Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2007 4 26 /07 /juillet /2007 20:20
A Paris, le dimanche 24 juin 2007 
 
 
  Une catastrophe n’arrive jamais seule. L’année de l’élection de Sarkozy en France par 53 % des électeurs français est aussi l’année de la nouvelle nakhba palestinienne.
 
  Après l’expulsion des forces militaires fidèles au Fatha par le Hamas à Gaza, le président de l’autorité palestinienne décidait la dissolution du gouvernement d’union nationale de Gaza, la dénonciation des accords de La Mecque et la formation d’un gouvernement compradore à Ramallah.
 
  Le principal objectif de la signature des accords d’Oslo en 1993 était l’organisation d’affrontements militaires inter palestiniens, il fallait quatorze ans pour la réalisation du plus vieux rêve de tous les sionistes. Il fallait le déclenchement de la deuxième intifada et beaucoup d’autres évènements extraordinaires. Il fallait la mort d’Arafat à Paris en novembre 2004, la victoire du Hamas aux élections législatives de janvier 2006, la formation d’un gouvernement du Hamas, le boycott du gouvernement du Hamas par la communauté internationale, la signature des accords de La Mecque pour la formation d’un gouvernement d’union nationale entre le Fatah et le Hamas et finalement l’existence de l’actuelle situation dans laquelle il y a aujourd’hui deux gouvernements palestiniens, le gouvernement de Ramallah et le gouvernement de Gaza, comme il y avait par exemple pendant douze ans dans les années 1960 deux gouvernements vietnamiens, le gouvernement de Saïgon et le gouvernement de Hanoï.
 
  Des intellectuels parisiens cherchaient depuis des années un Pétain palestinien, ils sont contents, Dahlan, Abbas, ils ont maintenant plusieurs candidats à cette fonction. L’un des objectifs les plus importants de tous les sionistes depuis des dizaines d’années, c’est précisément la création d’un, de deux, de trois, de nombreux Pétain palestiniens. C’est une certitude, mais c’est mieux quand nous l’écrivons, la Palestine n’a pas besoin de Pétain. Il y aura toujours trop de palestiniens et de citoyens du monde dans la collaboration, il n’y aura jamais assez de palestiniens et de citoyens du monde dans la résistance. La Palestine a besoin d’un de Gaulle, elle a besoin du de Gaulle de juin 1940, elle n’a pas besoin du de Gaulle de mai 1968. La Palestine a besoin d’un nouvel Arafat, elle a besoin d’un nouveau fondateur de la résistance palestinienne, d’un nouveau père de la nation palestinienne, elle n’avait pas besoin de la mort du vieux leader en novembre 2004 à Paris victime d’un empoisonnement au polonium des services israéliens.
 
  Les affrontements militaires entre le Fatah et le Hamas entraînent une nouvelle modification du rapport de force militaire en faveur des sionistes. La puissance militaire des roquettes du Hamas n’égale malheureusement pas la puissance militaire des missiles du Hezbollah. Les sionistes continueront leur stratégie d’éradication du Hamas à Gaza par l’extermination et l’arrestation de ses ministres, de ses députés et de ses cadres et par l’embargo et le blocus économique et humanitaire contre le ghetto de Gaza.
 
  L’ aide financière d’Israël et des Etats Unis au gouvernement de Ramallah provoquera encore plus de corruption. Le gouvernement de Ramallah n’a aucun pouvoir et les palestiniens de Cisjordanie n’accepteront pas longtemps son existence et sa domination. La guerre de libération nationale de la Palestine contre l’occupation israélienne n’a pas d’issue ni politique ni militaire ni à l’intérieur des frontières de la Palestine ni à l’intérieur des frontières d’Israël. La victoire finale de la résistance palestinienne sera la conséquence d’un rapport de force régional et international des peuples musulmans et occidentaux contre l’impérialisme et les gouvernements compradores.
 
  Les affrontements militaires entre le Fatah et le Hamas provoqueront un nouvel affaiblissement et seront dans un premier temps une nouvelle cause de division à l’intérieur du mouvement de solidarité pour la Palestine, une nouvelle cause d’importation du conflit israélo palestinien comme disent les médias au centre des métropoles impérialistes. Certaines organisations continueront leur ingérence dans les affaires intérieures palestiniennes et soutiendront le gouvernement compradore de Ramallah.
 
  La renaissance et la reconstruction d’un véritable mouvement de solidarité pour la Palestine passera par l’organisation d’une campagne internationale pour le boycott économique, diplomatique, militaire, culturel et sportif de l’état raciste et confessionnel d’Israël, à l’image de la campagne internationale pour le boycott de l’apartheid en Afrique du Sud pendant vingt cinq ans.
 
 Bernard Fischer
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens