Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 20:48

Je m´appelle Claude Raymond, c´est moi seule qui ai interpellé Arthur à Vals-les-Bains, j´ai le droit de m´exprimer face à l´emballement dément et à l´accusation d´antisémitisme dont les médias ont fait leurs choux gras depuis un mois.

À Vals-les-Bains, où la configuration est particulière (casino, théâtre et bar donnant sur un hall à entrées multiples), c´est la police qui a interdit l´entrée du théâtre, et c´est Arthur lui-même qui a annulé son spectacle. Notre manifestation, sans le moindre soupçon d´antisémitisme, était pacifique et d´ailleurs la police n´a procédé à aucun contrôle d´identité. Deux journalistes du Dauphiné libéré étaient présents et ont relaté correctement l´événement dans son édition du 18 janvier 2009. La dépêche de l´AFP était également exacte. Alors, pourquoi tous ces mensonges : journalistes sans éthique ou volonté délibérée de tordre la vérité ? Mesdames et Messieurs les journalistes, c´est à vous que je pose la question !Revenons à Vals-les-Bains, après une heure d´attente, Arthur s´est présenté en victime : « On m´attaque pour ma religion, je suis juif  ». Je suis juive aussi, je le lui ai dit, il m´a regardée et c´est bien la première fois que ses yeux exprimaient un sentiment, une haine féroce. Il y a eu ensuite son texte dans Le Monde « La haine des incendiaires des âmes », une longue pleurnicherie victimaire et pas un mot sur son soutien (ou pas) à l´État d´Israël. Et j´ai enfin compris. Sous son air benêt se cache un redoutable mariole, et quoi de mieux pour booster son spectacle, qui n´attire pas les foules (à ce qu´on dit), que de jouer sur le communautarisme des uns et la solidarité contre l´antisémitisme des autres. Pain bénit !

J´ai tenté, sans résultat, de joindre des rédactions pour rétablir la vérité et surtout pour faire comprendre qu´il est irresponsable d´assimiler le refus du sionisme assassin à l´antisémitisme. Les vrais antisémites sont toujours là et vous ne serez plus crédibles en hurlant au loup quand ils se déchaîneront.

Je suis juive, petite-fille de déportés morts à Auschwitz, enfant cachée pendant l´Occupation, traitée de « sale youpine » toute mon enfance et victime d´une campagne antisémite dans mon joli village de l´Ardèche il y a vingt ans, j´y ai laissé mon entreprise, une variante de « rumeur d´Orléans ». Je connais les ravages du véritable antisémitisme en France, je doute fort qu´Arthur comprenne de quoi je parle, qui n´a d´ailleurs rien à voir avec la religion dont il se réclame et qui relève de la sphère privée, je suis athée et mes grands-parents venus de Pologne, Icek et Rosa Rosenberg, n´étaient pas religieux non plus...

Je suis membre de l´UJFP (Union Juive Française pour la Paix). Les médias (presse, radios, télés) ne peuvent continuer à dérouler le tapis rouge à tous les Français sionistes sans les confronter aux Français qui ne peuvent plus supporter les massacres impunis commis par Israël, cet État voyou qui a perdu son âme. Si les médias n´ont pas ce courage, qu´ils ne s´étonnent pas quand nous nous faisons entendre directement, comme, au hasard... à Belfort, Lille ou Vals-les-Bains.

Claude Raymond
07350 - Antraigues

www.nouvelobs.com 
 

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 20:37

http://labica.lahaine.org/articulo.php?p=56&more=1&c=1

Mort de Georges Labica

Le philosophe Georges Labica vient de décéder, brutalement, le jeudi 12 février, d’une hémorragie cérébrale.

Francis Combes 14.02.2009

Ceux qui ont eu la chance de la fréquenter et de travailler avec lui ressentent une grande peine et une énorme perte. Georges était un homme fraternel, à l’intelligence toujours en éveil, un intellectuel ouvert et combatif, un pédagogue et un orateur hors pairs, un esprit libre et un militant dont l’internationalisme et l’engagement ne se sont jamais démentis. Il était certainement l’un des penseurs marxistes les plus marquants d’aujourd’hui.

Outre son activité d’enseignant pendant des années, de l’Algérie à la faculté de Nanterre, il a produit une œuvre théorique nécessaire pour notre époque. Il fut notamment le co-directeur de cette somme qu’est « le Dictionnaire critique du marxisme ». Et, récemment, il avait fait paraître un grand essai, à contre-courant des platitudes bien pensantes en vogue actuellement, sa « Théorie de la violence » .

Aux éditions Le Temps des Cerises, il a notamment publié « Démocratie et révolution », qui explore de façon vive et stimulante le rapport entre ces deux termes, contribuant par là à refonder une pensée révolutionnaire pour aujourd’hui. Pour lui, Démocratie et Révolution sont plus que jamais indissociables. La démocratie pour la révolution, la révolution pour la démocratie : il n'est pas d'autre programme dans la lutte des classes antilibérale et anti-impérialiste, où la violence dominante appelle la violence révolutionnaire des dominés, comme sa seule réplique adéquate.

Du « Livre noir du capitalisme » à « Y a-t-il une vie après le capitalisme », en passant par « Maîtres du monde » ou « l’Empire en guerre », Georges Labica a été partie prenante de tous les grands ouvrages collectifs que la maison d’édition a publié ces dix dernières années pour riposter aux guerres de l’empire ou réfléchir à l’alternative possible.

Connaisseur attentif du monde et de la culture arabes il avait aussi confié au Temps des Cerises son choix de textes commentés de la « Muqqadima » du grand historien Ibn Khaldun.

Georges Labica a aussi régulièrement participé aux travaux de la revue Commune, et chacune de ses contributions y était d’un apport éclairant et décisif. Celui d’un esprit lucide, certainement l’un des intellectuels contemporains français les plus brillants, qui était en même temps qu’un penseur un militant, un homme de réflexion et d’action.




Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 20:22

Lettre ouverte : Honte à vous M. Moussaoui !! Honte à vous M. Boubakeur !!

    

C´est avec surprise mais surtout révolte que nous avons pu constater sur les écrans de la chaîne "Public Sénat", lundi 2 mars, la participation du président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), M. Moussaoui, au dîner annuel du CRIF. On savait le CFCM faire l´objet d´instrumentalisations variées et multiples mais cette participation dépasse toutes les limites du supportable.  


M. Moussaoui, comment avez-vous pu accepter l´invitation au dîner d´une organisation qui se fait de manière aussi manifeste le relais de la politique criminelle et terroriste de l´Etat d´Israël ? Comment avez-vous osé assister, applaudir et soutenir un tel rassemblement quelques semaines à peine après le déferlement de violence qui a ravagé et dévasté la bande de Gaza ? Non, M. Moussaoui, vous avez fait preuve d´un tel cynisme et d´une telle hypocrisie qu´il est de notre devoir de faire connaître aux musulmans de France cette véritable trahison.
 


Où est l´époque où vous prêchiez, du haut du Minbar de la Mosquée Al-Boukhari en Avignon, la solidarité avec les Palestiniens, victimes de l´oppression et de la barbarie israélienne ? Où est cette once d´humanité et de fraternité qui aurait dû vous guider tout naturellement à rejeter cette honteuse invitation ? Au lieu de cela, vous avez préféré aller à la soupe en vous pressant, tout comme votre piteux prédécesseur M. Boubakeur, à un dîner mondain d´une association dont l´objectif affiché est un soutien inconditionnel à un Etat voyou qui a déchiqueté des femmes, des enfants, des vieillards et des familles entières.
 


M. Moussaoui, vous avez atteint le paroxysme de la honte. A la tête d´une institution censée régler les difficultés liées à l´exercice du culte musulman dans notre pays, vous avez non seulement failli à votre mission mais également compromis votre intégrité et votre honneur. Les larmes, les douleurs et souffrances des orphelins de Gaza sont là pour vous le rappeler.


Le Collectif des Musulmans de France dénonce avec la plus grande fermeté cette participation odieuse et choquante. Il appelle les musulmans de France à manifester leur mécontentement et désapprobation à une telle infamie.


M. Moussaoui, il ne vous reste qu´une seule chose à faire pour vous rattraper : démissionnez !


Le Collectif des Musulmans de France.

 

 

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 18:51

MESSAGE DE GEORGES GASTAUD (secrétaire national du PRCF)

 

  Cher camarade,

ta critique des positions abstentionnistes concernant les européennes me semble fausse.


En résumé tu amalgames le refus de cautionner cette élection supranationale au vieux slogan gauchiste "élections piège à cons".


Mais a) souviens-toi que le PCF était contre l'élection européenne au suffrage universel avant 1976 parce qu'elle viserait nécessairement, -et ce fut effectivement le cas-, à donner une façade démocratique à la construction d'un Etat supranational. Le PCF s'est rallié à cette élection au moment même où il prenait son virage catastrophique, précurseur de la "mutation", vers "l'eucocommunisme": au même moment il engageait sa rupture avec le marxisme-léninisme, notamment avec la conception marxiste de l'Etat. Et depuis, d'élection en élection, le PCF n'a bien entendu rien "infléchi du dedans" en Europe; en revanche l'Europe l'a, lui, infléchi du dedans jusqu'à lui faire répudier, avec le marxisme-léninisme et la lutte pour le socialisme, l'attachement traditionnel des communistes à l'indépendance nationale.


b) on ne peut pas faire comme si le VIOL du 29 mai n'avait pas eu lieu avec la parfaite complicité du parlement européen qui a validé le traité de Lisbonne. Voter comme si de rien n'était en juin, c'est accepter de valider ce viol.


c) il y a une différence majeure entre les élections nationales (y compris, jusqu'à un certain point, les régionales tant que nous n'avons pas des régions transfrontalières pour lesquelles je n'irai certainement pas voter) et l'élection européenne: c'est la validation du cadre supranational. Si tu votes, tu valides le cadre dans lequel tu votes. L'élection présidentielle est encore, jusqu'à preuve du contraire, nationale. Cela dit, la question de son boycott peut elle aussi se poser dans certaines conditions, souviens-toi du "bonnet blanc blanc bonnet" de Duclos.


d) en outre, notre peuple comme la majorité des autres peuples d'Europe a mieux compris les choses que ses politiciens: à chaque élection européenne il vote un peu moins encore que la fois précédente. L'enjeu, pour ceux qui comme nous veulent SORTIR la France de l'UE pour provoquer un affrontement de classes continental à l'initiative des peuples, est de transformer cette méfiance spontanée en REJET POLITIQUE CONSCIENT, en ACTE MILITANT et citoyen en le liant aux luttes sociales qui montent dans le pays. Cette politisation est possible.

 

Elle aiderait à transformer le non, encore réformiste à "la" constitution européenne, qui laissait libre la voie à un traité bis, en NON A TOUTE EUROPE SUPRANATIONALE; et elle gênerait les euro-réformistes de tous poils qui continuent de vendre le mot d'ordre mensonger, proprement social-impérialiste de "l'Europe sociale".


e) et cela dans un contexte où la délégitimation du pouvoir sarkozyste et de sa pseudo-opposition "socialiste" (le FMI de DSK est à l'origine de la baisse des salaires des fonctionnaires dans le monde entier, voir les directives FMI à l'Irlande!) est un élément central de la lutte contre la fascisation galopante de notre pays et de l'UE.


f) comment croire une seconde que la mise en place d'une liste PCF/NPA/PG puisse en quoi que ce soit faire opposition à l'eurofascisation? En 2005, le PRCF et d'autres groupes belges, allemands, accompagnés du PC de Grèce, ont manifesté à Strasbourg puis à Bruxelles contre le rapport Lindblad qui voulait criminaliser le communisme sur tout le sous-continent (des projets encore plus graves sont en cours d'adoption au parlement européen). Or seul les eurodéputés grecs ont reçu nos camarades, parmi lesquels des vétérans de la Résistance qui avaient fait 500 km de voiture dans la journée, Wurtz et Cie ont refusé de nous recevoir et le NPA ex-LCR n'a même pas répondu aux courriels du PRCF lui proposant d'agir SUR SES BASES contre ce rapport et contre la criminalisation de la JC tchèque. Si on interdisait le NPA, je signerais pour lui comme j'ai signé contre l'invalidation de Schivardi, mais pour ces gens on peut taper sans fin sur les communistes léninistes, c'est pas grave, comme dit Buffet "nous avons dépassé cela" et comme ajoute Besancenot, histoire de montrer patte blanche aux médias qui le promeuvent sans fin, "l'URSS était une caricature sanglante".


Voilà pourquoi un comité populaire pour l'abstention populaire regroupant des forces progressistes très diverses pourrait dessiner dans ce pays une toute autre alternative que celle qui se prépare autour d'Aubry (fille de l'eurocrate en chef Delors) et de ses porteurs d'eau électoraux de l'ex-gauche plurielle.


g) il ne sert à rien d'implorer les chefs de la gauche antilibérale de s'entendre et même s'ils le faisaient ils se disputeraient dès le lendemain de l'élection alors qu'ils sont tous d'accord pour "vendre" le mensonge de la réorientation progressiste de l'UE: car avec la liquidation du PCF marxiste et le décalage à droite du PS, il ne peut qu'y avoir compétition féroce entre les "recompositeurs" Buffet, Besancenot, Mélenchon (ouvertement fédéraliste) pour diriger le futur "parti socialiste de gauche" qui occupera l'espace du PS d'Epinay avant 81 pour faire comme le PS de Mitterrand s'il arrive au pouvoir: il faut un vrai PC en France pour qu'à la rupture de droite s'oppose une vraie rupture progressiste, intégrant les dimensions sociale, antifasciste, patriotique, pacifique, démocratique, progressiste, de la transformation sociale pour rassembler 80% de notre peuple contre les monopoles capitalistes qui liquident notre pays. Les demi-mesures, l' "alter" mondialisme, "l'alter" européisme, "l'alter syndicalisme" sont des impasses qui nous amèneront le FASCISME (naturellement sous de nouvelles formes mais avec le même contenu: matraque pour le peuple et interdiction des communistes).

Bien cordialement à toi. G.G. (double à qq camarades)



REPONSE DE BERNARD FISCHER

 

Camarade


  Je recevais bien ta longue réponse politique ci dessous et je t'en remercie.


  Si je comprends bien, vous n'êtes donc pas des gauchistes et vous n'avez donc pas une position de principe pour le boycott de toutes les élections en raison de leur nature anti démocratique.


  C'est positif, je suis d'accord, et la question de la présentation ou bien de la non présentation de candidats aux élections est donc une question tactique.


  Nous ne mélangeons pas les élections européennes et les élections nationales, les élections présidentielles, législatives, régionales et municipales et les référendums.


  Je m'abstiens moi même souvent, les deux dernières fois c'était au deuxième tour des élections présidentielles de 2002, ni Chirac, ni Le Pen, et au deuxième tour des élections présidentielles de 2007, ni Sarkozy, ni Royal.


   D'une manière générale, je soutiens un candidat six mois ou trois mois avant une élection et j'appelle à l'abstention un mois avant l'élection. Par exemple, je soutenais la candidature Bové au premier tour des élections présidentielles de 2007. Il avait ses cinq cent signatures de maires. S'il ne les avait pas, j'appelais aussi à l'abstention au premier tour des élections présidentielles de 2007.


  Cette histoire de participation ou bien de non participation, c'est vraiment une relation de cause à effet.


  Mon principe est la présentation de candidatures révolutionnaires, s'il n'y en a pas, j'appelle à l'abstention et l' abstention populaire massive est la conséquence de l'absence de candidatures révolutionnaires.


  C'était la première phrase de mon message, depuis vingt ans, nous sommes toujours dans la même alternative historique, et cette alternative, c'est ou bien décomposition de la vieille gauche ou bien recomposition de la nouvelle gauche.


  Il y a beaucoup de points communs entre les présidentielles de 2007 et les européennes de 2009. En 2007, il y avait une situation de division entre la candidature Besancenot et la candidature Buffet, cette situation de division provoquait l'apparition d'une troisième candidature, la candidature Bové, cette troisième candidature provoquait une situation de division encore pire, et cette multiplicité des candidatures d'extrême gauche provoquait une défaite générale de l'extrême gauche.


  Nous avons aujourd'hui la même configuration, il y a la liste NPA, il y a la liste PCF PG et il y a un appel pour une liste d'un véritable front de gauche, il y a une action à l'intérieur du NPA contre Besancenot, une action à l'intérieur du PCF contre Buffet et une action à l'intérieur du PG contre Mélanchon pour un véritable front de gauche.


  Cette situation n'est pas le résultat de la stratégie subjective machiavélique d'un chef d'orchestre clandestin, ni moi, ni toi, ni personne, c'est une situation relativement objective, c'est tout simplement de mon point de vue l'expression concrète de cette dialectique de la participation ou bien de la non participation aux élections.


  Nous sommes tous les enfants de la crise et nous la sous estimons tous, elle libère une quantité absolument extraordinaire d'énergie, de militants, de groupes, d'associations et aujourd'hui de moyens de communication électroniques.


  Les prochaines dates sont les suivantes. Le week end du 28 et du 29 mars, il y aura une décision officielle des alternatifs et normalement des communistes unitaires par rapport aux deux listes. Dans l'hypothèse la plus probable, ce sera ni l'une ni l'autre, le renvoi dos à dos, ou bien un appel général au vote pour les listes antilibérales. Le 22 mai, c'est la date limite de dépôt des listes pour les élections européennes. Dans l'hypothèse la plus probable, le 23 mai, j'appellerais à l'abstention.


  C'est de la cuisine électorale, mais grise est la théorie et vert est l'arbre de la vie, et c'est finalement la voie commune de tous les Fischer et de tous les Gastaud d'hier, et de tous les Lafontaine et de tous les Mélanchon de demain.


  Amicalement

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 19:40

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=6260

Lettre ouverte à Daniel COHN-BENDIT

Objet : Ton petit déjeuner à la Chambre de Commerce France-Israël

Tu as visiblement décidé de répondre à l’invitation pour un petit déjeuner débat à la Chambre de Commerce France-Israël le 18 mars prochain.

Une première curiosité m’apparaît : qu’y a-t-il de si important pour un écologiste à se rendre à une rencontre d’une chambre de commerce dont le but principal est la promotion du bizness Franco-Israélien ?

La Chambre de Commerce France-Israël n’est pas autre chose qu’une officine active du lobby pro israélien en France. La promotion des relations commerciales constitue le vecteur politique de soutien à l’Etat d’Israël.

Un petit tour sur le site finit de convaincre du caractère militant et idéologique de cette Chambre. Nous avons vu, à Lyon, la structure locale organiser un colloque dont la vedette ... n’était autre qu’un marchand d’armes israélien.

Deux mois après les crimes de guerre et crimes contre l’Humanité commis à GAZA, il est particulièrement insupportable d’imaginer que tu puisses aller discourir dans les salons de la Chambre de Commerce France-Israël.

A l’heure où l’Eurodéputée verte Hélène Flautre, avec des dizaines de membres du Parlement Européen, réactive la nécessité de la suspension de l’accord d’association Europe/Israël, il est inenvisageable que tu te rendes à l’invitation du 18 mars.

Nous comprenons bien que les thuriféraires de l’Etat d’Israël aient besoin de rompre leur isolement après les crimes commis, inutile de leur servir la soupe.

D’autant que partout en Europe monte une campagne de boycott, désinvestissements et sanctions.

Nous pensons que seules des pressions fortes sur Israël sont à même d’obliger cet Etat à prendre enfin le chemin de la paix. Seules de vastes campagnes et la pression des Etats sont à même d’imposer la seule option politique, un Etat palestinien, sûr et reconnu dans les frontières de 1967.

En tant que tête de liste « Europe écologie » tu as la responsabilité de ne pas entacher cette liste de relations inappropriées avec les soutiens inconditionnels à l’Etat d’Israël.

Je te demande solennellement d’annuler ton déplacement à la Chambre de Commerce France Israël.

Reçois mes salutations vigilantes.

Jérôme FAYNEL

Adhérent des Verts du Rhône

NB  : Le 10 juillet 2008, au Parlement Européen tu t’es adressé à Sarkozy "C’est une honte, c’est minable d’aller à l’ouverture des Jeux olympiques. Le parti communiste chinois est en train de gagner. Plus les Chinois sont durs, plus vous vous mettez à genoux, plus ils sont les vainqueurs" ... Autres lieux, autres mœurs !

4 mars 2009 - Reçu de l’auteur






Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 19:25

RADIO FRANCE INTERNATIONALE CONDAMNEE POUR LE SCANDALEUX LICENCIEMENT D’ALAIN MENARGUES

La cour d’appel de Paris vient de condamner Radio France Internationale (RFI) à verser des centaines de milliers d’euros d’indemnités au journaliste Alain Ménargues, licencié en 2004 parce qu’il avait osé rappeler une évidence, le caractère raciste de l’Etat d’Israël.

Alain Ménargues était directeur-général adjoint de RFI en octobre 2004, lorsqu’une campagne vénimeuse fut lancée contre lui par le lobby sioniste, qui disposait déjà, à cette époque, de puissants relais à l’intérieur de la station. Le responsable de la communication de RFI, par exemple, est l’un des animateurs de l’Association pour le Bien-Etre du Soldat Israélien, spécialisée dans la collecte d’argent pour l’armée israélienne.

Le crime de Ménargues ? Avoir rendu compte, de longue date, des crimes de l’armée israélienne au Proche-Orient, que ce soit dans ses reportages ou dans ses livres. Alain Ménargues connaît bien la région, pour avoir été notamment correspondant de Radio-France à Beyrouth pendant de nombreuses années.

Alain Ménargues a ainsi révélé, dans son livre « Les secrets de la guerre du Liban », comment, lors du massacre des Palestiniens à Sabra et Chatila en 1982 à Beyrouth, l’armée israélienne ne s’était pas contentée de fournir un soutien logistique à ses supplétifs des milices phalangistes (fascistes) libanaises, mais qu’elle avait aussi participé, directement, aux éxécutions sommaires de civils palestiniens désarmés.

Dans un autre livre, « Le Mur de Sharon », paru en 2004 (avant d’être mis sous le boisseau), Ménargues explique, entre autres, comment l’idéologie sioniste fondatrice de l’Etat d’Israël conduit inexorablement à une politique d’exclusion des populations non juives, palestiniennes.

L’accusation d’antisémitisme fut alors brandie, terrorisant les plus pleutres des journalistes de RFI, c’est-à-dire pas mal de monde quand même, et Ménargues fut promptement viré. Depuis lors, les éliminations ou mises à l’écart des émissions ou éléments suspects se sont succédées à RFI, dont la direction, confiée à Ockrent, la femme du ministre des Affaires étrangères Kouchner, licencie maintenant par charettes entières.

Alain Ménargues avait rapidement porté plainte, devant le tribunal des Prud’hommes, pour ce licenciement abusif. Il avait perdu.

Mais cinq ans après les faits, la Cour d’appel de Paris vient d’inverser le jugement de première instance, et nous ne pouvons que nous en féliciter.

Elle a jugé qu’il n’y avait pas de cause réelle et sérieuse au renvoi d’Alain Ménargues. En conséquence, elle a condamné RFI à payer à Alain Ménargues, outre ses indemnités conventionnelles de licenciement -qui dépassent un mois de salaire par année de présence chez les journalistes professionnels-, une somme de 200.000 euros de dommages et intérêts.

Alain Ménargues est actuellement journaliste indépendant et écrivain installé au Caire.

Article imprimé à partir du site de
l'Association CAPJPO-EuroPalestine; : http://www.europalestine.com




Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 19:16

www.almanar.com.lb

Galloway offre de l'argent et des véhicules au Hamas
     
Le député britannique George Galloway a offert  mardi de l'argent en liquide et des véhicules aux autorités qui contrôlent la bande de Gaza, affirmant ne pas craindre d'éventuelles poursuites judiciaires en Grande-Bretagne pour soutien au Hamas considéré comme, soi-disant terroriste en Europe.

"Nous octroyons 100 véhicules et tout leur contenu (...). Nous les donnons au gouvernement élu de Palestine", a affirmé M. Galloway, précisant qu'il offrait personnellement trois voitures et 25.000 livres (27.200 euros) au Premier ministre du Hamas, Ismaïl Haniyeh.

"Je dis aux gouvernements britannique et européens: si vous voulez me faire comparaître devant un tribunal, je vous promets qu'aucun jury en Grande-Bretagne ne me déclarera coupable, ils vous déclareront vous coupables", a-t-il ajouté.

M. Galloway a par ailleurs annoncé un don de deux millions de livres (2,2 millions d'euros) d'une association caritative basée en Grande-Bretagne pour construire des écoles dans la bande de Gaza, théâtre d'une vaste guerre de l'armée d'occupation israélienne en décembre-janvier.

Cette campagne militaire a fait plus de 1.300 martyrs et dévasté le territoire.

Rappelons que le Hamas avait remporté les dernières élections législatives en janvier 2006.

Mr Galloway faisait partie du convoi "Viva Palestina"




Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 19:06

Viva Palestina brise le blocus : la caravane est entrée dans la bande de Gaza

La caravane de solidarité « Viva Palestina » partie de Grande-Bretagne le mois dernier est entrée lundi dans la bande de Gaza, venant à bout de la mauvaise volonté et de l’obstruction des autorités égyptiennes, rapportent Claude Ganne et Farid Arada depuis la ville-frontière de Rafah.

Comprenant plus de 100 véhicules et transportant des tonnes de matériels de secours, Viva Palestina aura franchi 10.000 kilomètres au cours de son périple, à travers l’Europe et l’Afrique, avant de toucher maintenant un troisième continent.

« Des adultes qui pleurent et n’en croient pas leurs yeux … le siège, brisé … et tout cela, le jour anniversaire de la naissance du Prophète », écrit ainsi Farid Arada dans un message envoyé ce lundi après-midi.

A l’issue d’une matinée de négociations difficiles avec les officiels égyptiens, les responsables de la caravane, conduite par le député britannique George Galloway, ont accepté un compromis : à savoir, que quelques uns de leurs véhicules, dont une voiture de pompiers et une autre portant une embarcation, entrent dans la bande de Gaza après être passés par un poste de contrôle israélien, celui d’Al Ouja. Le reste est passé par le poste égypto-palestinien de Rafah.

Avant que le convoi ne prenne la route Saladin en direction de Gaza-ville, au nord de la bande, George Galloway a dénoncé devant la presse les crimes de l’armée israélienne, et promis que l’humanité consciente ne laissera jamais tomber le peuple palestinien.

Dimanche, le convoi avait été bloqué toute la journée, à El Arich (quelques dizaines de kilomètres à l’ouest de la bande de Gaza) par l’armée égyptienne. Des agents provocateurs, agissant sous la protection de la police égyptienne, avaient même attaqué quelques uns des camions.

Article imprimé à partir du site de
l'Association CAPJPO-EuroPalestine; : http://www.europalestine.com





Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 22:16

Adresse aux directions nationales du Nouveau Parti Anticapitaliste, du Parti Communiste Français, du Parti de Gauche et à l'exécutif provisoire de La Fédération

Les fédérations départementales de Saône-et-Loire  du Nouveau Parti Anticapitaliste, du Parti Communiste Français, le comité départemental du Parti de Gauche et le collectif unitaire départemental (Cual71), membre de La Fédération, ont participé le 23 février 2009 à une réunion unitaire à Chalon-sur-Saône, à l'initiative du Cual71.

Les échanges ont porté notamment sur les perspectives de listes communes aux élections européennes de juin 2009.

Le Front de Gauche, constitué pour l'instant par le PCF et le PG, et le NPA  ont exposé leurs points de vue respectifs sur les conditions politiques dans lesquelles l'unité aux élections européennes peut se réaliser. Elles ont constaté les points communs et les différences de leurs approches, et en ont débattu. Cependant, les quatre formations ont constaté leur attachement commun fondamental à des listes unitaires rassemblant toutes les forces politiques du Non de gauche au TCE,  afin de susciter une dynamique porteuse d'espoir, en particulier pour les classes populaires, dans les luttes en cours et à venir  et d'une alternative crédible susceptible de porter un coup déterminant à l'Europe libérale. Elles pensent que tous les efforts doivent être faits pour réaliser au plus vite cette unité qu'elles considèrent comme un objectif fondamental.

Dès lors, elles ont décidé d'un commun accord de s'adresser à leurs directions ou rattachements nationaux, afin de les prier instamment de prendre le temps d'examiner  les divergences constatées et de tenter de les surmonter.

Dès lors, elles émettent le vœu que tous les contacts utiles soient pris et maintenus pour créer les conditions du rassemblement des forces anticapitalistes et écologistes et qu'une réunion au niveau national des quatre formations ait lieu dès que possible pour procéder à cet examen.

Fédération de Saône-et-Loire du PCF
Fédération de Saône-et-Loire du NPA
Comité de Saône-et-Loire du PG
Cual71 (membre de La Fédération)




Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 22:06

Collectif National pour un Front Syndical de Classe mis en place par les initiateurs CGT et FSU de la « lettre ouverte aux Etats-majors syndicaux »

collectif.syndical.classe@laposte.net

Solidarité avec l'UL CGT de Douai

La confédération CGT a entrepris depuis quelque temps déjà d'exclure ou de tenter d'exclure de la CGT les structures (syndicat, UL...) qui ne suivent pas aveuglément la ligne, dictée par la Confédération européenne des syndicats, du syndicalisme rassemblé au sommet autour de l'abandon de la lutte de classe et de l'accompagnement du capitalisme.

Des camarades ayant beaucoup donné pour défendre la CGT et les travailleurs se retrouvent ainsi maltraités, menacés, et c'est bien évidemment l'ensemble des travailleurs qui pâtit de cette situation de division et le patronat qui se frotte les mains. Des militants de la CGT Dalkia exclus et envoyés au tribunal conjointement par la direction de Dalkia et par la fédération CGT de la construction (qui réclame 169 000 euros) à la mise en cause du syndicat CGT de Forclum Rhônes-Alpes, là-encore par voie judiciaire et là-encore par le patronat et la Fédé de la construction, les exemples ne manquent malheureusement pas d'une telle dérive.

Durement attaquée par la confédération et par l'UD du Nord sous le seul prétexte qu'elle refuse d'abandonner les valeurs et les pratiques héritées de la grande CGT de Frachon et de la lutte des classes, l'UL CGT de Douai est elle-aussi prise dans cette tourmente.

L'UD du Nord a ainsi porté plainte à l'automne 2008 pour obtenir l'interdiction du congrès de l'UL mais elle a été déboutée par la justice et l'UL de Douai a pu tenir son congrès, dont la validité a été contrôlée par huissier, avec l'écrasante majorité des bases syndicales de son territoire.

Après cet échec, l'UD entreprend désormais de monter une UL bis à Douai, illégale, avec quelques syndicats essentiellement issus du Public. Elle essaie dans le même temps de contrer les initiatives de l'UL par des contre-manifestations et elle l'attaque à nouveau en justice en la personne de son secrétaire général Jacques Leclercq, à qui elle réclame 10000 euros de dommages et intérêts pour « diffamation ». Jacques Leclercq est convoqué en correctionnelle le 7 avril prochain.

Que cherchent donc l'UD et la confédération en attaquant ainsi une UL légitime et soutenue par l'ensemble de la classe ouvrière du Douaisis ? Comment comprendre et accepter que, sous prétexte de faire rentrer « dans le rang » ceux qui résistent au recentrage confédéral en cours, elles soient prêtes à diviser et à affaiblir les travailleurs ?

Face à cette situation et afin que cessent ces attaques au moment même où les travailleurs gravement attaqués par le grand patronat ont un grand besoin de syndicats forts et offensifs, le Collectif pour un Front Syndical de classe appelle l'ensemble des militants et des structures de la CGT attachés au syndicalisme de lutte ou à la simple démocratie syndicale à manifester leur soutien en envoyant des messages de solidarité à l'UL.

Messages de soutien à envoyer à :

UL CGT de Douai
58 rue des Vierges 59500 DOUAI

ou par courriel : ulcgtdouai@wanadoo.fr




Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens