Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 18:11

Voici des nouvelles de Gaza envoyées par une militante-marcheuse d'Apt (Vaucluse)

Bonjour a tous et meilleurs voeux de Gaza,

Nous sommes finalement entrés à quatre vingt cinq personnes, deux bus, hier à Gaza, il y a eu une confusion terrible entre les jusqu’ au boutistes qui avaient oublié l objectif d entrer à Gaza et d être aux côtés du peuple gazaoui et ceux qui étaient prêts à laisser passer une délégation de cent, plutôt que rien.

Les jusqu au boutistes ont refusé de partir à deux bus d autant plus que les égyptiens exigeaient que ce soient des gens hors associations.

Une partie du groupe de Marseille et d autres personnes de toutes nationalités ont pris d assaut les deux bus laissés par les autres. Seul code pink a gardé son organisation et a pris la tête de ce qui est devenu la délégation officielle.

Nous avons mis huit heures pour passer la frontière de Gaza, à cause des arrêts fréquents et du fait que nous sommes allés chercher à El Arish, vingt personnes de plus toutes nationalités confondues.

Nous logeons dans un hôtel de luxe d ou nous avons du mal à sortir seul pour raison de sécurité, les gardes nous en empêchent dès que nous franchissons le seuil de l hôtel seul..

Ce matin , nous avons effectué aux côtés des palestiniens une marche de la liberté pour Gaza  avec environ neuf cent palestiniens et cent internationaux de  Beit Hanoun, village rasé l hiver dernier, au check point d Eretz.

Nous avons avec nous quatre rabbins et d autres juifs, c est pourquoi le Hamas met des conditions de sécurité très contraignantes. Il y avait plein de gardes armés autour de nous quand nous manifestions. Le Hamas n avait pas sorti ses drapeaux, mais les autres associations palestiniennes ont refusé de manifester avec le Hamas. Cela nous pose problème, mais pour nous ce qui comptait c était d être aux côtés du peuple gazaoui.

La destruction des maisons, des terres  et du cheptel s étendent a des kilomètres de la frontière d Eretz à l intérieur des terres sur les quartiers anciennement populeux de Jabalia.

Les palestiniens sont en train de recycler les restes des maisons, pierres et ferrailles, dont il y a d énormes tas de partout.

Dans notre hôtel luxueux, nous mangeons la bonne cuisine palestinienne, mais avec des manques total de laitages et de fruits.

Demain, nous visitons les associations, orphelinats, écoles, universités, hôpitaux et nous aurons plus de contacts avec la population palestinienne que nous sommes venus rencontrer.

Nous avons su par le net qu il y a eu encore des arrestations et blessés au Caire, le reste des marcheurs luttent encore pour passer tous ensemble.







Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 17:42


Je présente par ce message mes meilleurs vœux à toutes les lectrices et à tous les lecteurs de mon blog personnel pour cette nouvelle année 2010.

Mon blog personnel existe maintenant depuis deux ans et demi. Vous y trouvez environ deux mille messages. Pour des raisons totalement volontaires et totalement subjectives, je me tiens à mon objectif d’une moyenne de deux messages par jour, soixante messages par mois, sept cent vingt messages par an. En échange, je reçois environ cinquante visiteurs uniques par jour, mille cinq cent visiteurs par mois.

En ce premier jour de la deuxième décennie du vingt et unième siècle, nous cherchons la date exacte de la disparition et de la mort définitive de la gauche européenne.

Nous sortons de la quinzième conférence écologique de l’ONU à Copenhague. La jeunesse d’Europe manifestait dans les rues de Copenhague contre la crise économique et contre la crise écologique. La gauche européenne ne manifestait pas dans les rues de Copenhague. Chavez et Morales faisaient des discours anti impérialistes à la tribune de la conférence. La gauche européenne n’était pas non plus à la tribune de la conférence.

L’année dernière, en 2008, le mode de production capitaliste connaissait sa pire crise depuis 1929. Le capitalisme étatsunien conjurait cette crise par des moyens politiques et économiques radicaux, l’élection d’Obama et la nationalisation du secteur bancaire aux Etats Unis. L’achat et la détention de milliards de dollars des bons du Trésor de la Réserve Fédérale des Etats Unis par la banque centrale de Chine sauvaient le capitalisme mondial. Ils sauvaient le capitalisme mondial, comme depuis trente ans, depuis le premier choc pétrolier dans les années 1970, les pétro dollars de l’Arabie Saoudite et des Emirats Arabes Unis sauvent le capitalisme mondial, et financent au passage les guerres impérialistes contre le monde arabe pour le contrôle de la production et du commerce du pétrole. La gauche européenne ne faisait finalement aucune analyse et à fortiori n’intervenait d’aucune manière dans cette profonde transformation du monde.

La gauche européenne ne soutient pas la révolution latino américaine. Elle ne faisait jamais rien pour la levée de l’embargo contre Cuba. Elle ne soutient pas la résistance palestinienne et la résistance libanaise. Après neuf ans de guerre coloniale contre l’Afghanistan et de participation européenne à cette guerre, on attend toujours le début de la campagne de la gauche européenne contre la guerre d’Afghanistan.

En Grande Bretagne, en Allemagne, en Italie et en France, dans toute l’Europe, la gauche européenne va de catastrophe électorale en catastrophe électorale. Le processus de bipolarisation et d’américanisation de la vie politique européenne, d’alternance entre la vraie droite et la fausse gauche, arrivait à son terme depuis longtemps. Les partis de la social démocratie européenne sont des partis bourgeois depuis longtemps.

En France, le gouvernement de Sarkozy est un gouvernement de cohabitation. Les véritables responsables du parti socialiste français sont Kouchner, Besson, Strauss Kahn, Lang, Rocard et tous les collaborateurs de Sarkozy. La défense de la forteresse Europe contre l’immigration est au centre de toutes les campagnes électorales depuis des années.

 

Tel était le véritable sens du vingtième anniversaire de la chute du mur de Berlin au mois de novembre 2009. Tel sera le véritable sens du vingtième anniversaire de la disparition de l’union soviétique l’année prochaine.

En ce premier jour de la deuxième décennie du vingt et unième siècle, nous cherchons la date exacte de la disparition et de la mort définitive de la gauche européenne. Nous en avons besoin pour notre travail de deuil et pour la construction d’une nouvelle perspective socialiste pour l’humanité.

 

Bernard Fischer



Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 19:40

Bonne année 2010 à Gaza la Résistante  !

Bonne année au peuple palestinien héroïque (moins les traîtres)

Hommage aux valeureux résistants contre la barbarie en Palestine

Hommage aux Marcheurs pour Gaza et à tous les militants de la liberté, la même justice pour tous dans le monde.

Que la honte soit sur le régime sioniste d’Égypte qui martyrise le peuple égyptien et prouve jour après jour son sionisme et sa complicité avec Israël.

Que l’année 2010 soit le commencement de la fin de ce régime, et de tous les régimes de la honte qui coopèrent avec cet Etat le plus barbare du vingt et unième siècle dont l’arrogance, le cynisme et la cruauté n’auraient jamais pu être exercés sans leur soutien honteux.

Quelques nouvelles de la Marche pour la liberté de Gaza :

Les marcheurs sont bloqués par le régime égyptien au Caire, où ils ont reçu un soutien chaleureux des habitants de la capitale égyptienne. Seule une centaine de Marcheurs américains sur les mille quatre cent (venant de 43 pays, qui sont déjà au Caire depuis plusieurs jours), ont pu entrer à Gaza.

Par ailleurs, des manifestations ont été organisées devant plusieurs ambassades pour leur demander de réclamer des autorités égyptiennes de les laisser partir pour Rafah. Une grande manifestation a été organisée avec des organisations égyptiennes au centre du Caire (à Midène Tahrire – domaine/place de libération)

La sénatrice française (Alima Boumediene Thiery - du parti des verts) a déclaré que la police égyptienne a sauvagement agressé les manifestants, plusieurs ont été blessés dont un cas grave.

En conclusion, ne serait-il pas plus logique qu'avant de demander à Israël de mettre fin au blocus contre Gaza, d’exiger d'abord du régime sioniste égyptien de le faire ?

Le régime égyptien est comme un chien dressé : il n'obéit qu'à son maître. Constatant cette triste réalité, ne serait-il pas plus raisonnable d’appeler à abattre le chien afin de neutraliser son maître ?

Aidons le peuple égyptien pour le faire, afin d’en finir avec ce régime de la honte.

Chérif BOUDELALCPCP/IRC






Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 20:53

Qui a enterré l'URSS ?

On dit souvent que l'ivrogne Eltsine et sa bande de prédateurs incultes et parvenus ont enterré l'URSS. Mais on ne dit pas que de 1985 à 1991, la dette extérieure de l'URSS est passée de 25 milliards de dollars US à plus de 70 milliards, et surtout que l'on estime que entre 50 milliards et 100 milliards de dollars US sont sortis d'URSS pendant la perestroïka (avec la permission de qui ?), mettant dès lors l'URSS en cessation de paiement.

Et les dettes contractées l'ont été pour la consommation surtout, de quelques uns. C'était l'époque où Yves St Laurent ouvrait une boutique à Moscou.

Certains disent que cela était du à la stratégie de Gorbatchev et de ceux qui l'ont nommé, qui était la suivante :

Enrichir rapidement certains Soviétiques pour créer une classe d'affaire liées aux "économies modernes".

Endetter l'URSS au point qu'elle soit en cessation de paiement pour que, à la fin, "l'Occident" "doive la prendre en charge" pour "récupérer ses capitaux et prendre ses "intérêts", et y introduisent par le fait même "une économie moderne".

Donc, forcer l'Occident à moderniser l'URSS, c'est-à-dire à l'américaniser selon les conceptions néolibérales alors en vigueur dans le monde anglo-saxon ...et en URSS. En 1917, Lénine prend pour modèle d'industrialisation le modèle allemand de l'économie de guerre, au profit de la promotion des masses, et en 1985, Gorbie prend pour modèle le modèle anglo-saxon d'économie prédatrice, au profit de la promotion des élites de la nomenklatura.

Gorbie et la direction du Parti-Etat ont eu raison : l'URSS s'est bien américanisée, mais dans sa variante latino ...américaine : économie dépendante, oligarchies prédatrices, soumission aux intérêts de l'impérialisme, pénétration par les intérêts capitalistes compradores, polarisation sociale, féodalisme de fait pour le peuple et "socialisme" pour les élites, le post-capitalisme en quelque sorte, fragmentation ethniciste ("communautariste" dirait on en France), etc...

Et Poutine, maintenant, nage dans la boue pour faire sauter de sa vision "américaine", l'adjectif accolé "latino", ...Pendant ce temps là, l'Amérique latine, elle, commence à sortir du "sous-modèle" latino-américain concocté par le Chicago boys pour inventer un modèle latino-américain inventé par les Muchachos de Caracas. Et les Chinois ont tiré de cette expérience, l'idée qu'il valait mieux sauter l'étape du capitalisme sans frontière et sans contrôle. Et que l'impérialisme, cela existait toujours.

Mais aussi: que serait devenu l'Occident capitaliste si entre 1985 et la fin des années 1990, il n'y avait pas eu cette masse énorme de "nouveaux consommateurs" tombés du ciel pour sauver la machine économique capitaliste occidentale de plus en plus poussive. Cet "appel d'air" a sans doute évité l'effondrement du système dominant et peut-être même , la révolution à l'ouest, pour un temps. Mais aujourd'hui il n'y a plus d'espaces nouveaux à conquérir "pacifiquement", la seule solution pour l'impérialisme est donc son retour au naturel le plus trivial : la guerre et l'exterminisme (dixit Gastaud). Nous y sommes !

Bruno Drweski




Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 20:46

PREMIER DECEMBRE 1944 AU CAMP DE THIAROYE : A l’origine du massacre des tirailleurs sénégalais

Premier Décembre 1944, des tirailleurs sénégalais sont massacrés au camp de Thiaroye. Retour sur l’événement, 65 ans après.

Débarqués le 21 novembre à Dakar, des tirailleurs libérés des camps de prisonniers de guerre allemands et démobilisés sont rassemblés au camp de Thiaroye à quelques kilomètres de la capitale. Mais ils attendent de recevoir les arriérés de leur solde et de pouvoir échanger leurs marks (monnaie officielle de la République fédérale d’Allemagne depuis juin 1948). En France, malgré leurs réclamations, on le leur avait refusé sous divers prétextes, et on leur avait promis que tout se ferait au Sénégal.

Mais une fois au Sénégal, rien non plus ne se faisait. On leur proposait l'échange de leur argent à la moitié de sa valeur, ils recevaient un nouvel ordre de départ... C'en était trop. Les tirailleurs protestèrent, manifestèrent sans doute. Ils séquestrèrent un Général qui leur donna satisfaction pour être relâché... La nuit suivante, le 1er décembre 1944, l'armée française intervenait en bombardant et mitraillant le camp. Les tirailleurs n'avaient pas d'armes. Combien de morts? 25, 38, 60 ou plus?

Quelques-uns de ceux qui n'avaient pas été tués passèrent en jugement et furent emprisonnés jusqu'à ce qu'une grâce présidentielle leur soit accordée en avril 1947, lors du voyage de Vincent Auriol en AOF (Afrique Occidentale Française). Pour la postérité, le talentueux sénégalais Ousmane Sembène en a fait un film en 1988, intitulé «Camp de Thiaroye» dont la durée est de 147 minutes.

Origine des tirailleurs

Concernant l’origine des tirailleurs, il faut retenir qu’en 1857, Louis Faidherbe, Gouverneur général de l’Afrique occidentale française (AOF), en manque d'effectifs venus de la métropole sur les nouveaux territoires d’Afrique, pour faire face aux besoins générés par la phase de colonisation, crée le corps des tirailleurs sénégalais. De nombreux esclaves, tout juste affranchis, s'y enrôlent. Très vite, ces troupes participèrent à la conquête de l'Empire, aux côtés de l'armée française.

De 1857 à 1905, les régiments de tirailleurs sont constitués d’esclaves affranchis rachetés par les Français à leurs maîtres africains. Ces effectifs furent progressivement renforcés d’apports de prisonniers de guerre et de volontaires. Le décret fut signé le 21 juillet 1857 à Plombières-les- Bains par Napoléon III. Jusqu'en 1905, ce corps intègre des esclaves rachetés à leurs maîtres locaux, puis des prisonniers de guerre et même des volontaires ayant une grande diversité d'origines.

Les tirailleurs sénégalais ne sont pas nécessairement Sénégalais, ils sont recrutés dans toute l'Afrique noire. Si le premier bataillon des « tirailleurs sénégalais » a été formé à Saint-Louis (au Sénégal), la majorité des soldats ne sont pas originaires du Sénégal. On y trouve des originaires du Sénégal mais aussi du Mali, du Burkina Faso, du Tchad, de la République Centrafricaine, etc. Les ethnies Bambara et Toucouleur étaient très bien représentées. Après 1905, les Tirailleurs prirent une importance plus grande avec le besoin de forces de police efficace sur l’immense territoire africain sous administration française, des problèmes d’insécurité liés à des révoltes sporadiques (en Mauritanie, au Maroc), le déploiement des Tirailleurs en dehors d’Afrique et après le déclenchement de la première Guerre mondiale, le besoin de renforcer les troupes engagées sur le front lorrain.

Les tirailleurs en chiffre

Selon Marc Michel dans son ouvrage «Les Africains et la Grande Guerre. L'appel à l'Afrique (1914-1918) », Ed : Karthala, paru le 24 octobre 2003, en 1914-1918, ce sont environ 200.000 «Sénégalais» de l'AOF qui se battent dans les rangs français, dont plus de 135.000 en Europe. 30.000 d'entre eux y ont trouvé la mort, et nombreux sont ceux qui sont revenus blessés ou invalides. Les troupes levées en Afrique du Nord, théoriquement non noires, comprenaient en fait aussi des Africains noirs (15.000 noirs au Maroc, pour 30.000 soldats environ), qui servent sous les ordres du Général français Charles Mangin.

Des méthodes d’enrôlement atroces

Dans son livre sur les « tirailleurs sénégalais» (La France et ses tirailleurs, éditions Duboiris, 2003) Charles Onana, rappelle que la France utilisait quelquefois des méthodes barbares pour enrôler les Africains. Il cite le témoignage d’Ateba Yene : « Dans les villages, la mission ambulante de mobilisation forcée faisait rage. Les indigènes à la carrure d’athlète étaient ramassés et attachés par une corde autour des reins avec comme lieu de destination ad patres, la boucherie nazie. Les missionnaires catholiques, eux aussi, jouèrent un rôle très important et ne furent pas inactifs…».

M. SYLLA Amadou Président SOS CASAMANCE

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 20:38

http://www.fr.groups.yahoo.com/group/redid_ani/message/7380


Chicaneries françaises
 
Il n’y a pas très longtemps nous étions invités  à une cérémonie de baptême d’un petit garçon de six mois, dans la région lyonnaise,  par un couple amis. Le mari est un français, blond aux yeux bleus ; un homme très courtois, d’une grande amabilité, très humble et d’une humanité très visible. Il est profondément amoureux de son épouse, une noire originaire de ce pays d’Afrique de l’ouest qu’on appelle la Côte d’Ivoire.
 
Après la cérémonie à l’église, nous sommes allés au domicile du couple où un rafraîchissement et un déjeuner étaient prévus.  Là le mari nous a exprimé sa colère et  surtout sa honte face au comportement du consulat de France à Abidjan qui a refusé le visa à la mère de son épouse qui devait venir voir sa fille et assister au baptême de son petit fils.
 
Il expliquait avec rage que sa femme et lui ont fourni tous les documents demandés par le consulat, rien ne manquait et pourtant le visa a été refusé, sans la moindre explication. Avant d’aller plus loin examinons ici la liste des documents exigés par les ambassades et autres consulats français pour le voyage  d’un africain dans leur pays.
 
Documents exigés par la France
 
Le  sénégalais, le malien, l’ivoirien, le togolais ou le camerounais qui désire aller en visite en France doit fournir les documents suivants, un billet d’avion aller et retour, une attestation de travail, une attestation de congé, une copie des trois derniers bulletins de salaire, une copie de sa carte de CNPS ( sécurité sociale), Un relevé de son compte bancaire, une quittance de loyer, une quittance de la facture d’eau, une quittance de la facture d’électricité, si possible du Gaz, un certificat d’hébergement ou une réservation d’hôtel en France, une assurance de voyage etc.
 
Celui qui vous invite en France doit vous envoyer un certificat d’hébergement, une attestation de loyer, son dernier bulletin de salaire,  son attestation de payement de ses impôts des années 2007 et 2008 et une copie de sa facture d’électricité EDF
 
Lorsque vous avez tous ces documents, il est inutile de pavoiser car vous n’êtes pas au bout de vos peines, vous devez obtenir un rendez-vous ou vous lever très tôt le matin pour aller affronter l’arrogance, le mépris et la condescendance du personnel administratif français sans oublier une de ces interminables files d’attente devant l’Ambassade ou le consulat de France à Bamako, Dakar, Douala , Abidjan ou  à Lomé.
 
Il ne faut pas oublier d’ajouter une somme de 40 000f cfa au dossier, car en cas de refus du visas, cette somme ne vous sera pas remboursée.  Nous refusons ici de commenter le caractère mesquin de cette procédure et toute la chicane qui accompagne la liste des documents à fournir. Même la gestapo allemande et l’union soviétique de la guerre froide, ne demandaient pas  autant de documents.
 
L’attestation de loyer, la facture d’eau et d’électricité de celui qui veut aller assister au mariage d’un frère ou au baptême d’un enfant est tout simplement indécent, ridicule et minable de la part d’un pays  qui a occupé et asservit d’autres peuples  pendant des décennies, en les accompagnant dans une misère sans nom à travers son soutien à des dictatures sordides et criminelles.
 
Mais pour être polis, restons dans le domaine du droit pour dire que chaque pays est libre de fixer les règles d’entrée  sur son territoire national et sur ce plan, la France est libre de prendre les dispositions qu’elle juge nécessaire d’appliquer aux africains pour fouler son sol. Cela est normal et relève de la souveraineté de l’Etat Français et nous n’avons rien à redire.
 
C’est exactement comme dans la nuit du 16 au 17 juillet 1942, quand le gouvernement français prenait tout seul la décision souveraine de rafler les juifs français. La fameuse rafle du Vélodrome d’hiver,  sans que l’occupant  allemand ne le demande, dans le seul but de plaire aux nazis et de permettre aux français de souche de s’emparer honteusement des biens de leurs victimes juives.
 
9000 policiers et gendarmes furent mobilisés à cet effet et 13 152 juifs, selon les chiffres du gouvernement français, furent déportés dans le camp d’internement de Drancy, avant d’aller finir en déportation dans les abominables camps de la mort de l’Allemagne hitlérienne. C’est là l’une des plus belle page que la France , patrie des droits de l’homme peut offrir au monde d’aujourd’hui.
 
Nous rappelons qu’en 1986, quand la France , après les attentats terroristes avait imposé le principe des visas à tous les ressortissants de l’Afrique noire et du Maghreb, notre frère, le capitaine para commando Isidore Noël Thomas Sankara, président du Burkina-Faso, avait aussitôt appliqué la réciprocité en exigeant le visa pour tous les français désireux de séjourner au Burkina-Faso.
 
C’est là que se trouve la solution des chicaneries et autres humiliations quotidiennes que la France impose depuis des siècles aux africains.  Il faut donc commencer par avoir à la tête de nos pays des dirigeants politiques, qui ont le sens des valeurs. Des dirigeants qui ne sont pas couchés à plat ventre devant le moindre directeur de cabinet d’un ministre français de passage  à Lomé, à Bamako, Conakry, Dakar, Abidjan ou Yaoundé.
 
L’histoire humaine nous enseigne que c’est le comportement d’un homme qui fait qu’on le respecte, ou qu’on le méprise. Nos relations avec la France doivent être des relations de partenariat et non celles d’un tuteur à un mineur. Il faut une fois pour toute sortir de cette idée que la France va aider au développement de l’Afrique.
 
C’est faux et même impensable qu’un français puisse y songer. Voilà  cinquante ans que cela dure. Montrez nous un seul pays de l’espace francophone de notre continent qui est développé ?  cela n’existe pas et les africains que nous sommes, devons nous en prendre aux choix stupides de nos dirigeants politiques.
 
Organiser une vie de dignité chez nous aussi
 
Commençons par organiser chez nous une vie de dignité à travers notre propre activité de production. Commençons par retirer les ordures ménagères de nos rues et faisons en sorte que la richesse nationale,  déjà insuffisante, produite par la majorité de la population, ne soit plus accaparée par une minorité, dont le niveau de vie insulte la pauvreté croissante de  nos malheureux peuples africains.
 
Le racket, le tripatouillage, la magouille politico affairiste, les surfacturations, les attributions de contrats d’Etat sans appels d’offres, l’étalage de résidences et de voitures luxueuses dans des pays où la majorité des citoyens ont de la peine à manger est une indécence qui frôle l’inconscience.
 
Nous voulons pouvoir nous soigner chez nous quand nous sommes malades.  Ainsi qu’avoir chez nous aussi une retraite, digne de ce nom pour nos vieux jours, avoir des routes praticables en toutes saisons, pour relier nos grands centres urbains à notre arrière pays.
 
Voilà des choses simples qui ne doivent pas être un rêve pour notre génération et qui peuvent se réaliser chez nous sans attendre Godeau. Nous ne demandons pas la lune, mais vivre dignement chez nous. Bref, faire en sorte que dans sa recomposition politique, économique, sociale et culturelle, la gestion des affaires publiques de nos pays soit transparente et loin de l’opacité actuelle qui favorise la combine mafieuse et les détournements massifs de l’argent public. Tel est le principal défi du moment.
 
Visas et souveraineté
 
Un pays souverain est libre d’édicter, à n’importe quel visiteur, les conditions de pénétration sur son territoire national. Que ceux qui ont de la mémoire se souviennent encore des conditions de séjours d’un Allemand de l’Ouest à Berlin-Est, et vous comprendrez qu’ils ne nous contrediront pas sur ce point précis.
 
Si nos pays ont le sens de l’honneur, ils doivent aller le plus loin possible dans l’application de la réciprocité Pour sortir de l’arrogance et des conditions humiliantes d’attribution du visa français voici ce que les pays africains peuvent aussi exiger comme conditions pour l’obtention d’un visa pour aller au Sénégal,  au Cameroun, au Mali, en Côte d’Ivoire au Togo ou au Burkina-Faso.
 
Documents à exiger par les ambassades et consulats Africains en France...   
 
Voici ce que nous proposons comme Documents à fournir pour le français qui sollicite un visa d’entrée dans nos modestes pays africains, un billet d’avion aller et retour, une attestation de loyer, un relevé bancaire, les trois derniers bulletins de salaires, une copie de la facture d’eau, d’électricité ou de gaz, une copie de sa carte de sécurité sociale, une réservation d’hôtel ou un certificat d’hébergement, un casier judiciaire vierge, un certificat médical attestant que le requérrant du visa n’a pas un penchant pour la pédophilie, car la pédophilie est considéré par les pays européens eux mêmes comme un acte criminel, indigne et immoral et une assurance maladie, une assurance de voyage et une caution de 500 000 FCFA, remboursable au retour du requérant du visa. Si  dans les trois jours qui suivent son retour, il ne se présente pas à notre modeste consulat, cette somme ne sera plus remboursable.

Tous français déjà impliqués dans une affaire de corruption est automatiquement interdit de séjours dans nos pays fragiles d’Afrique.
 
Cette disposition nous permettra de ne plus entrer en matière et en affaire avec tous ces industriels véreux, qui ont des accointances avec le gouvernement français et qui mettent leurs avions et leurs bateaux à la disposition du chef de l’Etat français pour des vacances, et qui font parfois de lui un de leurs agents commerciaux auprès de nos malheureux gouvernements obligés très souvent d’attribuer des marchés publics sans appels d’offres à des entreprises qui n’ont que des avantages chez nous et pas de charges, une assurance maladie
 
Voilà des simples conditions d’attribution des visas qui feront réfléchir tous les français qui veulent venir au soleil et s’offrir du bon temps en Afrique. Il est évident que seul un gouvernement africain qui a suffisamment du courage et surtout une haute idée de ses responsabilité s  peut prendre de telles dispositions.
 
C’est lorsque des ministres  français, des hommes d’affaires comme Bouygues, Pinault ou Bolloré auront accomplis de telles formalités que la France entière se rendra compte des humiliations et des chicaneries inutiles qu’elles imposent quotidiennement aux africains.
 
Conclusion Générale
 
Les combats que les africains ont mené depuis la nuit noire du colonialisme nous enseignent : qu’il n’y a pas d’exemple dans l’histoire de pays dominés qui ont réussi leur développement, ou dont le plein épanouissement national à été l’œuvre d’un autre pays.
 
C’est grâce au pouvoir d’autodétermination,  conféré par  l’indépendance, qu’un peuple retrouve la libre disposition de lui même et peut  alors s’organiser de manière à bâtir  une économie, une culture, une nation à son service.
 
C’est dans cette voie que nous disons de façons très claire, que la nature des hommes nous importe peu, l’ethnie ou la descendance royale de telle ou telle personne, ne nous intéresse plus encore moins les diplômes qui ne permettent pas de prendre les bonnes décisions, quand on est aux commandes des affaires d’Etat.
 
Nous voulons à la tête de nos pays des hommes et des femmes qui ne sont pas au service d’une tiers puissance. L’idée d’un homme à la tête de son pays pour préserver les intérêts d’un autre pays, au détriment de ceux de son propre peuple, est la chose la plus humiliante et la plus indigne de l’histoire de l’homme sur la terre.
 
Nous devons simplement avoir le courage de rompre  avec de telles pratiques qui nous rendent ridicules et honteux devant ce monde qui nous regarde avec pitié portant nos malheurs sur nos têtes au bord de la route de l’histoire, dans un terrain vague et infertile où l’avenir semble ne plus pousser.
 
On peut être pauvre et se faire respecter. Le Rwanda de notre frère Paul Kagamé nous enseigne que quand une puissance moyenne a formé des génocidaires et veut jouer au matamore chez vous il faut expulser son ambassadeur et rompre les relations diplomatiques avec elle.  L’Algérie nous enseigne que quand l’occupant vous méprise et piétine votre existence il faut prendre les armes et le chasser sans ménagement.
 
Le Vietnam nous enseigne que la puissance de feu de l’occupant ne peu pas surpasser votre connaissance du terrain et votre volonté de vivre simplement libre chez vous. Alors chers compatriotes d’Afrique et d’ailleurs, l’heure n’est plus à la fatalité, aux pleurnichages et aux jérémiades inutiles, le temps des salamalecs est bel et bien terminé, les africains doivent simplement prendre des dispositions pour défendre le peut de dignité qui leur reste ainsi que leur modeste vie et leur survie sur cette terre des hommes,  rien de plus.
 
Africains, Nous sommes des peuples libres, il est possible que nos dirigeants politique corrompus,  hautains et médiocres pensent le contraire, à ceux là, nous leur réservons le juste sort et la belle fin de vie de Ceausescu ou de Mobutu, dans la nuit du grand soir de la dignité retrouvée. Dans cette quête,  ne baissons donc pas les bras, encore moins la tête, comme l’exprime si bien cette vieille chanson paysanne des montagnes du Venezuela, "ils peuvent tuer l’homme mais ils ne peuvent tuer la façon dont son âme se réjouit lorsqu’elle rêve d’être libre".
 
SERGE NICOLAS NZI









Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 20:15

http://www.atlasalternatif.over-blog.com/article-hydrocarbures-les-russes-et-chinois-marquent-des-points-41975621.html


Hydrocarbures : les Russes et Chinois marquent des points

Le 14 décembre dernier, la République populaire de Chine a officiellement ouvert un gazoduc au départ du camp de Samandepe au Turkménistan en présence des présidents de Chine, d'Ouzbékistan et du Kazakhstan (pays que traverse le gazoduc). Ce gazoduc de 7 000 km devrait acheminer 40 milliards de mètres cubes par an en Chine en 2012. La semaine suivante on apprenait que la Russie après des tensions avec le Turkménistan suite à une explosion de gazoduc en avril dernier venait de signer un accord pour une livraison de 30 milliards de mètres cubes de gaz par an.

Ces accords semblent signer le glas des espoirs américains de voir le gouvernement turkmène exporter son gaz vers l'Occident via le pipeline qui traverse la Turquie. L'option du pipeline occidental avait été déjà affaiblie par le mémorandum signé en mars entre la société azerbaïdjanaise SOCAR et le russe Gazprom. Par ailleurs la guerre d'Afghanistan continue d'affaiblir la politique des Etats-Unis en Asie centrale. Alexander Cooley de l'université de Columbia, notait récemment que l'utilisation des pays d'Asie centrale pour l'approvisionnement des troupes américaines en Afghanistan dans le cadre du Northern Distribution Network (NDN) - un tiers des approvisionnemet des troupes transitent par ces pays désormais - pourrait prochainement nuire à la stabilité de ces pays en faisant des cibles potentielles des talibans, et rend Washington dépendant de leur bon vouloir.

En Irak où les Etats-Unis firent la guerre entre autres pour accaparer les ressources en hydrocarbures, leur position est aussi loin d'être hégémonique. Le 12 décembre dernier, le russe Loukoil en partenariat avec le norvégien StatoilHydro a remporté le marché d'exploitation du champ pétrolifère Kourna Ouest (West Qurna)-2 tandis que Shell et China national petroleum company obtenaient d'autres champs. L'Irak produit 2,5 millions de barils par jour. Il espère passer à 7 millions dans six ans. West Qurna-2 exploité par les Russes pourrait produire 1,8 millions de barils.

En termes de réserves prouvées Qourna Ouest-2 recèle 12,8 milliards de barils soit un dixième des réserves du pays. Les Russes en partenariat avec les Turcs et les Malaisiens obtiennent aussi Badra (109 millions de barrils) dans l'est du pays. Malaisiens et Japonais obtiennent Garraf (au centre du pays) - 863 millions de barils. L'Angola (l'entreprise publique Sonanol) décroche Najmah au nord (858 millions de barils) alors qu'elle exploitait déjà Qaiyarah (807 millions). Toutefois Shell et le Malaisien Petronas contrôleront Majnoon au Sud de l'Irak (12,6 milliards de bails) et China National Petroleum Company exploitera Halfiya dans le sud (4,1 milliards) en partenariat avec Petronas et Total. Les Chinois sont aussi présents dans Roumalia (17,8 milliards de barils) où British Petroleum est majoritaire. Certains champs n'ont pas trouvé preneur à cause des actions de la guérilla. Le groupe Hands off Iraqi oil continue de dénoncer ces ventes aux enchères du pétrole irakien.

A noter aussi dans ces grandes recompositions du partage du gâteau des hydrocarbures en Eurasie que la Russie vient de signer un accord d'approvisionnement de la Chine en gaz. Elle vient en outre d'inaugurer un nouveau terminal pétrolier pour approvisionner l'Extrême Orient. Tandis que sur le front Ouest, comme tous les ans en hiver, les tensions avec l'Ukraine menacent à nouveau l'approvisionnement de l'Europe de l'Est.




Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 21:24

http://www.atlasalternatif.over-blog.com/article-palestine-manifestations-un-an-apres-l-attaque-de-gaza-41972377.html


Palestine : manifestations un an après l'attaque de Gaza

Les collectifs solidaires de Gaza manifestaient le week end dernier en France pour le premier anniversaire de l'agression israélienne.

L'heure semble être à la division dans les rangs. Le Collectif Cheikh Yassine (une organisation autour de laquelle se développent diverses controverses dans les milieux pro-Palestine) qui revendique (mais l'information est invérifiable) la présence de 700 personnes à sa manifestation à Paris de Nation à Bastille a publié un communiqué dans lequel il affirmait avoir essayé de se joindre aux manifestations organisées par d'autres collectifs mais selon lui ces autres collectifs ont finalement choisi des itinéraires différents. Ce communiqué a fait l'objet de démentis par d'autres groupes. Abna Philistine, l’APF, la GUPS et Mémoire de notre Terre pour leur part s'étaitent donné rendez-vous sur le Parvis de Notre Dame de 17h30 à 19h30. Ces organisations n'ont pas publié de bilan de la participation à cette manifestation.

En Province l'Association France-Palestine Solidarité Nord-Pas de Calais revendiquait dimanche 700 manifestants à Lille. Pas de bilan chiffré sur Marseille, ni de Lyon. On est loin des milliers de manifestants de janvier dernier.

Les autres pays européens ne semblent pas avoir organisé de manifestations au cours des derniers jours

En Egypte, les quelques centaines d'internationalistes français et européens qui avaient prévu une Marche pour la Liberté de solidarité et d'aide humanitaire jusqu'à Gaza ont été bloqués au Caire par la police égyptienne alliée du gouvernement israélien. Un rassemblement de soutien à Paris devant l'ambassade d'Egypte était organisé ce mercredi. Divers collectifs comme la Confédération paysanne ont écrit au gouvernement français et à l'ambassade égyptienne et les citoyens solidaires de Gaza sont invités à faire de même.

Une autre manifestation aura lieu en Cisjordanie. Les deux marches devraient se rejoindre, 
les 31 décembre et 1er janvier, à Gaza.

Pendant ce temps la répression israélienne se poursuit à Gaza et en Cisjordanie. Le 26 décembre six Palestiniens ont été tués. En Cisjordanie, trois militants du Fatah --le parti du président palestinien Mahmoud Abbas--, impliqués selon l'armée israélienne dans le récent assassinat d'un colon israélien (mais rien n'est prouvé puisqu'ils n'ont pas eu droit à un procès équitable), ont été tués lors d'une opération de l'armée israélienne à Naplouse (nord). Dans la bande de Gaza, trois Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens. Selon des sources palestiniennes, les victimes sont des ferrailleurs ramassant des bouts de métal près de la clôture séparant l'enclave palestinienne d'Israël (AFP). Le gouvernement israélien a dévoilé, lundi 28 décembre, un projet de construction de plus de 700 nouveaux logements dans des secteurs de Cisjordanie que ce gouvernement considère comme appartenant à Jérusalem




Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 21:06

Demande d’inscription

Suite à notre appel Pour 2010 : Osons !

Nous somme agréablement surpris d’avoir eu pas mal de propositions, et surtout d’envies d’avancer.

Comme propositions, Roland nous propose de refaire le sommet de Copenhague, Baghdadi d’Algérie propose un Forum Social des Damnés de la Terre , Philippe nous demande d’organiser un week-end de solidarité en essayant de mettre dans chaque ville un lieu de rencontre, d’écoute et d’étude de projets pour les précaires, Jean-François, quant-à-lui, propose une grande manifestation dans une grande ville suivie d’un débat : « Comment s’en sortir ? »…

Et, pas mal de réactions positives.

Les Damnés de la Terre ont pour principe que les projets se fassent en commun, que chacun y participe, à tous les niveaux.  Et que tout soit clair dès le départ : discutons ensemble de ce qu’il faut faire, tranchons ensemble et mettons en place ensemble. Que chacun suive ces actions de A à Z.

Nous devons nous compter et répartir les tâches. Apprendre à ne pas laisser aux autres ce que l’on a à faire. Ce qui crée les manipulations.

Les Damnés de la Terre ne souhaitent pas prendre et diriger un projet tous seuls.

Manipuler qui est manipulable.

On ne s’engage pas que par des mots et derrière son clavier d’ordinateur.
Quand on veut refaire le monde, cela a à un prix.

Retroussons nos manches et faisons ce que nous avons à faire.

Nous demandons à tous ceux qui veulent participer de cette démarche de s’y inscrire ici :

http://damnesdelaterre.com/index.php?option=com_rsform&formId=2&Itemid=99999

En précisant vos idées, vos besoins, et ce que vous pouvez amener...

A ceux qui nous ont déjà adressé un mail, nous leur demandons de s’inscrire quand même, ce qui nous permettra de mieux nous comptabiliser.

Les deux projets en cours

Opération relai-solidarité :

Nous demandons à chacun d’entre vous qui est d’accord sur le principe, de nous communiquer sa ville ou région et son domaine professionnel.

Vu la situation sociale difficile, nous souhaitons mettre en place des relais de solidarités.

Organisation d’une rencontre :


http://damnesdelaterre.com/index.php?option=com_content&view=article&id=416:pour-2010-osons-&catid=36:derniere-minute&Itemid=69

Pour 2010 : Osons !   
       
Aux textes que nous vous adressons, la quasi-totalité des retours est pour nous dire que vous êtes d’accord et nous encourager.

Pas plus tard qu’hier, nous avons fait une proposition de relai de solidarité, cela ne fait pas 24h, et nous avons déjà des retours concrets : propositions de lieux, de professeurs, artisans, informaticiens, … des réponses aussi qui viennent du Brésil, des Antilles, de l’Algérie, de la Tunisie et un peu partout en Europe.

Comme vous le savez, on a les dirigeants que l’on mérite.

Pourquoi ne pas essayer de nous organiser en sachant qu’un autre monde est possible.

D’abord, se fixer une date pour se retrouver tous et créer une force sur la base des valeurs qui nous unissent.

En premier lieu, que celui qui est d’accord nous le fasse savoir.

Nous proposerons ensuite une date qui sera discutée et adoptée majoritairement, puis un lieu qui sera lui aussi discuté et adopté majoritairement.

Et sur la base des propositions de chacun, nous ferons une synthèse pour organiser la journée ou le week-end.

De notre côté, nous disposons de huit mille contacts mails, mais que chacun relaye à son tour l’information, plus nous serons nombreux et moins la pierre sera lourde à porter.

Mieux vaut tard que jamais.

Essayons de réagir et de travailler autrement.

« Chaque génération,  doit dans une certaine opacité, découvrir sa mission, l’accomplir ou la trahir » Franz Fanon






Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 20:49

http://www.france-palestine.org/article13625.html


Gaza, Marche Pour la Liberté, dernière minute 

Fil info en direct du Caire

Nous apprenons à l’instant de l’AFPS en Egypte qu’une délégation des marcheurs pour la liberté vient de rencontrer le dirigeant palestinien Nabil Shaat. Cette délégation, composée notamment de parlementaires, d’un représentant de Code Pink (Etats-Unis) d’un Canadien, d’un Thailandais, d’un Belge, de Luisa Morgantini (Italie) et de militants français, a fait part de la solidarité des marcheurs envers le peuple palestinien assiégé par Israël dans la bande de Gaza et de leur exigence de levée du siège et de la fin de l’impunité d’Israël. Ils ont aussi fait part de leur volonté de se rendre à Gaza pour témoigner de leur solidarité.

Les marcheurs "attendent des autorités égyptiennes qu’elles prennent la décision politique de les laisser passer à Gaza (....) et les autorités françaises ou européennes ont une lourde responsabilité dans cette situation pour n’avoir pas – à notre connaissance – effectué les démarches nécessaires auprès des responsables égyptiens ; (...) alors qu’Israël est bien le principal responsable du blocus de Gaza, voilà qu’aux yeux de l’opinion publique, cette responsabilité se déplacerait vers d’autres, qui sont pourtant à la tête d’un pays qui, l’an dernier, a manifesté avec force et massivement sa solidarité avec les Palestiniens.

En maintenant leur interdiction, les autorités égyptiennes créeraient elles-mêmes les conditions d’un déplacement du débat dans leur propre société – ce que nous nous sommes toujours refusé à faire" Nabil Shaat devait, de son côté, tenter une médiation pour permettre aux citoyens du monde de traverser la frontière et d’apporter notre solidarité aux Palestiniens.

Le siège doit cesser. La France et l’Europe doivent agir en ce sens urgemment.

Paris, Le 29 décembre 2009, 13 heures 45

Nous apprenons a l’instant des militants de l’AFPS sur place en Egypte, venus participer a la marche pour la liberté, pour la levée du siège israélien de Gaza et la fin de l’impunité d’Israel qu’une rencontre est prévue avec l’ambassadeur de Palestine en Egypte. Il s’agit de lui transmettre la démarche des marcheurs, et de lui demander de s’en faire l’interprete auprès des Autorites égyptiennes. Les marcheurs pour la liberté doivent pouvoir se rendre a gaza.

Paris, le 29 décembre 2009 10 h 45.

Nous apprenons à l’instant de l’AFPS sur place en Egypte que les participants à la marche pour la levée du siège de Gaza, partis manifester à Rafah leur solidarité avec les Gazaouis, sont bloqués depuis plus de deux heures -et de "négociations"- à Ismailya, â 80 kms du Caire. Le siège de Gaza doit être levé et la solidarité avec le peuple palestinien doit pouvoir s’exprimer dans la liberté, y compris de circulation.

Paris, le 28 décembre 2009, 17 heures.

Un an après le début de l’offensive israélienne meurtrière contre la population palestinienne de Gaza et alors qu’Israël y maintient son siège illégal et inhumain, quelque 200 personnes, Européens, Indiens, Américains, parmi les 1300 venus de 43 pays participer à la "Marche pour la liberté", viennent de partir du Caire pour manifester à Rafah, à la frontière égypto-palestinienne, et pour exiger la levée du siège.

Les citoyens expriment au peuple palestinien leur solidarité.

Les gouvernements doivent eux aussi, enfin, agir. Avec efficacité.

Nous demandons à la France et à ses partenaires européens de faire pression contre Israël pour aboutir enfin à la levée de ce siège insupportable.

Paris, le 28 décembre 2009, 14 heures 15.






Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens