Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 17:37

 

http://www.lamarea.com/2014/03/13/la-mayoria-de-las-marchas-de-la-dignidad-caminan-ya-hacia-madrid

 

La majorité des « marches de la dignité » convergent vers Madrid

Jeudi 13 Mars 2014

 

Sur les vingt trois marches citoyennes prévues, quinze sont déjà parties en direction de Madrid. Des différentes parties du pays, elles ont l'intention de converger Samedi 22 Mars 2014 dans la capitale pour protester, ensemble, contre les coupes budgétaires, le paiement d'une dette qu’elles considèrent comme « illégitime », le chômage et le manque de droits sociaux.

Par ailleurs, certaines de ces Marches de la Dignité vont converger, comme celle de Castellon à Valence, qui va se joindre à celle de Murcie à Alicante vers le 19 mars à Tarancon pour former la colonne du sud est. Au total, huit colonnes atteindront Madrid. « L'objectif est de créer une marée à laquelle se joindront des personnes au cours du chemin », explique Mireia Biosca, une jeune femme qui participe à la marche de Valence.

Pour l'instant, elle considère qu’elle atteint son objectif et se sent forte, surtout quand elle reçoit le soutien des habitants des villes qu'elle traverse. « Beaucoup viennent nous accueillir. Les applaudissements et les acclamations nous donnent beaucoup d'énergie. Bien que nous ayons mal aux pieds ou même s’il pleut, comme cela s'est produit pour nous aujourd'hui, la solidarité nourrit notre désir de continuer », dit-elle. « C’est la lutte de tout un peuple », ajoute-t-elle.

Chaque marche a organisé sa propre « commission logistique » et les manifestants sont logés dans les centres sportifs et les centres sociaux. En outre, ils reçoivent le soutien de certains collectifs, partis, syndicats, centres sociaux et assemblées du mouvement du 15 mai dans les villes qu’ils traversent, et ils leur fournissent des lieux de restauration et de repos.

 

Les ampoules de la dignité

 

La marche pendant des centaines de kilomètres n’est, cependant, possible que pour un petit nombre de personnes, en raison à la fois de la capacité physique nécessaire et de la difficulté de combiner une manifestation sur plusieurs jours avec les obligations quotidiennes. « A Merida nous avons laissé plus de trente personnes qui avaient mal aux pieds », a déclaré Manuel Rodriguez, de la colonne de l’Estrémadure. « Il y a des personnes qui nous ont rejoint dans les villages, et ont fait une étape intermédiaire. Normalement environ soixante dix personnes ont marché », a-t-il ajouté.

Les difficultés physiques commencent à être ressenties. « Certains d'entre nous ont des ampoules » a-t-il plaisanté. « Nous pouvons tout perdre, mais pas la dignité, ni les ampoules »,
dit Rodriguez avec ironie. En outre, les marches sont en contact les unes avec les autres. « Nous sommes tous en contact, envoyez-nous des photos et des soutiens. L'ambiance est fantastique », dit-il.


Coordination dans la capitale

Madrid a créé une neuvième colonne chargée de coordonner l'hébergement et l'alimentation de toutes les marches pour la fin de la semaine où elles convergeront dans la capitale. « Nous nous organisons dans les municipalités et les quartiers pour accueillir toutes les colonnes, et nous organiserons des réceptions publiques », dit Irene Montero, de la colonne de Madrid.

La tâche, comme l’admettent les coordinateurs, est « géante », mais l'aide est également très importante, des groupes comme le Réseau de Solidarité Populaire sont chargés de stocker les articles non périssables donnés par des bénévoles, des partis comme Izquierda Unida prêtent leurs bureaux pour servir de cantines, la fédération de l’enseignement des CCOO de Madrid a demandé l'autorisation pour utiliser les locaux de plusieurs écoles publiques comme dortoirs temporaires, le Campamento Amigo du mouvement du 15 mai cherche également des hébergements.

A Madrid, comme dans les diverses marches, le moral est élevé. « La participation a été très bonne et beaucoup de marches commencent seulement maintenant, nous nous attendons donc à ce qu’elles continuent à augmenter », a déclaré Montero. En outre, la capitale travaille également à obtenir un niveau élevé de mobilisation. « Le moral est bon, parce que les objectifs l’exigent », dit-il.


Un week-end de discussion

Le 22 Mars, il y aura une « grande mobilisation » avec toutes les colonnes et les « juntas » et un week-end de discussion, de rencontres et de propositions. Bien que cette initiative se prépare depuis plusieurs mois, personne n'est allé plus loin dans la concrétisation. « Les marches viennent pour rester, mais nous sommes encore en train de définir un grand nombre de choses », disent les jeunes.

En outre, la communauté espagnole manifestera également dans certains pays européens. A Bruxelles, par exemple, il y aura une manifestation de soutien aux marches de la dignité qui partira de la Place d’Espagne. Dans un communiqué, les indignés espagnols dans la capitale belge ont dénoncé la « croissance exponentielle » de leur nombre en raison de l'action du gouvernement, le « durcissement » des lois européennes en matière d'immigration et « l'ouverture des frontières aux entreprises et aux capitaux mais pas aux personnes ».

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens