http://www.egaliteetreconciliation.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=3262&Itemid=115

Vous admettrez quand même qu’il est légitime de s’intéresser d’un peu plus près à tout cela. Poursuivons  sur Soral et la question de l’immigration en France. Si cette dernière est très chère aux frontistes, elle ne l’est pas moins pour Soral ;  je voudrais juste pour l’exemple donner la vision du cercle dont Alain Soral est le président «  Egalité & Réconciliation » à propos de l’immigration. Voici l’extrait d’un dialogue qui a eu lieu entre le mouvement Egalité & Réconciliation (E&R) et l’organisation néofasciste « Les Identitaires », publié le 22 octobre 2007 sur le site Internet d’Alain  Soral…

Point de vue d’Egalité & Réconciliation

E&R : « Nous sommes d’abord favorable à l’arrêt total et immédiat de l’immigration, qui passe au minimum par un moratoire sur le regroupement familial, avec ou sans tests ADN… Pour répondre à cette question, il faudrait préciser ce que l’on entend par « immigré ». Si l’on entend « pas blanc », cela n’est pas pour nous un critère. Nous sommes hostiles à toute nouvelle immigration, y compris blanche ! Nous sommes évidemment favorables à l’assimilation - laquelle peut passer par l’intégration- de l’ensemble de nos compatriotes dans leur propre nation. Objectif qui ne concerne d’ailleurs pas que les français d’origine extra-européenne, tant la situation sociale et culturelle des français en général se dégrade. Il va falloir aussi assimiler les petits Dupond illettrés avec casquettes et tenues de rappeurs, qui parlent un improbable sabir. Pour ce qui est des étrangers, il faut favoriser leur retour, par exemple en limitant les droits sociaux de ceux qui ne travaillent pas, ou encore en taxant la main d’œuvre étrangère. Exiger également des étrangers qu’ils soient en mesure de se loger correctement, en dehors du logement social, strictement réservé aux français. Il faut systématiquement expulser les étrangers délinquants. Mais le gros de l’immigration est potentiellement devant nous. Pour s’en préserver, il faut des mesures défensives, comme par exemple des délais de carence incompressibles au plan des prestations sociales : celles-ci ne devraient être ouvertes qu’après cinq ans travaillés minimum et être conditionnées par le travail ; le rétablissement des frontières et des contrôles. Mais il faut avoir conscience que ceci n’est envisageable qu’avec une France qui aurait retrouvé sa pleine souveraineté et qui déciderait de reprendre sa place en Afrique francophone,» Ce n’est pas moi qui l’invente ; c’est écrit noir sur blanc ; l’entretien est consultable sur le site d’Alain  Soral au lien suivant :

http://www.egaliteetreconciliation.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=378&Itemid=171

Autre extrait dans une interview réalisée par Mécanopolis en 2008 et toujours lisible sur le site  au lien suivant :

http://www.mecanopolis.org/?p=2610

« Il faut plus que jamais défendre le modèle citoyen et identitaire français, fondé sur la culture et la nation, contre le modèle anglo-saxon ou allemand, qui privilégie une conception ethnique ou religieuse. (…) Le maintien de ce modèle passe évidemment par une maîtrise de l’immigration, qui doit totalement cesser. Un identitaire conséquent doit donc être d’abord et avant tout un patriote français. Et si nous devons avoir un modèle, c’est plutôt du coté des Russes que des Anglais que nous devons, comme nos amis Serbes, nous tourner. La fédération de Russie, multiethnique et multiconfessionnelle, mais patriote, nous montre la voie. » Multiconfessionnelle !!! On a juste rêvé que la Russie « veut faire la peau » à la Tchétchénie musulmane (1 million de morts tout de même!...) N’est ce pas Monsieur Soral ? Et vous Monsieur Dieudonné ces propos ne vous interpellent pas ?...

En dehors de Soral et des frontistes de son acabit, il y a autre chose qui me pose un problème dans ce parti et même un sérieux problème. Qui pilote le PAS idéologiquement et financièrement ? Je tiens, par goût de la transparence, à ce que les futurs électeurs de ce parti sachent très clairement qui finance le PAS. Le PAS dont je rappelle qu’il est un parti, je cite qui est « l’émanation politique du Centre Zahra »  selon les dires mêmes de son Président Monsieur Gouasmi, également président de la Fédération chiite de France. (Au demeurant je ne savais pas que l’Iran était concerné par les élections européennes…) Je m’explique, à la mi-avril sur son site, le PAS faisait savoir qu’il avait besoin de 300 000 euros pour lancer sa campagne pour les européennes.

(
http://www.partiantisioniste.com/elections)

Dieudonné a fait savoir sans un communiqué qu’il ne s’engagerait pas si l’argent n’était pas sur la table ;
donc si  les gens du PAS ont annoncé leur candidature  aussi à la mi-avril au Congrès du Bourget, cela signifie forcément que cet argent, ils l’avaient déjà trouvé sinon ils ne seraient pas engagés, c’est sûr.

Est-ce qu’en moins de quinze jours ils ont eu assez de sympathisants pour cotiser et réunir cette somme; chapeau les artistes ou bien y a-t-il une autre explication ? Faudrait-il aller chercher un financement du côté de l’Iran ? Si c’est le cas (et qu’ils nous prouvent que ce n’est pas le cas) et bien je dis, que cela fait des années, que les Français musulmans vivant en France luttent contre l’ingérence des pays arabes dans le financement des mosquées entre autres choses (je pense notamment à la Mosquée de Paris qui est le symbole le plus manifeste de cette ingérence d’un pays tiers dans la gestion de l’islam en France) et voilà qu’une fois encore, ces derniers vont être « les dindons de la farce » puisqu’il se pourrait fort bien que ce soit l’Iran qui finance le parti pour lequel ils vont voter! Où est la maturité des Français musulmans pour tomber encore dans un tel piège ? De ce point de vue là, je trouve l’ensemble de la démarche du PAS, pas plus éthique que celle usée par les partis  traditionnels pour obtenir les voix de la communauté musulmane. Je pose une question, n’y a-t-il pas une élite  française musulmane dans ce pays capable de véritablement peser dans le paysage politique pour qu’enfin la nature multiculturelle de la France soit parfaitement visible dans les institutions de la République?

Je terminerai mon propos en disant que, j’ai au même titre je crois que tous les gens épris de vérité et de liberté d’expression, défendue honnêtement l’artiste Dieudonné contre toutes les attaques dont il a fait l’objet et dont il continue à être la cible par des procédés totalement indignes d’une société démocratique comme la France. Je lutte et je lutterai toujours contre le sionisme qui est à la source du nettoyage ethnique des Palestiniens depuis plus de soixante longues années et qui en France conduit à des discriminations évidentes parmi les citoyens. En effet, quand dans une nation chacun d’entre eux ne possède plus les mêmes droits et les mêmes chances  de donner de l’écho à ses idées et à sa parole ;  quand dans une société des milices privées fascistes sont autorisées par les autorités à s’abattre sur ceux qui défendent le maintien en vie du peuple palestinien; quand dans une société mère des droits de l’homme et du citoyen le Président de la République soutien au nom du peuple français l’Etat qui pratique le nettoyage ethnique d’un peuple ; oui ! Sans aucun doute il y a matière légitime à lutter.

Mais mon soutien s’arrête  là !

Et j’en reviens à mon propos premier ;  donner du sens à ses mots et à l’ensemble de son action avec une ligne de conduite exemplaire par sa constance et l’idéologie qu’elle met en avant. Je ne peux pas lutter contre une idéologie méprisable en donnant ma voie à des gens qui ont pour partenaires des colistiers ou des amis qui mettent en avant une autre idéologie tout aussi méprisable que celle véhiculée par la pensée lepéniste. Si je le faisais, je renierai alors des valeurs qui sont essentielles pour moi et parmi ces valeurs se trouve en particulier le regard que je pose sur les autres à travers toutes leurs différences. Je suis fière d’appartenir à une société enrichie de tous les apports humains et je n’ai pas peur de partager mon futur avec des hommes et des femmes qui n’ont pas le même héritage religieux ou culturel que le mien. Mon cœur est assez ouvert pour cela. Je rappellerai ce qu’un homme qui n’avait jamais fait d’études (cela à tout son sens de le préciser) m’a dit, il y a de cela fort longtemps déjà et je ne l’oublierai jamais : « la Terre appartient à tout le monde et ce sont les hommes qui ont tracé des frontières… ; il n’y a pas de races ; il n’y a que la race humaine » Que pourrait-il y avoir à ajouter à cela ?

Dieudonné ne vous égarez pas dans vos amitiés ni dans vos actions, parce que même l’artiste que vous êtes pourrait bien ne plus réussir à me faire rire du tout !...

Un dernier rappel Monsieur Dieudonné.  Est-ce que vous aller prendre l’engagement auprès de vos électeurs, si vous êtes élu le 07 juin, de mettre de côté votre vie d’artiste et d’aller siéger régulièrement au parlement européen? Quand on sollicite le vote des électeurs, il faut être prêt à se consacrer entièrement à cette responsabilité pour laquelle des gens nous ont  fait confiance ; c’est de l’ordre du respect sinon cela signifie qu’on fait juste « l’con ! »

Nelly LEBOUCHER pour le collectif Cheikh Yassine

http://www.alterinfo.net


 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens