9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 21:17

 

http://www.legrandsoir.info/appel-d-intellectuels-et-d-universitaires-algeriens-a-la-solidarite-avec-l-egypte-21752.html

http://www.oumma.com/19842/appel-d-intellectuels-d-universitaires-algeriens-a-sol

 

Appel d’intellectuels et d’universitaires algériens à la solidarité avec l’Egypte

 

Nous, soussignés, avons jugé nécessaire, face à notre conscience, d’exprimer notre opinion sur la situation actuelle en Egypte.

Nous voulons tout d’abord exprimer notre horreur devant les massacres répétés commis par les autorités égyptiennes actuelles contre des foules innocentes, coupables à leurs yeux d’exprimer leur opinion et leur refus du coup d’Etat militaire.

Ces boucheries ne sont que le prolongement de la violence qui a consisté à renverser par la force un pouvoir qui bénéficiait de la légitimité constitutionnelle et elles font craindre le pire pour l’avenir.

Il ne s’agit pas pour nous de soutenir un parti contre un autre, une partie de la société égyptienne contre une autre, mais d’une position avant tout morale, celle du respect du principe intangible de la souveraineté populaire, celle du respect de la démocratie et de ses règles.

Nous voulons dire, ici, haut et fort, qu’aucune raison ne peut et ne saurait justifier qu’on puisse remettre en cause le résultat d’un scrutin populaire légitime. Nous voulons exprimer, à ce propos, notre tristesse de voir certaines élites arabes se déconsidérer en soutenant un pouvoir putschiste, en s’efforçant idéologiquement de lui construire une légitimité et d’aller jusqu’à tenter d’expliquer les crimes qu’il commet.

Notre attachement à la démocratie est notre conviction qu’elle est la seule voie pour le progrès, la renaissance des pays arabes et leur cohésion nationale. Nous exprimons notre conviction que les problèmes des pays arabes ne peuvent se régler que par le dialogue, de façon pacifique, en dehors de toute violence. Nous exprimons aussi notre profonde angoisse devant le danger terrible de guerre civile que le coup d’Etat fait courir à l’Egypte.

Nous demandons le retour à la légitimité démocratique et constitutionnelle en Egypte, la fin de la répression contre les opposants au coup d’Etat, le respect du droit à manifester pacifiquement ses opinions, que la lumière soit faite sur les récents massacres, sur l’usage de sévices et de la torture et que les coupables soient jugés.

Nous considérons que l’attitude des Etats Unis, des principales puissances occidentales vis-à-vis du coup de force en Egypte est en contradiction avec les règles de la communauté internationale concernant l’illégalité des coups d’Etat militaire, et qu’elle est donc une politique de deux poids deux mesures, marquée par l’ambiguïté, et qu’elle ne fait pas honneur aux principes de la démocratie dont ils se réclament.

Nous appelons enfin l’opinion arabe et dans le monde à dénoncer la répression en Egypte et à exprimer sa solidarité avec les luttes démocratiques du peuple égyptien.

Envoyez vos signatures à egyptesolidarite@gmail.com

Premiers signataires

Djamel LABIDI, université d’Alger ; Zoubir AROUS, université d’Alger ; Ahmed Redouane CHEREFDDINE, université d’Alger ; Mustapha BOUCHACHI, avocat et parlementaire ; Mustapha NOUICER, université d’Alger ; Fouad DJEMAI, université d’Alger ; Mehdi Lotfi, université de Strasbourg (France) ; Ahmed BENYAGHZAR, maître assistant, université d’Alger ; Farouk Abou Seradj ADHAHAB, écrivain et enseignant à l’université d’Alger ; Ayoub SELMI, Université d’Alger ; Abdelkader BERRICHE, Ecole Supérieure de Commerce, université d’Alger ; Djemila MOHAMEDI, Université d’Alger ; Hussein TOUMI, sociologue, université d’Alger ; Aissa BRAHIMI, avocat et ancien vice-président de l’Assemblée Nationale Populaire ; Ahcene Cherif ABDELALI, ancien député ; Youssef GIRARD, historien 

Partager cet article

Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Pages

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog