Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 20:47

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article79385

Depuis dix jours en Guadeloupe : grève générale et illimitée 

Silence médiatique en métropole !!

Depuis dix jours en Guadeloupe une grève générale et illimitée bloque complètement l’île, qui pour info est également un département français.

Les magasins, comme les stations essence, ne sont plus ravitaillés.

L’administration est en grève, les écoles fermées, des manifestations regroupant entre 40000 et 50000 personnes défilent à Pointe-à-Pitre (l’île compte 400 000 habitants...) et dans les autres communes (Basse-Terre, Le Gosier, ...) depuis le 20 janvier.

Il s’agit d’un mouvement social sans précédent !

Le mouvement, très populaire, est porté par un collectif très large, Lyannaj Kont Pwofitasyon, qui regroupe des syndicats classiques (FO, CFDT, CFTC, SUD PTT), des syndicats indépendants et anticoloniaux (CGTG, UGTG, CTU), des partis politiques (Les Verts, le Parti Communiste Guadeloupéen, Combat Ouvrier) ainsi que des mouvements culturels très populaires (Kamodjaka, Voukoum, Akiyo).

Je suis effaré de constater que l’information sur ce mouvement populaire est complètement passé sous silence en métropole : quelques dépêches AFP, un article en fin de page sur les sites des principaux journaux (Le Monde, Libé), quelques interviews des représentants du collectif Lyannaj Kont Pwofitasyon - qu’on essaie de caricaturer en farouches indépendantistes (L’Express) - , bref, un silence qui en dit long sur l’interêt que porte la métropole sur ses colonies...

Il s’agit pourtant d’un large mouvement social portant des revendications sur le pouvoir d’achat et la paupérisation de la population de l’île : réévaluation de 200 euros sur les bas salaires, intégration des travailleurs précaires, etc ...

Des militaires (CRS) arrivent tous les jours sur l’île par avion de métropole, ce qui fait craindre un règlement musclé du conflit : pour mémoire, en 1967, les manifestations du peuple guadeloupéen avaient été réprimées dans le sang, les CRS n’hésitant pas à tirer sur la foule de manifestants pacifistes à balles réelles : près de 100 morts !

On se souvient par ailleurs que ce mouvemet de Mai 67 était précurseur de ce qui allait se passer en métropole une année plus tard... Ce qui explique sans doute le silence des médias patronaux.

Jego, le secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer est toujours à la Réunion pour inaugurer un installation photovoltaïque... alors que le collectif demande depuis le 20 janvier à négocier avec les pouvoirs publiques : lors de la dernière assemblée de négociation, le Préfet à d’ailleurs claqué la porte...

Nous, Guadeloupéens, en appelons aux organisations et collectifs progressistes de métropole pour faire entendre nos revendications, pour que l’Etat colonial ne puisse une nouvelle fois user de la force et des armes pour faire taire nos revendications légitimes.

Ce que nous demandons, les Français de métropole le demandent aussi.

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens