Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 18:07

 

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Fadwa_Nassar.300810.htm

Des armes pour s'entretuer

Fadwa Nassar

Depuis que des soldats de l’armée libanaise ont osé affronter l’ennemi sioniste dans le village de Adaissé, au sud du Liban, les réactions américaines vont bon train : il faut cesser de fournir des armes à l’armée libanaise car celle-ci les utiliserait contre « Israël ». La récente demande de la représentante Ileana Ros-Lehtinen, qui siège à la commission américaine des Affaires étrangères, conseillant la France de ne pas fournir des armes, en est la dernière expression. Peu avant, le congrès américain avait décidé de geler une aide militaire de 100 millions de dollars accordée au Liban. Jamais les choses n’ont été plus claires et plus évidentes. Jamais l’hypocrisie du monde occidental (qui se considère « communauté internationale ») n’a été aussi visible et sensible.

Pour les forces impériales qui veulent maintenir leur domination sur le monde, « Israël » reste leur pion le plus sûr. Pour elles, il doit demeurer l’Etat le plus puissant dans la région, non pas seulement pour détruire toute résistance à l’hégémonie impériale, mais pour briser toute volonté de résistance : l’armement sioniste doit dissuader rien qu’en entendant parler de lui ! L’Etat sioniste doit, par les armes qu’il possède, l’armée qu’il organise, les colons qu’il lâche sur les Palestiniens, rester maître de la situation. Il doit pouvoir réprimer, tuer, assassiner, semer la mort et la destruction, sans rencontrer une quelconque résistance, ou même une volonté de résistance. C’est l’ordre américano-sioniste qui devrait régner dans la région du Moyen-Orient, d’abord, le monde ensuite.

Il faut regarder du côté de la Cisjordanie pour réaliser ce que souhaite l’empire américano-sioniste dans la région. Depuis que le général américain Dayton a installé son quartier général dans cette partie occupée de la Palestine, gérée par l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, les forces de la sécurité palestinienne sont devenues les véritables exécutants de l’ordre américano-sioniste : arrestation et torture des militants palestiniens suspectés de vouloir résister à la colonisation, arrestation des prisonniers palestiniens à peine libérés des geôles sionistes, arrestation ou harcèlement des membres des familles des prisonniers palestiniens encore détenus par les sionistes, que ce soient les épouses ou les enfants de ces prisonniers. Les forces de la sécurité palestinienne n’hésitent pas à s’en prendre aux épouses, filles ou fils de ces prisonniers qui avaient espéré, en se sacrifiant pour la patrie, que la société protège au moins leurs familles. Chez les forces palestiniennes de Dayton, c’est le contraire. Les prisonniers sont doublement punis pour avoir résisté à l’occupation : leurs familles deviennent un moyen de pression supplémentaire sur eux pour les empêcher de penser à une quelconque résistance!

C’est l’ordre américano-sioniste ! « Le nouveau palestinien » que le général Dayton veut faire naître en Palestine, c’est ce Palestinien devenu un instrument de la politique américano-sioniste, qui accepte volontiers de rencontrer le militaire sioniste, de coordonner avec lui pour pacifier les territoires occupés, d’empêcher les Palestiniens de riposter aux provocations des colons dans la ville d’al-Khalil (entre autres), de relâcher gracieusement tout Israélien entré « par erreur » en Cisjordanie et finalement, de s’en prendre même aux plus modérés des Palestiniens, ceux qui ont récemment riposté à la reprise des négociations entre Mahmoud Abbas et le gouvernement sioniste. Ce qui s’est passé dans la « salle protestante » à Ramallah, et qui a suscité la colère des forces politiques présentes dans l’OLP qui n’ont pas hésité à parler de « fascisme palestinien » est révélateur non pas seulement de la répression de la résistance, mais de la répression de toute expression politique pacifique opposée ou différente de l’équipe palestinienne gouvernant à Ramallah.

Ceux qui se trouvaient dans la « salle protestante » n’étaient ni les représentants du Hamas, ni du Jihad islamique. Ce n’étaient ni les sheikhs appelant à la résistance, ni les islamistes que le ministre des affaires religieuses de l’équipe de Salam Fayyad a interdit de faire les prêches dans les mosquées de la Cisjordanie. Les participants à la réunion de « la salle protestante » étaient les représentants des mouvements politiques ou des indépendants qui, pour la plupart, ne sont pas contre le principe des négociations, mais s’opposaient seulement à leur reprise actuelle, jugeant qu’elles sont humiliantes, et que Mahmoud Abbas ne pouvait prétendre les représenter. La réunion n’a pas eu lieu ! les forces de la sécurité palestinienne que le général américain a éduquées, armées et choyées, soutenues par des « civils », sont entrées de force dans la salle aux cris « Iran, Iran, dehors ! » (voulant dire que toute opposition à Mahmoud Abbas avait l’Iran pour origine) et d’autres slogans tout aussi irréels que ridicules, faisant échouer la réunion !

C’est cette espèce de forces de sécurité que souhaitent les Etats-Unis pour le Liban. Ils ne veulent sûrement pas une armée qui protège son territoire, qui riposte aux violations de la souveraineté, qui se sent humiliée lorsque des sionistes survolent son territoire ou même coupent des arbres sur son territoire pour pouvoir mieux espionner.  Ce que veulent les Etats-Unis, c’est une armée qui affronte la résistance armée du Hezbollah au Liban et des forces de la sécurité qui ont pour tâche de désarmer la résistance, de faire taire toute critique de la politique américaine et de laisser libre cours à la collaboration avec les sionistes.

En Cisjordanie, Dayton a réussi à faire naître ce spécimen de Palestinien prêt à tuer et réprimer son peuple pour gagner quelques miettes (cartes VIP, voitures blindées et autres marchandises humiliantes du même genre), mais au Liban, bien que le spécimen date de la création même de l’Etat, il se dissimule à présent, comme dans le monde arabe d’ailleurs, sous le vernis du réalisme, du progressisme, du nationalisme arabe même, pour pouvoir diffuser son poison, celui de la collaboration et de l’instauration de l’ordre américano-sioniste !


Haj Hassan: l'armée libanaise a le droit de se doter inconditionnellement de toutes les armes.

Le ministre de l'Agriculture Hussein Haj Hassan a corroboré le droit de l'armée libanaise de se doter de toutes les armes appropriés pour affronter les chars et les avions israéliens ajoutant que l'Etat devrait lui assurer, sans aucune condition ou contrainte, l'arme nécessaire pour défendre le peuple et la terre du Liban.

S'exprimant lors d'un iftar, Haj Hassan a indiqué que tout libanais est responsable de soutenir l'armée dans une tentative nationale de l'armer.

Concernant la délégation ministérielle proposée pour visiter les pays amis et leur demander d'armer l'armée, Haj Hassan a appelé à demander les armes des pays arabes et des pays amis y compris l'Iran.

"Ces jours là, nous sommes devant une réalité politique claire qu'est l'équation de l'armée, de la Résistance et du peuple. Une équation qui s'est renforcée lors des affrontements héroïques de l'armée libanaise à Adaïssé" a-t-il conclu.

Article publié sur Résistance islamique au Liban

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens