Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2017 1 06 /03 /mars /2017 19:44

 

http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/fillon-concert-de-casseroles-contre-la-corruption-a-republique-05-03-2017-6735144.php

 

Concert de casseroles contre la corruption à République

 

Par Pauline Théveniaud

 

Tandis que François Fillon s'adressait Dimanche 5 Mars 2017 aux dizaines de milliers de militants venus le soutenir au Trocadéro, un millier de manifestants se sont rassemblés place de la République à Paris pour dire non à la corruption.

Tandis que François Fillon s'accroche au Trocadéro, le millier de manifestants rassemblé Dimanche 5 Mars 2017 place de la République à Paris lui indique, comme à sa rivale du Front National, la sortie dans un assourdissant concert. Ils crient « Le Pen, Fillon, pas d'élections ».

Armés de casseroles, ou de tout ustensile de cuisine pouvant élever le niveau sonore, ils sont venus dire non à la corruption et à l'impunité.

« Moi, j'ai amené une tourtière, parce que j'ai envie de leur balancer des tartes », lâche Pascal, agent du service public. « Comment peut-on leur faire confiance pour être garant des institutions ? C'est un oxymore, une contradiction », enrage ce futur électeur d'Emmanuel Macron. Des militants du Parti de Gauche sont priés de remettre leur drapeau dans leur poche. Le rassemblement est apolitique. Xavier, vingt deux ans, l'un de ces partisans de Jean-Luc Mélenchon, gronde, « François Fillon persiste à être candidat. Ce n'est pas acceptable ».

Katia, ciré rouge et petite casserole, s'en étouffe. « C'est de la démence. C'est n'importe quoi. Lui qui a passé son quinquennat à dire qu'il n'avait jamais cédé à la rue, en appelle à une manifestation. On aura tout vu. L'exemplarité, pourquoi ce n'est pas possible », s'offusque la quadragénaire qui, pour la première fois au mois d'avril 2017, ne votera pas. « François Fillon s'appuie sur le peuple pour s'absoudre d'un présumé délit, en cognant sur la justice. Il verse dans le populisme le plus basique », dézingue, poêle à la main, Delphine, dont le coeur balance entre Benoît Hamon et Emmanuel Macron. Tout en martelant une casserole, Aurélie s'inquiète, « il faut être vigilant. Si nous ne réagissons pas, une impunité va s'installer ».

« En Roumanie, des gens étaient dans la rue contre la corruption. Chez nous, ils défilent pour défendre François Fillon », embraie Jacques, directeur commercial qui soutient Benoît Hamon. L'essayiste Raphaël Glucksman, l'un des coordinateurs de l'événement, déplore ce retard de la France. « Il faut que nous décidions si nous voulons une république bananière ou un état de droit », balance-t-il. Justement, Gérard, électeur de Jean Luc Mélenchon, est déçu par l'affluence. « Quand nous voyons que cela ne fait pas bouger les gens, cela veut dire que, en France, il y a une certaine permissivité ».

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FISCHER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : fischer02003
  • fischer02003
  • : actualité politique nationale et internationale
  • Contact

Recherche

Pages

Liens