Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 18:46

 

http://www.cadtm.org/Des-personnalites-internationales

 

Des personnalités internationales telles que Susan George, Zoe Konstantopoulou, Yanis Varoufakis ou Tariq Alí adhèrent au manifeste d’Oviedo contre la dette illégitime

 

Vendredi 25 Novembre 2016

 

Par Fátima Martín

 

Le manifeste d’Oviedo, signé par plus de sept cent élus pour former un front contre la dette illégitime, entre dans une nouvelle dimension. Ces dernières heures, des personnalités internationales telles que Susan George, Yanis Varoufakis, Zoe Konstantopoulou ou Tariq Ali, entre autres, ont rejoint le manifeste d’Oviedo.

La philosophe et chercheuse Susan George, présidente du Transnational Institute et présidente d’honneur de la section française de l'Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l'Action Citoyenne (ATTAC), a salué l’initiative, appuyée par Eric Toussaint, porte-parole du réseau international du Comité pour l'Annulation de la Dette du Tiers Monde (CADTM). Egalement membre du conseil scientifique d’ATTAC France, il a aussi conseillé l’Equateur sur la dette illégitime et il a coordonné les travaux de la commission vérité sur la dette publique grecque, créée par l'ancienne présidente du parlement grec, Zoe Konstantopoulou, elle aussi signataire du manifeste d’Oviedo. D’autres personnalités grecques ont également ajouté leur signature, Yanis Varoufakis, Aris Chatzistefanou, Ilias Bantekas, Sophia Sakorafa, Leonidas Vatikiotis et Stathis Kouvelakis.

Catherine Samary, Tariq Alí, James Petras, Stefano Fassina, Patrick Saurin, Michel Husson, Thomas Coutrot, Alexis Cukier, Myriam Martin et Christine Poupin, ont également signé.

Ces signatures internationales viennent s’ajouter à celles de plus de sept cent élus, conseillers municipaux, députés espagnols et députés européens, qui se déclarent convaincus de la nécessité d’un véritable changement par rapport aux politiques d’austérité et qui rejettent la dette illégitime et les restrictions budgétaires qui ne permettent pas de garantir les droits et des services de qualité et d’améliorer les conditions de vie des populations.

Parmi les signataires, on trouve plus d’une cinquantaine de maires, des centaines de conseillers municipaux et des dizaines de députés provinciaux, nationaux et européens de différents partis politiques. Des conseillers municipaux de Zaragoza, Badalona, Pamplona, Cadix, Oviedo et Madrid, les députés espagnols Teresa Rodríguez, Pablo Echenique et Alberto Garzón, et les députés européens Miguel Urbán, Lola Sánchez et Tania González, parmi tant d’autres.

Le manifeste d’ Oviedo, présenté le 19 octobre 2016 à la chambre des députés, exige un changement radical de la politique d’asphyxie financière, la dérogation du cent trente cinquième article de la constitution, de la loi de stabilité et de la loi Montoro, le remboursement par les banques des taux d’intérêts abusifs qui ont été perçus, dans le cadre du plan de paiement aux fournisseurs ou du fonds public d’aide aux régions (FLA), par exemple, et l’arrêt immédiat des coupes budgétaires et mesures d’austérité, afin d’en stopper les effets, d’identifier les responsables et d’indemniser les victimes.

Les signataires s’engagent à appuyer la création d’un front contre la dette illégitime et de lancer des audits de la dette avec participation citoyenne dans les administrations publiques.

Ces dernières semaines, des dizaines de municipalités de tout le territoire espagnol ont pris l’initiative d’adopter des motions, inspirées de la philosophie du manifeste d’Oviedo, dans leurs différents conseils pour exiger, entre autres choses, l’abrogation de la loi Montoro, déclarée partiellement inconstitutionnelle. Au mois d'octobre 2016, a également eu lieu l’audit fest à Barcelone.

Du Jeudi 24 Novembre au Dimanche 27 Novembre 2016 a lieu à Oviedo la première rencontre des municipalités contre la dette illégitime et l’austérité.

Le programme comprend une conférence-débat animée par Eric Toussaint, « faut-il auditer la dette illégitime et refuser de payer les créanciers », qui s’est tenue le Jeudi 24 Novembre 2016 à la faculté d’économie et d’entreprise de l'université d’Oviedo. Il comprend l’atelier sur l’audit citoyen animé par Yago Alvarez, avec projection du documentaire Debtocratie, le Vendredi 25 Novembre 2016. Il comprend une journée de travail et une conférence publique avec la participation d’Ana Taboada, maire adjointe de la ville d’Oviedo, Carlos Sanchez Mato, chargé de l’économie et des finances de la mairie de Madrid, et Eric Toussaint, le Samedi 26 Novembre 2016.

L’un des objectifs de la rencontre est de constituer un front des municipalités, communautés autonomes et nationalités de l'état espagnol pour remettre en cause la dette illégitime et travailler à son annulation. Conscient que la participation et le soutien de tous est indispensable, le processus est ouvert aux mouvements sociaux, aux militants et à tous les citoyens.

Parmi les militants signataires figurent des membres d’organisations comme ATTAC ou le CADTM, des syndicats comme ELA, le principal syndicat du pays basque espagnol, et des réseaux tels que le réseau contre le Transatlantic Trade and Investment Partnership (TTIP), ou la Plateforme pour l'Audit Citoyen de la Dette (PACD).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens