Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 18:35

 

http://www.humanite.fr/monde/zaour-smirnov-ce-scrutin-n-est-pas-legal-561180

 

« Ce scrutin n’est pas légal »

 

Lundi 17 Mars 2014

 

Après que la population de Crimée se soit prononcée à une très large majorité, hier par référendum pour un rattachement à la Russie provoquant l'inquiétude des tatars, retrouvez le point de vue de Zaour Smirnov, membre du Mejlis, organe représentatif des tatars de Crimée.

 

Question. Que pensez-vous du référendum qui s'est déroulé hier ?

 

Réponse. Il est illégitime à nos yeux. Le parlement de Crimée n’a cessé de se dépêcher depuis près de deux semaines pour que le rattachement à la Russie se fasse. Ils ont même voté l’indépendance de la péninsule avant le référendum. Au moins, les tatars ont démontré qu’ils ne participent pas à ce cirque. Ce scrutin n’est pas légal, et nous avons constaté de nombreuses fraudes. Ils ont tenté de nous acheter en nous proposant des postes dans le futur gouvernement, l’apprentissage et le statut de langue régionale. Mais nous avons refusé.

 

Question. Une fois que la Crimée aura voté son rattachement à la Russie, que se passera t il ?

 

Réponse. Personne n’est en capacité de le savoir, et c’est ce qui m’inquiète le plus. Mais je suis déçu. Depuis le retour de notre communauté au début des années 1990, en Crimée, nous avions réussi à reconstruire cette région et à recréer des liens les uns et les autres. Cela fut difficile, parfois avec quelques accrochages mais on a fini par tout surmonter et créer un destin commun. Aujourd’hui, les vieilles rancunes, les divisions sont ressorties. Il va falloir faire très attention pour éviter que des violences n’éclatent. Les gens jouent avec des mécanismes extrêmement dangereux.

 

Question. La Crimée peut elle suivre le chemin du Kosovo ou de l'Abkhazie ?

 

Réponse. Non. Nous ne laisserons pas notre péninsule vivre un tel scénario. La Crimée n’a rien à voir avec l’ancienne Yougoslavie ou l’Abkhazie. Nos diverses minorités s’entendent et continuent de se parler. Je pense que notre amour de la Crimée sera plus fort que nos divisions. Maintenant que le processus est enclenché, je crains que de nombreux tatars ne veuillent partir, notamment en Turquie. Ils sont nombreux à ne vouloir ni vivre en Russie, ni devenir des citoyens russes. Ils redoutent aussi des représailles. Demain, nous allons nous réunir pour établir une démarche et des recours.

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens