Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 19:12

 

CINQUIEME ANNEE DE LA NAKBA SYRIENNE

 

Par Bernard Fischer

 

Dimanche 18 Décembre 2016

 

La guerre de Syrie dure maintenant depuis plus de cinq ans. Pendant les trois premières années de la guerre, j’écrivais de nombreux messages relatifs aux métastases du cancer syrien, à la régionalisation et à l’internationalisation de la guerre de Syrie.

Les deux derniers épisodes majeurs de cette internationalisation étaient l’intervention directe de la Russie dans cette guerre au mois de septembre 2015 et l’intervention directe de la Turquie dans cette guerre au mois de septembre 2016.

Nous aboutissons très logiquement aujourd’hui à un accord pour l’évacuation d’Alep dont les deux principaux protagonistes sont la Russie et la Turquie.

C’est bien évidemment trop peu et trop tard.

A chaque épisode depuis le début de la guerre, il y a la propagande, l’impression, l’illusion sinon la fascination médiatique selon laquelle nous serions après la fin de la guerre et il y a la réalité selon laquelle nous sommes avant le début de la guerre et selon laquelle la catastrophe d’aujourd’hui est une petite catastrophe par rapport à la catastrophe de demain.

La balkanisation de la Syrie arrive dix ans après la balkanisation de l’Irak. La prochaine étape sera la balkanisation de la Turquie.

Je l’écrivais dans d’autres messages, en un peu plus de cinq ans, justement depuis le début de la révolution arabe syrienne, le gouvernement du parti de la justice et du développement (AKP) de Recep Tayyip Erdogan changeait totalement de position et faisait un virage à cent quatre vingt degrés par rapport à la totalité des questions importantes de politique intérieure, régionale et internationale.

Il y avait pendant deux ans un processus de paix entre le gouvernement de l’AKP et les organisations du Kurdistan de Turquie. Au mois de juillet 2015, le gouvernement de l’AKP rompait unilatéralement ce processus de paix et faisait un bond de vingt ans en arrière dans le sens des pires années de la guerre de l’armée et de l’extrême droite turque contre les organisations du peuple kurde.

Le gouvernement de l’AKP soutenait il y a cinq ans la résistance palestinienne. Il nommait récemment pour la première fois depuis cinq ans un ambassadeur turc en Israël.

Enfin, le gouvernement de l’AKP était à l’avant-garde des grands discours de la communauté internationale contre Bachar al Assad. Il était un ami de l’opposition syrienne. Il est aujourd’hui un ami de Vladimir Poutine.

Guerre d’extermination de Bachar al Assad contre son propre peuple et indifférence ou capitulation de la communauté internationale devant ces crimes de guerre et ces crimes contre l’humanité, comme les palestiniens de 1948, une forte minorité du peuple syrien arrivait depuis longtemps à la seule conclusion, au seul résultat humain et rationnel de cette situation, c’est l’émigration et l’exil, la déportation comme on dit en anglais, de millions d’entre eux, d’abord dans les pays de la région.

Une première digue sautait en 2015 par l’arrivée d’un million de migrants syriens en Allemagne.

D’autres digues sauteront dans deux ou trois mois ou bien dans deux ou trois ans.

Le quarante cinquième président des Etats Unis Donald Trump contribuera fortement à l’aggravation de cette situation. Mais c’est une autre histoire. J’en parlerais une autre fois.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens