Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 15:23

 

http://www.fr.news.yahoo.com/une-palestinienne-en-détention-préventive-en-grève-la-210750161.html

 

Une palestinienne, en détention préventive, en grève de la faim

 

RAMALLAH, Cisjordanie (Reuters) - Des Palestiniens ont manifesté jeudi pour protester contre l'utilisation par Israël de la détention préventive à l'encontre d'une militante du Djihad islamique en grève de la faim depuis le mois dernier, dont l'état de santé se dégrade.

 

Hana Shalabi, militante palestinienne de 30 ans détenue sous le régime de la "détention administrative" à la prison militaire israélienne d'Ofer, en Cisjordanie, a entamé le mois dernier une grève de la faim après avoir été arrêtée dans le village de Bourkine, en Cisjordanie.

 

D'après ses avocats et ses médecins, la jeune femme souffre aujourd'hui de vertiges et de pertes de connaissance, ainsi que d'une diminution inquiétante de sa masse musculaire.

 

Les autorités israéliennes l'avaient déjà emprisonnée pendant vingt cinq mois sans procès, mais elles l'avaient relâchée en octobre dans le cadre de l'accord d'échange de prisonniers conclu avec la direction du Hamas.

 

Les négociations entre ses avocats et la justice israélienne n'ont pas permis de trouver un accord et un juge militaire devrait rendre son avis dans les jours à venir.

 

La grève de la faim d'Hana Shalabi participe d'un mouvement de prisonniers palestiniens déclenché en décembre dernier par Khader Adnan, responsable local du Djihad islamique palestinien, qui avait suivi une grève de la faim presque fatale pour dénoncer son maintien en détention.

 

Contesté par les organisations de défense des droits de l'homme, le régime de détention administrative permet aux autorités israéliennes de garder indéfiniment un détenu sous les verrous en l'absence de procédures judiciaires.

 

Alors que le mouvement des prisonniers prend de l'ampleur, les appels de la communauté internationale à abroger ce régime de détention se font de plus en plus entendre.

 

Les autorités militaires israéliennes justifient ces détentions par un souci de sécurité, s'appuyant la plupart du temps sur des preuves fournies par des informateurs locaux ou par leurs propres services de sécurité.

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 15:09

 

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/03/15/l-ump-drague-activement-l-electorat-musulman_1669085_1471069.html

 

L’UMP courtise activement l’électorat musulman

 

L’UMP a-t-elle organisé des convoyages de supporters musulmans pour le meeting de Nicolas Sarkozy le 11 mars ? Le Canard enchaîné du 14 mars affirme dans un article que des "bus halal", transportant de manière séparée des hommes et des femmes auraient été affrétés à Montreuil (Seine-Saint-Denis) en direction de Villepinte. La nouvelle faisait immédiatement réagir le Mouvement des Jeunes Socialistes qui dénonçait sur son site "les bus de la honte" et "le jeu malsain et dangereux" de l'UMP.

 

Contacté par www.lemonde.fr, Patrick Karam, responsable diversité de la campagne Sarkozy, infirmait l'information. "A aucun moment, nous n'avons pratiqué ce type de séparation. Nous avons simplement mis à disposition des bus spécifiques pour certaines associations musulmanes", explique-t-il. M'hammed Henniche confirme: "Il n'y a pas eu de bus séparé".

 

Le secrétaire général de l'Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93) explique que le bus parti de Montreuil ne comprenant que des femmes avait été réservé par un centre de formation pour femmes. Ses adhérentes étant arrivées en groupe, elles ont occupé un des bus disponibles.

 

« Faire venir des musulmans »

 

Les deux hommes confirment en revanche l'existence d'une campagne spécifique de l'UMP en direction des musulmans. Un activisme ciblant particulièrement les mosquées et leurs reponsables. Patrick Karam aurait pris contact en octobre 2011, via l'UAM 93, avec un grand nombre d'associations cultuelles, afin de chercher leur appui. En janvier, il a proposé à ce premier cercle de contacts de mobiliser pour le meeting de Villepinte.

 

M’hammed Henniche en faisait partie mais "sans impliquer l'UAM 93". "Faire venir des musulmans à une réunion de l'UMP pour changer son regard, c'est un objectif louable. On les a aidés en leur donnant des numéros de télélphone, en organisant des réunions... Au final, ceux qui y sont allés ont trouvé l'ambiance formidable. S’il n'y avait pas eu les déclarations de Guéant sur le halal, ça aurait vraiment marché", avoue ce responsable musulman qui dit avoir de bonnes relations à droite comme à gauche.

 

Une vingtaine de bus auraient ainsi été affrétés par l'UMP pour des associations musulmanes, laïques et cultuelles, d'Ile-de-France dont une quinzaine pour la seule Seine Saint Denis. Patrick Karam confirme ce travail spécifique en direction des "Français musulmans" et le revendique. "Nous avons quarante trois comités de soutien de Français musulmans en France. Deux cent vingt responsables gérant des mosquées soutiennent Nicolas Sarkozy et au Bourget nous avions huit cent musulmans venus de la part des mosquées", assure cet inspecteur général de la jeunesse et des sports.

 

« Hollande veut étouffer les religions »

 

A ses yeux, mobiliser "pour la diversité" justifie ces opérations de séduction. "Dans notre campagne, il faut que tous les Français y soient, les musulmans comme les juifs de France. Nous avons trois réseaux musulmans et un comité juif ", certifie Patrick Karam.

 

Ainsi, il y a bien eu des argumentaires adressés aux musulmans vantant les "dix bonnes raisons de ne pas voter François Hollande" comme l'évoque Le Canard enchaîné.

 

M’hammed Henniche ajoute que les réseaux ont envoyé des SMS dénonçant François Hollande comme celui qui "veut étouffer les religions", qui "s'oppose à la finance islamique" ou celui qui "me préfère immigré mais pas musulman".

 

"Le comité juif a fait la même chose. Chaque comité de soutien fait campagne à sa façon via les médias communautaires", justifie Patrick Karam.

 

A l'UMP, on dément pourtant fermement toute "démarche spécifique" envers la communauté musulmane. "Je n'ai pas eu connaissance de mise en place de transports particuliers ; l'UMP a mis à disposition des bus pour les fédérations. Le reste n'est pas de notre fait", assure Jérome Lavrilleux, directeur de cabinet de Jean-François Copé. Ajoutant cependant: "Si des gens décident de se regrouper par affinité, c'est leur décision".

 

Sylvia Zappi

 

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 20:08

                                                   

 

 

Grève générale historique au Nigéria

 

Le Nigeria est le cinquième plus gros producteur de pétrole de l’OPEP. Son PIB est le deuxième plus important d’Afrique. Il exportait trente quatre milliards d’euros de pétrole en 2006. En avril de la même année, il devenait le premier pays africain à rembourser intégralement sa dette, estimée à trente millions de dollars. Quel beau modèle de développement économique pour le FMI et la Banque Mondiale ! Il faut aussi préciser que soixante dix pour cent de sa population vit sous le seuil de pauvreté, que cinq mille enfants de un à cinq ans meurent chaque année, que l’espérance de vie est de quarante cinq ans ou encore qu’il produit moins de trois mille cinq cent mégawatts d’électricité sur les soixante quinze mille mégawatts nécessaires. En 2012, le pays le plus peuplé d’Afrique possède à nouveau une dette de trente sept millions de dollars. Cet endettement n’a en rien servi à développer les infrastructures routières, de santé, d’éducation... Moins de six pour cent des clients des banques possèdent quatre vingt huit pour cent des dépôts et le revenu par habitant est plus bas que dans les années 1960 ! Cet endettement n’a servi qu’à enrichir l’élite nigériane corrompue.

 

Mais ce n’était pas suffisant : début janvier, trois semaines après une visite de Christine Lagarde, le gouvernement de Goodluck Jonathan –arrivé au pouvoir avec l’aide des puissances occidentales en 2010– a supprimé la subvention au secteur pétrolier, faisant passer du jour au lendemain le prix à la pompe de 0,31à 0,68 euro.

 

Ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. La réaction ne s’est pas fait attendre. Dès le 3 janvier, des manifestations massives eurent lieu dans plusieurs villes du pays. Le 9 janvier, à l’appel des deux grandes confédérations syndicales, une grève générale illimitée débuta. Deux cent mille personnes manifestèrent à Lagos, la capitale économique. La grève générale fut suivie dans les trente six états du pays. Jour après jour, les manifestations étaient de plus en plus importantes. Après une semaine de grève, les dirigeants syndicaux ont signé avec le gouvernement un soi-disant compromis fixant le prix du pétrole à 0,47 cent d’euro le litre – ce qui représente encore une augmentation de plus de cinquante pour cent – et ont appelé à cesser la grève.

 

Nos camarades nigérians, réunis autour du journal The workers’alternative, nous font part d’un changement profond dans la mentalité des jeunes. Inspirés par les révolutions tunisiennes et égyptiennes, ils sont décidés à occuper les places et à ne plus se laisser diviser. En effet, depuis des années, les élites corrompues du Nigeria jouent sur l’opposition entre le nord musulman et le sud chrétien pour diviser le peuple. Mais lors de ces manifestations, dans de nombreuses villes du Nigeria, des chrétiens ont protégé des musulmans lors de leurs prières. Inversement, des musulmans ont monté la garde devant les églises pendant la messe (en particulier à Minna où la secte Boko Haram avait fait exploser une bombe à Noël, tuant de nombreux chrétiens).

 

Même si la victoire est très relative, plus rien ne sera comme avant. La conscience des Nigérians a fait un bond. Le peuple est entré dans l’arène politique. Il est déterminé à se faire entendre. Cette grande grève n’est que le début d’une intensification de la lutte des classes.

 

Le député travailliste britannique John Robertson, président d’une mission parlementaire sur la région, y a mené une visite en août 2005. Il expliquait : « Le peuple du delta sait que le pétrole génère une énorme richesse dont il ne profite pas. [...] [Cette situation] crée aussi des ressentiments, tant à l’égard des entreprises qui produisent cette richesse (principalement étrangères : quarante pour cent du pétrole nigérian est raffiné par la compagnie Shell) qu’à l’encontre des chefs de communauté, accusés de collusion avec celles-ci ». Et John Robertson s’interrogeait : « Si une révolution survient au Nigeria, quelles en seront les conséquences pour l’Afrique ? » Une chose est sûre : tôt ou tard, une révolution éclatera au Nigeria. Si le peuple en sort victorieux et parvient à exproprier son élite corrompue et les vampires du FMI et de la Banque Mondiale, d’autres pays africains se soulèveront.

 

Romain Kosellek 

 

http://www.lariposte.com/greve-generale-historique-au,1754.html

 

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 19:51

 

Manifestation devant l’ambassade du Portugal

3 Rue Noisiel 75016 Paris Métro Porte Dauphine

Jeudi 22 Mars 2012 à 18 heures

Nous sommes tous des portugais en grève

Solidarité avec le peuple portugais en grève contre l’austérité

Les mesures imposées par la Troïka (UE, BCE, FMI) en Grèce, en Irlande et au Portugal plongent ces pays dans le chaos et la misère. D’un bout à l’autre de l’Europe, nous naufrageons tous dans le même bateau. Du Portugal à la Grèce, la démocratie n’a plus de sens si les États et les gouvernements de ces pays sont au service des banquiers.  

Au Portugal, dernier des pays à être mis sous tutelle de la Troïka (un an après la Grèce,  six mois après l’Irlande) le salaire minimum est de quatre cent quatre vingt cinq euros brut et il est le plus bas d’Europe ; le chômage touche 15% de la population et 35 % des jeunes.  23,2% des travailleurs salariés sont liés à l’entité patronale par un CDD ou un contrat précaire (54,6% des 15-24 ans). A l’inverse, tous les prix augmentent de façon exponentielle. L’essence est, par exemple, plus chère qu’en France. A l’heure actuelle,  25 % de la population vit aujourd’hui au Portugal en dessous du seuil de pauvreté. 

Les mesures d’austérité imposées par la Troika et le gouvernement sont aussi dures qu’en Grèce et en Irlande. Les allocations et les retraites déjà misérables ont diminué de façon drastique. Des coupes budgétaires sont imposées dans la santé comme dans l’éducation. Des malades du cancer ne peuvent plus suivre des traitements, des dizaines d’hôpitaux dans le pays sont en rupture de médicaments, et on arrive à ne pas pouvoir procéder à des opérations par manque de compresses. Le Ministère de la Culture a été supprimé, les transports et les media publics ont été privatisés. De nombreux fonctionnaires ont été limogés du jour au lendemain. 

Notre solidarité est un soutien actif aux peuples d’Europe en lutte contre l’austérité. De la même façon que les media taisent la réalité des luttes du peuple grec, ils cachent également la réalité sociale et politique du Portugal. Depuis des mois, toute la société manifeste son indignation. Le mouvement de travailleurs précaires est un des plus forts d’Europe. Même les militaires ont pris position à plusieurs reprises contre les coupes budgétaires. 

Le peuple portugais est acculé par son propre gouvernement à une émigration forcée. L’actuel premier ministre portugais Passos Coelho a ouvertement incité les chômeurs à émigrer et plusieurs membres du gouvernement exhortent depuis des mois les jeunes à faire de même. En 2011, plus de cent vingt mille portugais ont émigré, des chiffres semblables à ceux des années 1960 où les portugais fuyaient la guerre coloniale et la misère imposée par la dictature de Salazar.

La politique de la Troïka (UE, BCE, FMI) et du couple Sarkozy Merkel soumet tous les peuples européens à des conditions de vie déplorables, Ils ne nous représentent pas.  

Jeudi 22 mars manifestons notre solidarité avec le peuple portugais, qui sera ce même jour en Grève Générale contre l’austérité.

Nous sommes tous portugais !

Construisons une grève générale européenne !

 

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 21:58

 

Caravane de la liberté vers la Syrie

 

Nous sommes un groupe de jeunes syriens n’appartenant à aucune dénomination politique et entreprenons de lancer un convoi pacifiste vers la Syrie, avec le but de mettre fin au siège/blocus médiatique qui règne en Syrie. Nous souhaitons également attirer l’attention internationale sur la situation humanitaire critique dans le pays et permettre a des organisations internationales de faire entrer des aides humanitaires dans le pays, ne serait-ce que symboliques… Dans ce contexte, nous appelons toutes les associations charitables ainsi que les organisations humanitaires à se joindre à nous, de même que nous appelons toutes les organisations internationales de défense des droits de l’homme à participer à ce projet afin de prendre note des exactions qui seraient commises a l’encontre des participants au convoi ou à l’encontre du peuple syrien dans le cadre d’une entrée sur le territoire syrien, si celle-ci peut avoir lieu. Ces organisations auront également comme rôle de constater la légalité des articles transportés par le convoi, avant que ceux-ci n’entrent en Syrie, et cela afin de pallier à la propagande du régime syrien et de ses médias qui tenteront probablement d’accuser le convoi de faire entrer des articles prohibés en Syrie. Nous prions enfin ces organisations d’appeler des pacifistes internationaux de tous les coins du monde à participer a ce convoi.

 

Le départ de ce convoi aura lieu le 15 Mars 2012, une date symbolique représentant le début de la révolution syrienne il y a un an. Le départ se fera à partir de deux points géographiques : le premier en Turquie, dans la ville de Ghazi Aintab ; le deuxième en Jordanie, dans la région de Ramtha. Nous organiserons un sit-in aux frontières des deux côtés pendant une durée de trois jours minimum. Quiconque des participants ne pouvant pas entrer dans le territoire pour quelque raison que ce soit pourra demeurer symboliquement à la frontière dans le cadre du sit-in, ceci au cas où le convoi serait autorisé à entrer dans le pays.

 

Le 12 Janvier dernier le premier convoi de la liberté pour la Syrie a eu lieu, avec pour départ la ville de Ghazi Aintab en Turquie. Ce convoi transportait des vivres ainsi que de l’aide humanitaire, et était sous la protection de medias arabes et internationaux qui s’étaient déplacés.

 

Cependant, le régime syrien a interdit au convoi d’entrer dans le pays, ce qui conduit l’ensemble du convoi et de ses participants a organiser un sit-in de deux jours ainsi qu’une grève de la faim pour contester cette décision du régime syrien. Nous avons des lors noté le faible nombre d’organisations des droits de l’homme participant au convoi, en dépit de nos nombreux appels à beaucoup d’entre elles. Notre condition première à l’entrée du convoi en Syrie est la présence et l’accompagnement de médias qui suivraient tous les mouvements du convoi dans les différentes régions de Syrie.

 

Nous appelons à votre aide et votre présence a nos côtés, de même que votre soutien. Nous sommes en effet de jeunes Syriens indépendants de tous partis politiques et n’agissant sous le couvert d’aucune organisation.

 

Nous représentons un mouvement populaire et civil constitué de diverses composantes de la société syrienne et d’activités internationales. Dans cette perspective, nous confions la représentation du convoi au professeur et avocat Muhannad al Husny, qui se chargera de représenter le convoi auprès des comités de droits de l’homme. 

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 21:41

 

http://www.gauche.blog.lemonde.fr/2012/03/13/le-front-de-gauche-veut-faire-du-18-mars-une-demonstration-de-force

 

Le Front de Gauche veut faire du 18 mars une démonstration de force

 

Dimanche 18 mars, le Front de gauche ambitionne de "prendre la Bastille". En ce jour anniversaire du début du soulèvement de la Commune de Paris (18 mars-28 mai 1871), une marche est prévue de la Place de la Nation à 14 heures à la Place de la Bastille, où Jean-Luc Mélenchon prononcera un discours sur la Sixième République. "Je serai le dernier président de la Cinquième République", a-t-il coutume de répéter. Dans son programme, le Front de gauche propose la convocation d'une Assemblée constituante, la suppression du Sénat ou encore le rétablissement de la proportionnelle à toutes les élections.

 

Entre vingt mille et trente mille personnes sont attendues à ce rassemblement. Un "socle" sur lequel compte le Front de gauche, qui espère bien faire de cette journée une démonstration de force. "Ca va être la réplique  à Villepinte, veut croire François Delapierre, directeur de campagne de Jean Luc Mélenchon. A eux, les salles confortables et les publics bien mis, à nous, la rue bouillante et tourbillonnante. A eux les symboles d'ordre et à nous ceux de la prise de la Bastille."

 

« Un printemps de la Sixième République »

 

François Delapierre a particulièrement visé le candidat-président, jugeant que sa prestation à Villepinte a marqué la"fuite en avant personnelle d'un président de la République" avec un "dimanche de division et de haine". Au contraire, a-t-il ajouté, le Front de gauche entend faire de cette manifestation "un moment d'espoir et d'avenir" qui "dissipera l'ambiance crépusculaire" de cette "fin de régime". "Un printemps de la Sixième République", a-t-il résumé.

 

Deux cents cars et huit trains sont prévus au départ de toute la France. En revanche, aucun arrangement avec la SNCF n'a pu être trouvé pour obtenir des tarifs avantageux. Et à la différence de l'UMP pour Villepinte,  le Front de gauche n'a pas les moyens de prendre en charge une partie du déplacement de ses militants. "Ceux qui montent paieront comptant", déplore François Delapierre.

 

Des représentants d'entreprises en lutte seront présents : les Fralib, Arcelor Mittal, Petroplus, ERDF, les Trois Suisses ou encore les postiers de Nanterre. Le syndicat Solidaires a également annoncé un point fixe lors de la manifestation, comme les partis de gauche ont coutume de le faire lors des manifestations syndicales. Des groupes de musique, dont le chanteur Ridan, seront présents. Neuf cent bénévoles ont été mobilisés et quatre mille kits-militants seront distribués. Le tout pour un budget de l'ordre de quatre vingt mille euros. "Un dixième du budget du Bourget, a souligné François Delapierre. Quant à Villepinte, on ne compte plus..."

 

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 21:08

 

LE BOYCOTT DE L'ÉTAT D'ISRAEL EST NON SEULEMENT UN DROIT, C'EST UN DEVOIR MORAL

TOUS AU PROCÈS DE BOBIGNY LE JEUDI 15 MARS 2012 à MIDI

Soutien à Olivia, Maha, Mohamed et Ulrich

Convoqués au Tribunal de Grande Instance de Bobigny (Métro Pablo Picasso. Ligne 5)

POUR LEURS ACTIONS DE DÉFENSE DU PEUPLE PALESTINIEN (BDS)

NON À UNE FRANCE COMPLICE !

Le ministère de la Justice, à la demande du lobby israélien, a ordonné aux juges de condamner les femmes et les hommes qui appellent au boycott des produits israéliens.

Le gouvernement veut nous faire condamner pour "incitation à la haine raciale" en prétextant la "discrimination contre une nation". On tente ainsi de transformer une loi qui a été conçue pour lutter contre le racisme, en instrument de défense d'un Etat raciste et terroriste.

Michèle Alliot-Marie comme Martine Aubry ne sont pas gênées, elles, pour appeler au boycott du Mexique, BHL à celui de la Chine, et… Brigitte Bardot à celui du Canada (à cause des bébés phoques) ! Seul le boycott d'Israël constituerait-il donc une discrimination contre une nation ?

Nos dirigeants ayant choisi la collaboration avec l'occupant israélien, c'est à nous, femmes et hommes de conscience, de réagir, de nous porter au secours d'un peuple massivement spolié, emprisonné, ghettoïsé, massacré.

Le boycott, comme dans le cas de l'Afrique du Sud de l'Apartheid, est le seul moyen non violent à notre disposition pour faire cesser l'occupation, la colonisation, et l'apartheid, pratiqués par Israël depuis des décennies en toute impunité.

NOUS APPELONS À UN GRAND RASSEMBLEMENT EN PRÉSENCE DES INCULPÉS, DE LEURS AVOCATS ET TÉMOINS DEVANT LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BOBIGNY JEUDI 15 MARS A MIDI POUR DIRE "MOI AUSSI  JE BOYCOTTE" ET POUR EXIGER DES SANCTIONS CONTRE ISRAEL PAS CONTRE LES MILITANTS !

CAPJPO-EuroPalestine - www.europalestine.com

Campagne Internationale BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions)

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 18:32

 

http://www.paris.fr/politiques/paris-a-l-international/rassemblement-en-soutien-au-peuple-syrien-le-15-mars-a-18h30-sur-le-parvis-de-l-hotel-de-ville/rub_6585_actu_112363_port_24632

 

Rassemblement de soutien au peuple syrien

 

Afin de soutenir le peuple syrien et à l’occasion du premier anniversaire du mouvement de contestation en Syrie, un rassemblement aura lieu le jeudi 15 mars à partir de 18 heures 30 sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris. N’oubliez pas de vous munir d’une bougie : symbole de solidarité, elles seront allumées à la tombée de la nuit.

Alors que la situation en Syrie ne fait qu'empirer et que les attaques brutales des forces de sécurité de Bachar Al Assad ont entraîné la mort de près de dix mille personnes, ce rassemblement permettra aux Parisiens d’exprimer leur solidarité envers le peuple syrien et de lui dire toute son admiration pour le combat héroïque qu’il mène pour la liberté.

Cet évènement sera ouvert par Bertrand Delanoë, Maire de Paris et se déroulera en présence de nombreuses associations, ONG et représentants de la société civile syrienne et parisienne.

Outre la diffusion de messages et témoignages de solidarité prononcés par les personnalités présentes, des photos et vidéos réalisées en Syrie seront projetées sur grand écran.

N’oubliez pas de vous munir d'une bougie : symbole de solidarité, elles seront allumées à la tombée de la nuit.

Programme de la manifestation

18 heures 30 : Reporters Sans Frontières diffusera sur grand écran des photos réalisées par les 9 journalistes tués pendant le soulèvement syrien, dont le photojournaliste français Rémi Ochlik

18 heures 45 : diffusion de messages vidéos filmés avec la participation de Jacques Weber et Olivier Py

18 heures 55 : chant a capella de Noma Omran, chanteuse lyrique syrienne actuellement accueillie à la Cité Internationale des arts

19 heures : interventions de Bertrand Delanoë, Bassma Kodmani et Georges Sabra pour le Conseil National Syrien, et Souhair Atassi, militante syrienne des droits de l'Homme arrêtée en 2011 par le régime pour avoir appelé à la libération de détenus politiques. 

19 heures 25 : allocution d’Oussama Jaber, jeune lauréat du concours de plaidoirie des lycéens et d’origine syrienne

19 heures 30 : diffusion des images de manifestations du jour en Syrie commentées par des représentants des collectifs de soutien, des associations et des ONG

20 heures : accompagnée de musiciens et comédiens, Noma Omran interprètera des chants poétiques traditionnels d'Alep et des textes de Mahmoud Darwich et d'Ibn Al-Farid

Une manifestation à suivre en direct sur www.paris.fr

A partir de 18 heures 30, www.paris.fr retransmettra en vidéo la manifestation de soutien au peuple Syrien. Si vous n'êtes pas à Paris ce jour-là, soyez présents sur internet ! 

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 21:14

 

UNE ARME DE DESTRUCTION MASSIVE ANTISIONISTE

 

Plus d’un an après son début, des militants, des organisations et des gouvernements ne comprennent toujours rien au sens historique de la révolution arabe.

La révolution arabe est une des nombreuses conséquences de la chute du mur de Berlin et de la disparition de l’union soviétique.

Au vingtième siècle pendant des dizaines d’années, nous ne sortions pas de la double propagande selon laquelle le socialisme serait la dictature et le capitalisme serait la démocratie. Il y a un peu plus de vingt ans, la deuxième puissance militaire nucléaire mondiale disparaissait sans un coup de feu.

La force du sionisme est une force militaire, c’est le soutien militaire total des Etats Unis à Israël depuis plus de soixante ans, mais c’est aussi une force idéologique, c’est la propagande selon laquelle Israël serait la seule démocratie du Proche Orient.

Pendant plus de soixante ans, nous ne sortions pas de la double propagande selon laquelle Israël serait une démocratie et les gouvernements arabes seraient forcément des dictatures, il y aurait incompatibilité entre l’islam et la démocratie.

C’est le sens historique de la révolution démocratique arabe, c’est l’invention de la démocratie musulmane, c’est une arme de destruction massive antisioniste.

La dynastie des Assad ne tuait aucun sioniste depuis au moins 1973, elle ne faisait jamais rien pour la récupération du Golan, elle tue des milliers de syriens depuis un an.

Un pas en avant dans le sens de la démocratie en Syrie, c’est un pas en avant dans le sens de la libération de la Palestine. Un pas en avant dans le sens de la répression en Syrie, c’est un pas en avant dans le sens de l’occupation de la Palestine.

Bernard Fischer

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 20:32

 

http://www.fr.news.yahoo.com/accord-entre-isra%C3%ABl-et-palestiniens-sur-une-tr%C3%AAve-075938590.html

 

Accord entre Israël et palestiniens sur une trêve à Gaza

 

GAZA (Reuters) - Israël et les mouvements palestiniens de la bande de Gaza ont conclu un accord de trêve, à la suite d'une médiation de l'Egypte, après quatre jours de violences transfrontalières ayant coûté la vie à vingt cinq Palestiniens.

 

Cette trêve a pris effet mardi à 1 heure, heure locale (lundi 23 heures GMT), a précisé un responsable égyptien joint au téléphone par Reuters.

 

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a averti qu'Israël riposterait à toute violation de la trêve. "Notre message, c'est que le calme engendrera le calme.

 

Quiconque le violera ou tentera de le violer aura affaire à nos armes", a dit le chef du gouvernement dans un discours à Jérusalem mardi.

 

L'intensité des tirs de roquettes sur le sud d'Israël en provenance du territoire palestinien a considérablement baissé après l'entrée en vigueur de l'accord. L'armée israélienne a fait état de six tirs de roquette, qui n'ont fait aucun blessé et n'ont pas visé de grandes villes. Aucun raid de l'armée israélienne n'a été signalé.

 

Par le passé, lors de cycles de violences similaires, des périodes de transition ont généralement été nécessaires avant le respect plein et entier des accords de cessez-le-feu.

 

Les deux camps se sont "mis d'accord pour stopper les opérations actuelles", a dit le responsable égyptien. Israël, utilisant une formule peu habituelle, s'engage "à cesser les assassinats" et les deux parties se disent d'accord pour entamer une période de calme "complet et réciproque", a-t-il poursuivi.

 

L'accord fait suite aux appels à la retenue lancés par les Etats-Unis, l'Onu, la France, l'Union européenne et la Ligue arabe.

 

"Nous nous attendons à ce que ce cessez-le-feu se poursuive, mais nous ne pouvons en être certains, par conséquent, nos forces sont prêtes à continuer si cela s'avère nécessaire", a dit le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak.

 

Au micro de la radio militaire, Amos Gilad, haut responsable de la défense israélienne, a précisé que l'Etat juif se sentait libre de procéder à des "actions préventives" si des vies israéliennes étaient en danger.

 

"DÔME DE FER"

 

Un responsable palestinien proche des négociations a déclaré que "les factions se sont engagées", en allusion au Djihad islamique et aux Comités de résistance populaire. Ces deux mouvements, les plus actifs dans les derniers affrontements, attendent cependant d'observer l'attitude d'Israël, a ajouté le responsable palestinien.

 

"Si Israël respecte cet accord, nous le respecterons aussi", a confirmé Khaled al Batch, un haut responsable du Djihad islamique.

 

La bande de Gaza est dirigée par le Hamas, dont les forces sont largement restées à l'écart des derniers combats. Israël considère cependant le mouvement islamiste comme responsable de toutes les initiatives en provenance du territoire côtier, soumis à un blocus par l'Etat hébreu.

 

Ce dernier cycle de violences a éclaté vendredi avec la mort d'un chef activiste palestinien, tué par Israël qui le soupçonnait de préparer une attaque à partir du territoire égyptien.

 

Les activistes palestiniens ont réagi en tirant des roquettes en direction des communes israéliennes proches de la bande de Gaza. Israël a mené en représailles une campagne de bombardements dans laquelle ont péri vingt activistes palestiniens et cinq civils, selon les autorités médicales palestiniennes. Au moins quatre vingt Palestiniens, en majorité des civils, ont en outre été blessés.

 

Israël estime qu'environ deux cent roquettes ont été tirées par les Palestiniens et que plusieurs dizaines d'entre elles ont été interceptées par le bouclier antimissiles "Dôme de fer". Huit personnes ont été blessées en territoire israélien.

 

Pour Ehud Barak, ces bilans sont un "succès" pour les Forces israéliennes de défense. Il a insisté sur l'"impressionnante efficacité" du bouclier anti missiles.

 

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens