Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 18:59


Déclaration du Collectif Communiste Prométhée après l'évacuation manu militari des travailleurs sans papiers de la Bourse du Travail de Paris par le SO de la CGT

http://promcomm.wordpress.com/2009/07/09/la-cgt-doit-defendre-tous-les-travailleurs/

La CGT doit défende tous les travailleurs

Le 24 juin 2009 à midi une cinquantaine de membres du SO de la CGT expulsent manu militari les travailleurs sans papiers qui avaient trouvé refuge depuis 14 mois à l’annexe Eugène Varlin de la Bourse du travail de Paris. Coïncidence troublante et symbolique, cette opération a eu lieu le jour même où Brice Hortefeux prenait ses fonctions de ministre de l’Intérieur.

La Bourse du Travail de Paris est cogérée par la Mairie de gauche et les organisations syndicales. Excepté Solidaires, tout ce « beau » monde, soulagé par l’initiative de la CGT, a choisi de se taire afin de faire oublier son inaction dans la défense des travailleurs sans papiers.

Les sans papiers n’occupaient pas la Bourse du Travail comme des grévistes occupent leur entreprise, des locaux patronaux ou publics. Ils y avaient trouvé refuge. Quoi de plus logique que des locaux syndicaux servent – aussi – à protéger des travailleurs sans droits et harcelés par la police du capital, puisque cette dernière intervient même dans les églises.

Les sans papiers ne bloquaient pas l’activité syndicale, tout au plus ils gênaient le train-train de ces bureaucraties qui monopolisent l’usage des locaux syndicaux, bloquant ainsi la libre expression des syndiqués qui veulent redevenir maitres chez eux. Enfin, à ceux qui restent modérés dans leur critique dans le but louable de ne pas nuire à la principale centrale syndicale nous demandons qui actuellement nuit le plus à la crédibilité de la CGT, sinon sa direction confédérale.

Il n’est pas question dans ces quelques lignes de traiter l’ensemble du problème de la lutte pour la régularisation des travailleurs sans papiers, mais force est de reconnaître que la direction de la CGT n’a jamais pris ce problème à bras le corps. Elle ne s’y est jamais totalement investie.

Elle n’a jamais intégré cette lutte spécifique à l’action globale des travailleurs du pays. Ce sont des militants et des structures CGT qui l’ont fait. C’est l’attitude confédérale qui a épuisé les volontés et brisé le front unitaire qui s’était constitué. La direction confédérale s’est comportée comme si elle avait un compromis avec le ministre de l’Immigration de l’époque, un certain… Brice Hortefeux : « Vous faites un geste en régularisant un nombre significatif de sans papiers et nous nous chargeons de calmer le jeu. »

Plus généralement, cet ignoble épisode où une direction syndicale agresse des travailleurs est une nouvelle illustration de la mutation de la CGT en syndicat d’accompagnement, de la pratique du « dialogue social »; bref un syndicat raisonnable et responsable. Cet épisode s’inscrit dans la stratégie de la CGT – accompagnée par les huit autres organisations signataires de la plate-forme du 5 janvier 2009 – qui l’a conduit à tout faire pour que le rejet de la politique du Président et du MEDEF finisse par s’enliser dans l’échec de la manifestation du 13 juin et dans une certaine mesure dans le succès symbolique des listes présidentielles le 7 juin. Malgré la puissance des journées de grèves des 29 janvier et 19 mars, malgré la victoire de la grève générale en Guadeloupe, ces directions ont assumé le triste rôle de bouclier de Nicolas Sarkozy.

L’agression des travailleurs sans papiers atteste, sur le terrain de la solidarité ouvrière, que la CGT est rongée de l’intérieur. Cette situation est de plus en plus mal vécue par de nombreux militants et de nombreuses structures qui commencent à le faire savoir. C’est ce mouvement qu’il faut amplifier, coordonner et construire. Il s’agit tout simplement de la défense de la CGT. Cette défense passe par un rappel compréhensible par tout le monde : la lutte de la classe des travailleurs ne se découpent pas en tranches. On gagne tous ensemble ou bien on se fait battre séparément.






Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens